Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Luniknat : Le slam
 Publié le 05/06/07  -  7 commentaires  -  4363 caractères  -  42 lectures    Autres textes du même auteur

Brève présentation


Le slam



Le slam c’est donner ce que l’on a de plus profond en soi
Partager avec qui veut les entendre, ses craintes et sa foi
C’est aussi scander des syllabes avec une aisance rythmique
Et conjuguer des mots pour former des phrases uniques.
Le slam c’est l’art de fusionner ses émotions et ses pensées
Pour tutoyer l’indescriptible avec un sonnet
Et embraser grâce à quelques mots des regards captivés
Jusqu’à en récolter des applaudissements inespérés.
Mais le plus difficile dans cet art reste de savoir toucher les gens
De faire transpirer goutte à goutte leurs sentiments
De pouvoir les intéresser au point de mettre à nu leurs émotions
Et de les transporter dans son monde sans la moindre raison.
Voir naître une larme au bord d’un œil parce que l’on parle de choses profondes
Voir s’épanouir un sourire sur des visages que le bonheur inonde
Savoir entretenir le sentiment des autres jusqu’au bout de ses propres silences
C’est ce qui différencie un bon slam d’une vaste coïncidence.
Ce que j’aime avant tout c’est de pouvoir dire ce qui me touche
Et d’essayer de le faire de façon à ce que toutes les bouches
Le racontent à d’autres et ainsi faire que mes phrases vivront
Encore et encore sans que les mots perdent leur passion.
Moyen d’expression
mais plus art de prédilection
Le slam est l’un des rares médiateurs
De sentiments salvateurs
Et de passions décuplées
Qui, le temps d’un couplet
Fait découvrir d’un regard presque indiscret en fait
Toute l’intimité et la sensibilité du poète.
Le slam arrive à faire vibrer même la plus robuste des âmes
Il s’empare de sa vulnérabilité et lui fait baisser les armes
C’est comme perdre tout contrôle emporté par une foule
De mots qui associés, savent donner la chair de poule…
Slamer c’est savoir ressentir sa vie et le faire partager
C’est donner toujours plus que ce que l’on oserait demander
C’est un message universel qui se faufile dans toutes les oreilles
Et qui sans l’aide d’Alice, ouvre une porte vers le pays des merveilles.
Oser se mettre à nu devant les autres et simplement avec des mots
Trouver la façon de déshabiller tout un chacun de sa peau
Pour faire place à la pureté de l’âme que nous camouflons trop souvent
Sous une carapace de mensonges ou de cachotteries tout simplement.
C’est plus qu’un métier
C’est de l’amour pour l’Humanité
Moi avec mes phrases je vous prends par la main
Et je vous entraîne dans le monde qui est aujourd’hui le mien
Celui de la nudité des âmes, de la simplicité, de la vérité
Celui où tout homme est face à ce qu’il est.
Alors je vous l’accorde, c’est un voyage peu ordinaire
Mais ça ne coûte rien d’essayer même si vous n’aimez pas les croisières
Parce que c’est pas au bout du monde que le poète t’emmène
C’est simplement dans le plus profond de toi même.
Faut être un peu aventurier c’est vrai
Mais la vie est déjà une aventure sacrée
Il suffit juste d’en comprendre le sens et
Surtout de savoir pourquoi c’est ici qu’on a été envoyé…
Bravez vos propres interdits,
Franchissez les barrières de tous vos non-dits
Et envolez-vous vers ce sentiment inexplicablement vrai
Qui saura nous dire qui on est pour savoir quel chemin on doit vraiment emprunter.
Laissez-vous bercer par la voix et saisissez le sens des couplets
Entendez le message que le slam vous lance et écrasez
Toute la frustration que vous ressentez et enfin peut-être
Vous saurez devenir celui que vous auriez toujours dû être…
C’est là que le poète est alors au sommet de son art
Quand il a su vous transpercer avec la flèche de son arc
Et mettre à égalité de sentiment tout un public réuni
Pour l’écouter et se laisser envoûter sans un cri
Grand magicien mais surtout utopiste moderne
Le poète est le seul à pouvoir mettre tous vos drapeaux en berne
Et si certains fidèles donnent à Dieu leurs âmes,
Le poète lui, se donne entièrement au slam.

Alors si vous avez frissonné ou même apprécié
C’est que j’ai accompli ma mission qui était
De vous envoler quelques secondes
Vers un ailleurs qui semble être mon monde….


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Cyberalx   
5/6/2007
Je ne connais ce mouvement qu'on appelle le Slam qu'à travers "Grand corps malade" (dont la voix "rap" m'agace un peu), mais apparemment il s'agit de faire se croiser idées, sonorités et rythme :

Si c'est le cas, je trouve ça plutôt réussi, c'est poétique et agréable à lire (plus probablement à entendre).

Continues !

   roxyleen   
5/6/2007
j'aime le slam, je me raccroche d'ailleurs plus a ce style quand j'ecris (egalement sur mon forum), j'aime la sonorité orale, le ton et le rythme!

celui ci est réussi en tout cas, bon rythme a la lecture, il me plait bien!

   Luniknat   
6/6/2007
Je vous remercie pour vos commentaires. J'espère en tous les cas que le slam se fera connaitre encore un peu plus.. c'est enrichissant et c'est une façon de s'ouvrir sur le monde et de le commenter chacun avec sa vision..
Chaque slam est un voyage différent dans un univers bien unique et particulier..

Encore merci à vous.

   Absolue   
12/7/2007
Les mots résonnent encore dans ma tête...Très touchant ce poème!

   Pattie   
12/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Intéressant poème sur le genre "slam". Un peu long, mais ça sonne bien.

   scoulibri   
1/6/2011
 a aimé ce texte 
Bien
bon slam, j'aime la rythmique.
J'aime bien aussi la ponctuation et peut-être un peu plus de paragraphe, histoire d'aérer un slam un peu long et d'en savourer le sens

   Anonyme   
29/5/2016
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Cela a été très laborieux à lire, je n'ai éprouvé ici aucune vibration à la lecture de ce très long texte, pas le moins du monde, je n'ai ressenti dans tout ce discours quelque chose qui ressemble à du Slam. Je dirai ici "encore des mots, toujours des mots, rien que mots", cela ne suffit pas, il faut y mettre au moins une touche de vrai et de sincère.

Peut-être que des phrases moins longues auraient été plus appropriées, ici les mots s'y perdent, s'y noient, peu d'expression, d'impression, juste un des paroles, encore des paroles, tout cela fait un peu fouillis, parfois il faut savoir aller à l'essentiel et le valoriser.

Rien de bien plaisant ici tant par le fond que par la forme.


Oniris Copyright © 2007-2020