Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
LEPOETEPOETE : Hommage à Jean Ferrat
 Publié le 19/10/18  -  10 commentaires  -  900 caractères  -  180 lectures    Autres textes du même auteur

Pour un poète chanteur que j'apprécie beaucoup.


Hommage à Jean Ferrat



Écrire
à l’orée des impatiences muettes
aux confins des aveux
et des résonances océanes
au hasard de l’ultime serment
et des échos rompus.

Écrire
à l’amont des mémoires
irréversibles
lorsque la parole ricoche
aux nostalgies
de la page blanche.

Écrire
en dehors des solitudes
à rebours des sèves endormies
lorsque le doute
s’interroge
sur le devenir d’une aube.

Écrire
dans le sillon du jour
au versant des connivences
lorsque fondent
les incertitudes de l’oubli.

Écrire
dans l’intimité
des gestes nourriciers
lorsque la clarté
escorte les ombres
de la nuit.

Écrire
au pied d’un ciel
dépossédé de son arc
lorsque s’émerveillent
les couleurs du temps.

Écrire
comme un semeur de songes.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   izabouille   
30/9/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Jean Ferrat n'est pas dans ma discographie mais j'ai sans doute tort. Votre poésie donne envie de s'y intéresser. C'est un bien bel hommage. J'ai bien aimé "au pied d'un ciel dépossédé de son arc", "lorsque le doute s'interroge sur le devenir d'une aube" ou encore
"à l’orée des impatiences muettes
aux confins des aveux
et des résonances océanes
au hasard de l’ultime serment
et des échos rompus."
J'ai vraiment bien aimé, merci pour ce bon moment de lecture

   Gemini   
5/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Je trouve que dans le titre, "Hommage" aurait dû être écrit en minuscule, en rapport à FERRAT, objet (sujet) de l'hommage.
Je ne sais pas si ces pistes d'écriture sont spécifiques de ce chanteur ou si certaines sont générales. Ne connaissant pas assez le répertoire, je peux admettre la première solution, mais dans mon for intérieur je penche pour l'autre. Non pas que ce soit mal dit, bien au contraire, vos images sont belles et poétiques, mais je ne vois pas Jean Ferrat y paraître particulièrement. Mais encore une fois, je peux me tromper si des lambeaux de ses textes parcourent cette belle poésie.

   fried   
19/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Tu écris un peu comme on aime, à perdre la raison, J'ai la musique en tête et c'est très sympa à lire, J'aime beaucoup "écrire comme un semeur de songe".

   papipoete   
19/10/2018
bonjour LEPOETEPOETE
" écrire à perdre la raison ", put chanter Ferrat, mais " aimer " choisit-il pour fredonner sa chanson, que chacun connait et accompagne de la voix ou du sifflet lorsque sur les ondes elle résonne .
Vous écrivez de belle manière, mais je ne pense pas que Jean Tenenbaum put chanter votre poème, que je considère réservé à une élite littéraire, qui apprécierait surement la subtilité de votre texte ?
Je ne noterai pas, car je ne puis dire si j'aime ou non ?

   PIZZICATO   
19/10/2018
Connaissant mal l'ensemble des oeuvres de Jean Ferrat, je n'ai pu définir si cette poésie fait allusion à certains de ses textes ou bien une reflexion sur des états d'âme décrits.

Je m'abstiendrai donc d'émettre une appréciation sur ce texte.
A vous lire une prochaine fois.

   Robot   
19/10/2018
Cet hommage paraît oublier que Ferrat a aussi chanté des textes écrits par d'autres et qu'on ne peut pas lui attribuer toutes les paroles de ses interprétations. Je me demande si cet aspect du chanteur interprète a été envisagé. Je regrette aussi que le poème ignore également la musique et la voix particulière ainsi que les thèmes qui ont distingué le chanteur parmi ses pairs.

Ferrat n'apparaît pas vraiment dans cet hommage qui pourrait tout aussi bien s'adresser à d'autres grands auteurs de chansons.

(Ma môme - aimer à perdre la raison - ne sont pas des textes de Ferrat. N'oublions pas Aragon ni par exemple les texte de Guy Thomas et d'autres mis en musique par Ferrat.)

   lucilius   
20/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,
La plupart des vers ont une agréable musicalité ; je suis persuadé que monsieur Jean Ferrat les aurait appréciés. Dommage qu'en l'absence de ponctuation c'est le lecteur qui doit effectuer la mesure.

Pour un hommage appuyé, je trouve le titre d'une grande banalité.

J'ai particulièrement été sensible à la quintessence de cette strophe :
"Ecrire
en dehors des solitudes
à rebours des sèves endormies
lorsque le doute
s'interroge
sur le devenir d'une aube.

   emilia   
20/10/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je ne sais si l’objet de ce poème était uniquement dévolu à rendre hommage à tout ce qu’a pu représenter Jean Ferrat ou plus simplement de puiser dans ses chansons et la sensibilité de ses interprétations portées par de vibrantes mélodies une source d’inspiration s’appuyant sur une réflexion autour de l’écriture à partager : ce que semble confirmer l’anaphore titre de chaque strophe « Ecrire… » ; un engagement philosophique et humain lorsque ce besoin d’écrire se confronte « aux impatiences, aux résonances, aux souvenirs nostalgiques, au doute interrogateur, aux connivences complices, à l’intimité nourricière d’un élan vital… », afin de « s’émerveiller » toujours, comme seul un poète sait le faire et de pouvoir chanter avec profondeur et simplicité que « C’est beau la vie », « que la montagne est belle… », tel « un poète semeur de songes » et qui trempe sa plume dans une veine métaphorique et musicale porteuse d’enchantements… ; un auteur chanteur interprète que j’ai beaucoup apprécié également…

   Anonyme   
22/10/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je connais un peu l’œuvre de Jean Ferrat - et je dois confesser que j'aime surtout les poèmes d'Aragon qu'il a divinement chantés et mis en musique - et ne le retrouve pas distinctement ici.
Mais qu'importe ! Voilà un texte pantelant, frémissant, ponctué de très beaux moments poétiques.

   Pouet   
22/10/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bjr,

je rejoins certains commentateurs concernant le "rapport" assez diffus à Jean Ferrat me semble-t-il. Mais je reconnais dans la foulée ne pas être un spécialiste de ce chanteur non plus.

Quoi qu'il en soit un fort joli poème.

Seuls "les ombres de la nuit" et "les couleurs du temps" me sont apparus un peu en-dessous du reste.

De très très jolis vers et un pseudo qui n'est pas usurpé!

Bravo.


Oniris Copyright © 2007-2018