Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Ligs : Si l'Amour
 Publié le 24/06/21  -  10 commentaires  -  713 caractères  -  168 lectures    Autres textes du même auteur

« Nous aurons le destin que nous aurons mérité. »

Albert Einstein


Si l'Amour



Si l'Amour un matin dessillait nos silences,
Reprogrammait nos cœurs en un grand logiciel,
Dans un jeu de miroirs aux teintes arc-en-ciel,
Susurrant la tendresse à nos mortes consciences ;

Si la vie et l'esprit, indignés des violences,
De tant de cruauté, de paroles de fiel,
Brisaient notre univers mille fois démentiel,
Nos cadenas maudits, nos murs, nos pestilences ;

Alors le Rêve, ravivé, pris d'un désir
De liberté, puisant la paix, pour s'en saisir
Enfin, dans les tréfonds cachés de l'âme humaine,

Ce Rêve d'avenir, revenu du néant,
Des ruines du passé – cet abîme béant,
Ferait de cette Terre un harmonieux domaine.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Cyrill   
7/6/2021
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour.

Tout un programme ! Une utopie ? à voir... une vision du monde un peu manichéenne tout de même : amour versus cruauté, violence.
Et puis "reprogrammer" avec un "logiciel" ! Je ne suis pas certain qu'on s'en sorte avec des algorithmes, du moins ça ne me fait pas envie plus que ça.

J'ai bien aimé les trimètres du premier tercet, ça casse le rythme. En revanche, trop d'allitérations en V : "Rêve, ravivé,", puis "Ce Rêve d'avenir, revenu".

Merci du partage, Cyrill

   Miguel   
15/6/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Le rêve d'un monde parfait, qui a le tort cependant de généraliser le Mal, comme s'in n'y avait que l'auteur pour éprouver de l'amour, pour être indigné, et pour avoir une conscience vivante ; mais le monde, heureusement, est plein de ces bons esprits. On peut croire que cela ne suffit pas à le changer, mais comment serait-il sans cela ? Ce sonnet est un lieu commun, un cliché d'utopie. L'expression "mille fois démentiel", quoique juste, me semble maladroite dans la forme. Il y a cependant un souffle, un rythme pour porter ce rêve, et de beaux vers.

   papipoete   
24/6/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour lise
" si... " nous ferions de ce monde " ce rêve d'avenir revenu du néant "
NB il faudrait tant de " si " pour que la vie coule paisible mais tel feu de paille, on se réveillerai bien vite pour ferrailler, en paroles et en actes !
La première strophe m'évoque une chanson parlant du " grand ordinateur "
Le premier ter et est mon passage préféré
" tréfonds " ne se dit-il pas qu'au singulier ?

   Castelmore   
24/6/2021
Bonjour Ligs

« Et le poète dit qu'aux rayons des étoiles ...
Jusqu’au jour où l’Amour déchire tous les voiles »

Voilà donc la suite ...

Et si ...
Très beau sonnet, très bien construit, où j’apprécie le jeu du trimètre et surtout l’allitération en v

« Ce Rêve d'avenir, revenu du néant, »


Une suggestion : j’ignore pourquoi ( peut-être pour éloigner les sons «ê»,) j’inverserais les V2 et V3 du premier quatrain.) ... si vous tenez à conserver ce V2 ...
car celui-ci m’interdît l’émotion. L’idée de soumettre un cœur à une reprogrammation ... ça bug et ça bloque l’écran avec « error »

Je suis trop partagé pour noter .
Desolé
Castelmore

   Cristale   
24/6/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Je crains que notre narrateur ait beugué sur un monde qui n'existe déjà plus. Le quantique a déjà dépassé le numérique alors penser :

"Ce Rêve d'avenir, revenu du néant,
Des ruines du passé – cet abîme béant,
Ferait de cette Terre un harmonieux domaine."

Ah la la ! Vous aussi vous évoluez dans des sphères utopiques et romantiques, heureusement qu'on a encore le droit de rêver.

Techniquement, nous sommes en néo, alors je ne dis rien.

   GiL   
24/6/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ah ! Avec des si….
Ce joli sonnet empreint de candide utopie respire la sincérité, c’est ce qui le distingue des clichés habituels sur ce thème.

Ce qui m’a plu :
- le premier vers avec le verbe dessiller ;
- le deuxième quatrain et le premier tercet ;
- le rejet : désir / De liberté ;
- les allitérations en « v » qui accompagnent le Rêve ;
- les rimes riches.

Ce qui m’a moins plu :
- le vers 2 (l’image du logiciel ne me parle pas) ;
- le vers 3 (l’arc-en-ciel me paraît contribuer davantage à la rime qu’au sens).

Ce que je regrette :
- une image plus forte dans le dernier vers (un mot comme sourire, ciel, soleil... lui donnerait du « pep »...).

Merci, Ligs, pour ce joli moment de lecture.
GiL

   Donaldo75   
26/6/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Ligs,

Je trouve le message d’actualité en cette veille d’élections ; j’arrête là mes digressions avant qu’elles ne m’entrainent loin de ce poème. Pour ce qui est de la forme, je trouve qu’elle rend bien hommage à l’exergue, cette phrase d’Albert Einstein. Il y a du scientifique dans la manière de conduire ce sonnet, de l’argumenté sous cette forme ancestrale et tant de fois utilisée par les poètes de France et de Navarre. C’est ce qui me plait dans ce traitement, ce côté carré, même si j’aurais personnellement préféré plus de folie, plus de lyrisme au vu du thème.

Merci pour le partage.

Don

   emilia   
26/6/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un rêve d’Amour avec un grand A, empreint de tendresse et seul capable de briser les prisons du silence aux « cadenas maudits », en accordant à l’âme humaine paix, liberté, avenir harmonieux…, et, selon Einstein « un destin qui se mérite » et qui dépend de nos actions… ; un beau rêve à défendre…

   Provencao   
27/6/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
" Ce Rêve d'avenir, revenu du néant,
Des ruines du passé – cet abîme béant,
Ferait de cette Terre un harmonieux domaine "


J'aime beaucoup l’instar de ce rêve d'avenir, où j'entends la liberté dans ce réel par une vision de l'âme humaine qui dépasse la réflexion primaire...

Très belle inspiration., où l'amour devient être habité par une délicieuse lumière intérieure, ce par quoi votre poésie m'a séduite ...

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   Ligs   
1/7/2021


Oniris Copyright © 2007-2020