Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
lotus : Les amants de l'oubli
 Publié le 14/02/09  -  19 commentaires  -  1371 caractères  -  257 lectures    Autres textes du même auteur

Elle, lui et l'amour...


Les amants de l'oubli



Aux portes des églises
Les amants endeuillés
Portent sous leurs chemises
Tant d’amour oublié
Qu’un cercueil d’ébène
Va mener au tombeau
Brisant toutes les chaînes
De sanglots en lambeaux.

L’amante en son mouchoir
Camoufle en vain la peine
De ne plus s'émouvoir
Du doux chant des sirènes
L’amant, de ses yeux noirs,
Pleure sans faire de bruit
L’âme grise, l’âme noire
Qu’il porte encore en lui.

La pluie sur les vitraux
S’abat comme deux cœurs
Qu’un duo de corbeaux
Assassine dans l’heure
Il n’y a plus d’espace
Plus de temps, plus de trace
Du passé d’un présent
Dont tous les deux se lassent.

Le glas de leur union
Fait pleurer le clocher
Qui dénie l’abandon
De leur envie d’aimer
Leurs mains entrelacées
Retiennent entre leurs doigts
L’anneau d’or des fées
L’illusion d’autrefois.

L’écho d’un carillon
S’entendra jusqu’aux cieux
Quand le temps du pardon
Annoncera l’heure bleue
Le beau son d’une lyre
Dans l’hiver endormi
Guidera l’oiseau-lyre
Au sommet de l’oubli.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   xuanvincent   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Ce poème, assez long, m'a paru bien triste... mais, comme les précédents, j'ai apprécié le lire.

   FredericBruls   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Pour la Saint-Valentin, il y avait moyen de chanter l'amour plus gaiement (lol) !
Blague à part, c'est un très joli poème. J'ai beaucoup aimé l'image de cet amour qu'on porte au tombeau comme un être cher. C'est du moins ce que j'ai ressenti à la lecture de la première strophe. Belle trouvaille.

   kullab   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
C'est doux et mélancolique à la fois. On a le sentiment que les deux amants ont baissé les bras face à l'inéluctable. Que peuvent-ils espérer de mieux après la désillusion ? L'oubli. Bien vu.

   Anonyme   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Je crois que je n'ai pas tout saisi (faut dire qu'il est pas malin le Bébert) mais je garde vraiment de cette lecture de belles images.
Il y a une petite musique Lotus que j'aime bien aussi.

   Anonyme   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un amour impossible comme souvent chez toi...

Quelques églises aussi qui traînent encore...

Un enterrement de première, Lotus, un grand deuil magnifique !

Moi j'ai vraiment bcp aimé me fondre là, dans ces mots et ces fêlures...

   Lylah   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Requiem pour un amour moribond...
La troisième strophe est particulièrment réussie, elle monte en puissance comme un dernier sursaut avant le constat sans appel : "Il n’y a plus d’espace/Plus de temps, plus de trace/Du passé d’un présent/Dont tous les deux se lassent.
L'heure est à l'abandon et à la résignation avec l'espoir, un jour, de l'oubli.
J'ai beaucoup aimé.

   Anonyme   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Vraiment pas mal ce poème. Mélancolique comme je les aime. Les deux premières strophes sont très réussies.

   Anonyme   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Que c'est beau...

   Ephemere   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour, très joli poème ; au début on peut penser que c'est un vrai deuil mais les deux amants restent côte à côte jusque dans la séparation.
Je trouve la dernière strophe superfétatoire, voire même afaiblissante. Finir sur les anneaux, retour vers le début.
FMR

   Anonyme   
14/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
mon esprit cartésien qui veut tout saisir , tout dominer, s'est trouvé frustré. Et puis, mon coeur qui se laisse bercer par la musique des mots, s'est laissé emporter.

Très joli, douloureux, mais sans excès.

   Nongag   
15/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Agréable, doux.

La première strophe est ma préférée. Romantique même si un peu convenu.

   Anonyme   
16/2/2009
Oups, erreur de click, j'en profite pour redire combien j'ai aimé...

   toutou   
16/2/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Texte superbe! images splendides, très original aussi cette idée de porter l'amour au tombeau comme enfant mort... Bravo!

   Menvussa   
18/2/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très poétique, langoureux, beau plus que triste. Ce texte m'a énormément plu par sa forme, son rythme, ses sonorités. beaucoup d'images qui s'entrechoquent comme des flash, mais je ne suis pas sûr d'avoir tout bien saisi.

   Anonyme   
18/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Une bien belle musicalité.
Parfois un "manque d'originalité", pas gênant.
J'apprécie particulièrement la première strophe et les quatres premiers vers de la troisième.
J'aime l'idée, l'amour, quelques lambeaux de religion...

   FABIO   
20/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Le mot poème prend toute sa valeur a travers vos mots.
De petites phrases très percutantes qui coulent agréablement.
J'ai été tout de suite pris par le rythme et la description parfaite de la situation.

   Anonyme   
24/2/2009
Ceci n'est que mon avis mais je trouve ce poeme beaucoup trop lourd du fait des 8 vers par strophes.
C'est bien dommage

   lotus   
24/2/2009
Merci à tous d'avoir aussi bien apprécié ce texte qui m'a été inspiré par un poème D'Emrys "Recollection" auquel je voulais rendre hommage à la beauté. Les mots d'Emrys(poète) me guident bien souvent sur le chemin de la création et je pense qu'il est important que cela soit dit.

Nonsniper, je respecte votre avis mais étant le seul à y avoir trouvé de la lourdeur, vous devez sans doute avoir vos propres raisons.

   Absolue   
14/4/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Comme le dit Notrac, je crois que c'est surtout la musicalité qui me plaît dans vos poèmes... Et le côté sombre.


Oniris Copyright © 2007-2019