Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
lotus : Le loup et la fleur
 Publié le 04/01/09  -  12 commentaires  -  1116 caractères  -  314 lectures    Autres textes du même auteur

Après le crapaud qui se transforme en prince, voici la fleur qui se transforme en ...


Le loup et la fleur



Sur le bord d’une rive endormie
Gisait une fleur à peine éclose
Sa corolle de larmes alourdie
Lui donnait un teint bleu d’ecchymose

Enrubannée par le chant du vent
Au givre, elle voulu clamer sa vie
Quand, sur l’eau, s’embrasa un sarment
Dans le sang pourpre sous la mantille

Un loup, par sa beauté alléché
Pas à pas, tenta de s’approcher
En ses yeux brillait l’éternité
Sur ses crocs, toute la rage d’aimer

Son pelage au reflet de glacier
Rendait grâce aux frimas de l’hiver
Du blizzard qui voulait le contrer
Il ne craignait la force et l’éther

Arrivé au pistil de la fleur
Frémissante et offerte au soleil
Il renifla l’amour en son cœur
Et l’enroba d’un flocon vermeil

Puis un Dieu ganté de firmament
Y déposa l’éclat de liqueur
Quand un ange aux yeux sablés d’argent
Vint répandre sa blanche torpeur

Ainsi parée de voiles en mucus
Dans un souffle de brume opiacée
La fragile petite fleur de lotus
Devint louve sous le regard des fées.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   xuanvincent   
4/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Une belle histoire d'amour, que j'ai trouvé joliment écrite comme les précédents poèmes. La fin m'a surprise et reprend le thème des transformations de certains contes.

   Anonyme   
5/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Un joli petit conte qui se déguise en poème. Frais et léger, moins provocateur (un peu ? quoiqu'un dieu et un ange...) que les précédants...

J'aime toujours ce qu'écrit Lotus même un peu moins en forme...

   toutou   
5/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Votre aisance poétique dans le choix des mots et l'aticulation de vos phrases me plaîsent décidément beaucoup. Le fond est semblable à la forme : c'est beau!

   David   
6/1/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour Lotus,

J'ai eu un peu de mal avec le choix des vers impairs, pour trouver un rythme, sauf au tout début (j'ai lu le 3ème vers comme - Sa corol(le) de larmes alourdie -) la strophe est jolie. J'ai aussi un peu de mal à suivre les images : le loup s'approche en hiver, sous le blizzard, la fleur elle, est au soleil ? Pour la métamorphose, j'ai aussi du mal à deviner ou imaginer la scène.

L'idée est prometteuse, passer du végétal à l'animal, mais l'envoutement n'a pas pris cette fois-ci.

   MissNeko   
7/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
de magnifiques images, des tournures et des mots élégants, voici un conte/poème très séduisant. j ai adoré

   Anonyme   
7/1/2009
Toutes mes excuses à l'auteure (que je ne connais pas) si je la froisse :

La construction, que l'auteure semble vouloir figée avec cette suite de quatrains, nécessiterait des vers toujours justes, or plusieurs sont bancals : v. 3 ; 6 ; 12 ; 16 ; 25 ; 27 et 28. Les rimes sont pauvres. Plusieurs hiatus importants - par exemple "s’embrasa un". De plus les césures sur ce modèle 3/6 qu'on devrait normalement respecter dans ce difficile vers impair et dans cette forme néo-classique, ne l'est pas ici.

Un loup "'alléché" par une fleur ? Après tout pourquoi pas ? C'est une fable.
Mauvaise catégorie à mon humble avis...

J'ai remarqué un autre poème qui m'a séduit et je vais le louer pour me faire pardonner.

   lotus   
7/1/2009
Quelques petits commentaires s'imposent:

En effet, ceci est une fable et ,dans une fable, pas de limite à l'imagination.

Graoully, Lotus ne se froisse pas mais lit attentivement les critiques, bonnes et mauvaises avec la même attention.
Tant que l'on reste courtois et poli, inutile de s'excuser.

Tu sembles connaisseur en règles poétiques mais, tu vois, je le redis, mon écriture n'est pas travaillée et je ne recherche pas la perfection, loin de là. Les règles m'ennuient et, seule, l'envie de faire passer quelque chose compte pour moi.
Il y a, ici, des poèmes qui respectent parfaitement ces fameuses règles mais qui n'ont, à mes yeux, aucune substance émotionnelle. J'ai rarement rencontré les deux.

Au passage, merci à ceux qui se sont arrêtés sur mes mots.

   Ephemere   
9/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bonjour Lotus
Personne ne va lire donc je dirais : enfin de la poésie ! Le premier quatrain m'a enchanté.
le 4° par contre est mauvais, supprime-le, il n'apporte rien !
le voile en mucus me gène aussi.
La fin est superbe !
Même si tu aimes le premier jais, la correction peut intervenir à la fin de la création sans empêcher l'imagination de fleurir.
FMR

   Anonyme   
13/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Etrange et belle rencontre. et puis cette fluidité qui caractérise toujours les poèmes de lotus.

   papyrus   
30/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'ai trouvé cela très beau, la lecture est agréable. Les images sont belles. Merci.

   Selenim   
31/3/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Une fleur de lotus, un loup et un ange et une bien belle histoire.

J'ai vraiment du mal avec ecchymose.

   Anonyme   
7/6/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
L'idée est là, et elle m'emporte jusqu'au bout dans l'imaginaire, je me suis prise au jeu d'attendre avec impatience de connaître la fin de cette fable bien joliment contée.

Les images se dévoilent au fil de la lecture, précises et belles, j'ai aimé la description du loup. Il arrive à pas feutrés, très agréable l'élégance qui s'installe, facilement accessible même à des enfants.

Je suis sous le charme, malgré quelques petites imperfections, mais qui n'en fait pas, le texte reste de très belle texture, un petit regret cependant, je trouve aussi que le mot "ecchymose" passe mal dans ce texte, qui semble avoir trouvé une douce musicalité avec des mots plus en rondeur.


Oniris Copyright © 2007-2019