Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
lotus : Targui
 Publié le 15/01/09  -  11 commentaires  -  1213 caractères  -  136 lectures    Autres textes du même auteur

Petit voyage au pays des touaregs


Targui



Bien au-delà des dunes
Sous le paravent bleu
D'un ciel sans ombrage ;
Dans un manteau de lune
En voile sur tes yeux
Se dessine un mirage.

Il a le doux visage
Du mystère d'une fable
Qu'un vent sait revêtir
Du plus doux des présages
Quand la rose des sables
Offre un dernier soupir.

L’indigo de ton chèche
Se mêle à l’arc-en-ciel
Que le soleil inonde ;
Sur ta langue trop sèche
Tu as le goût de sel
De ma gorge profonde.

Touareg, en ton chant,
Le souffle d’un Émir
Arrive jusqu’à moi ;
Il cache en son turban
Le gypse et la myrrhe
Le silence des rois.

Tu sais, je vois Targui
Au sommet de tes terres
Un horizon sans fin
Qu’un aigle dans la nuit
Survole calme et fier
Tout droit vers son destin.

Au bord de l’oasis
En ton imaginaire
Je saurai t’accueillir
Oubliant que jadis
En ce sérail lunaire
Tu as su me cueillir.

Au pied de la grande Ourse
Tu suis le vestibule
Au gré de tes errances ;
Le vent poursuit sa course
Mais la dune recule
Et le désert avance.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un petit goût de provoc...
Mais en voile sur tes yeux...

J'aime énormément les deux derniers vers...
Mais la dune recule
Et le désert avance.

   xuanvincent   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Merci lotus pour ce joli poème.

J'ai bien aimé les images et me suis trouvée, le temps de la lecture, entre le désert des hommes bleus et sous la Grande Ourse;

   Anonyme   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
ça fait du bien de lire une telle évocation de la chaleur au mois de janvier....

   David   
16/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Lotus,

Targui c'est un singulier de Touareg, il m'intriguait un peu ce mot-là, j'ai pensé à un prénom... une belle image à la fin enrichit la ballade, merci !

   Marite   
16/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai lu ce texte et il a coulé au fond de moi comme une longue rasade d'eau juste fraîche après une longue marche dans la chaleur. Les mots qui me viennent sont: magnifique, splendide, ...etc. La forme? pour moi elle n'accroche nulle part, tous les mots glissent à mon oreille et mon coeur comme les grains de sable qui roulent sur le flanc des dunes. Merci Lotus.

   AnaiS   
16/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Toujours un fleuve de mots magnifiques, fluides et à "double-sens" ...
Petite préférence pour la première ainsi que la dernière strophe, mais toutes sont très belles et musicales.

   Poète à mi-temps   
21/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je l'ai lu une première fois silencieusement, puis à haute voix en me laissant entraîner, et oui, ça marche très bien, ça coule, les mots sont beaux et les images parviennent vite à l'esprit.
Les 2e et 3e strophes sont mes préférées.

   asics   
22/1/2009
Un bien joli récit, qui nous fait voyager loin de la citée...
Fluide et chaud.

   FredericBruls   
23/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très très joli en effet. Fluide et musical.

   Anonyme   
23/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
On se sent bercé à cette lecture. Il ne manque plus que la musique : je suggère un peu de gumbri.
Le petit côté sensuel est très agréable aussi.

   An-Honyme   
23/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un texte rare, qui coule comme une source, comme une évidence... Bien musical et rythmé... Une lecture plaisir...Pour un sujet délicat... bravo !
Et aussi merci, c'est un réel plaisir.


Oniris Copyright © 2007-2019