Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
masdau : Le jaune est la couleur de l'espoir
 Publié le 15/01/09  -  15 commentaires  -  348 caractères  -  795 lectures    Autres textes du même auteur

Petit pamphlet pour mémoire.


Le jaune est la couleur de l'espoir



Le jaune est la couleur de l'espoir

Pour ne pas oublier
J'ai mis le canari
Dans le verre.

La goutte de pastis
Dans la cage.

Le citron
Cloué au mur.

Le maillot
Du vainqueur du tour
Dans le saladier.

Et la photo des chiottes
Sur la gueule
D'Hitler.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
C'est un poème "modifié" me semble-t-il, la dernière strophe notamment avec la "gueule d'Hitler". Je préfère largement cette version plus décalée et évocatrice.
Dans l'ensemble j'aime bien. Un peu court quand même.

   Anonyme   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Comme Notrac...L'hypallage (c'est la figure de style qui consiste à intervertir les mots) est délicieusement impertinent.
Je préfère cette version à la première.

   Anonyme   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Là c'est vraiment un super bon retravail... et ce n'est pas évident le retravail... L'ironie n'en ressort que renforcée.
Merci Sally pour le therme technique de la figure de style...

   Anonyme   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je suis d'accord avec ce qui a été dit.
L'hypallage ça change tout.
J'aime!

   jensairien   
16/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
hypallage

ah oui ! Moi j'aime quand les mots pleuvent et se fracassent !
très bonne version ! Absurde et mordante !

et oui question hypallage, ce n'est pas seulement une inversion des mots mais aussi des sens, et réussie

par contre tu vois, maintenant que ton poème est tellement beau et parfait (quoiqu'un peu court) et bien je ne vois plus très bien ce que Hitler vient foutre ses sales pattes sur ce joli parterre

   David   
16/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Masdau,

Je suis bien content qu'il reste dans un recoin d'Oniris celui-là, faut pas en vouloir au jaune, malgré les étoiles...

   nico84   
16/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Moi aussi j'apprécie ce décalage et je félicite ce retravail. Bravo pour ce court poème qui fait réagir et qui est fait pour :)

   asics   
17/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Ce style décalé est appréciable. Le texte court, aurait pu faire l'objet d'une recherche plus travaillé sur les sujets.
Beau travail.

   clementine   
17/1/2009
J'aime beaucoup les mots jetés, la raison dans la déraison ou l'inverse...
Bravo, c'est court et intense.

   Anonyme   
18/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Pétillant corrosif et engagé. Habile dans le maniement des mots, et "couillu" sur la chute. masdau prend un risque et réussi son pari d'écriture. Un petit parfum d'Apollinaire flotte ici, mais humble, souriant. Ecrire c'est assumer. En voilà un qui assume !

   Menvussa   
18/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Étrange et séduisant, j'ai vraiment bien aimé.

   Anonyme   
19/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Le jaune la couleur coup-de poing ?
Energie clairvoyante en tout cas pour cette teinte dont la soeur est la lumière.
La brieveté de votre écrit prouve ici un radical domptage et un humanisme à fleur de peau.

   Anonyme   
19/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
j'ai mis un commentaire dans mon très bien.

   masdau   
26/1/2009
Pour répondre à JEANSAIRIEN:
Sans hitler il n'y aurait pas eu lieu de faire ce pamphlet. Et la porte des chiottes sur sa gueule lui va si bien (pas de "h" majuscule pour les noms communs...)

   FIACRE   
31/1/2009
Bon démarrage, mais la " chute " me laisse songeur : pourquoi du jaune sur H. ? Rappel de l'étoile ?


Oniris Copyright © 2007-2019