Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
lessence : Tu me manques
 Publié le 17/08/07  -  8 commentaires  -  890 caractères  -  1153 lectures    Autres textes du même auteur

Effets secondaires de la Passion...


Tu me manques



Tu me manques, je pense à toi chaque jour
A tous nos moments, à tout ton amour
Tu me manques, je te le dis sans détour
Et je le ressasse encore et toujours

Tu me manques, comme ton charme, ta douceur
Je passe le temps à compter les heures
Tu me manques, ton absence est ma douleur
Tu es la gardienne de mon bonheur

Tu me manques, et du matin jusqu’au soir
Je me nourris à l’idée de te voir
Tu me manques, je ne fais semblant de croire
Que sans toi je me languis dans le noir

Tu me manques, comment puis-je le dire
J’attends ton retour, je pousse un soupir
Tu me manques, et je commence à frémir
Serait-ce toi que j’entends revenir

Tu me manques, et sur un ton décisif
Je m’étourdis, mettant mon cœur à vif
Tu me manques, tu es mon juste motif
Et de ma vie le justificatif


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Athanor   
17/8/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Ah.. l'absence...
Malgré le thème, très souvent travaillé, c'est un joli poème qui exprime bien la profondeur des sentiments.
"...Tu es la gardienne de mon bonheur..." Quelle belle image !

Cependant, j'aurais aimé un vocabulaire plus soutenu.
Les vers 11 et 12 sont un peu lourds (ça n'engage que moi).
Enfin, peut-être serait-il intéressant de limiter le terme "tu me manques" que l'on retrouve tous les deux vers -sans doute l'auteur y a-t-il déjà pensé- et incorporer des mots un peu plus forts, passionnés.

   Cyberalx   
13/7/2008
 a aimé ce texte 
Pas
Ce que j'aime dans la poésie : c'est qu'on peut pratiquement tout faire, tout dire et ce, de façon originale, là, je trouve que certaines phrases ne sont là que pour la rime : "tu me manque, je te le dis sans détours", ça ne veut rien dire, je crois :

Une fille me manque.
Je le lui dit sans détours.
Parce que quand même, "Tu me manque", c'est pas très méchant et je te le dit sans détours, c'est plutôt pour dire un truc violent, non ?

   Couette   
27/9/2007
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Même s'il y a des erreurs de prosodie cet amour déçu t'a inspiré(e) et avoir transcrit cette douleur en vers t'a soulage(e) c'est l'essentiel! amitiés!

   Anonyme   
27/9/2007
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
une visite d'un coeur bléssé qui s'exprime pudiquement avec émotion

   guanaco   
1/10/2007
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Le message est clair mais il se noie dans des lieux communs. Dommage.

   lotus   
27/12/2007
Le manque est un sentiment qui "déchire" et si le style est bon, j'aurais chosisi personnellement des mots plus forts mais c'est bien rédigé .

   lotus   
27/12/2007
Pardon pour la faute de frappe(dans mon mail précédent) que je m'empresse de corriger:j'aurais choisi...

   Anonyme   
29/4/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Il serait bien difficile de ne pas saisir le sens profond de votre écrit, mais c'est bien dommage ce "tu me manques" toutes les deux lignes, cela n'apporte rien de plus au texte, bien au contraire il l'alourdit et le rend ennuyeux à force. On sent à cette manière de faire, que cela en devient pour vous une obsession, maladive plutôt un véritable "manque". Vous avez en procédant ainsi occulté la teneur des mots qui suivent et qui auraient à eux seuls suffi à étayer la sincérité de ce "manque" légitime.

Pour cette raison je n'ai pas ressenti d'émotion à la lecture de cet écrit, je suis restée en retrait.


Oniris Copyright © 2007-2020