Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Lylah : Creuser le silence
 Publié le 18/09/16  -  18 commentaires  -  1523 caractères  -  230 lectures    Autres textes du même auteur

Écrire…


Creuser le silence



Écrire plutôt la nuit
quand rien ne fait obstacle


S’évader de l’instant


Faire la vie buissonnière


Trouver l’issue secrète
dansala trame du temps



Convoquer l’univers


Quêter la confidence
des astres en partance
pour d’autres galaxies



Déchiffrer la légende
desapulsationsacelées
dans la mémoireadu monde




Etacreuser le silence
jusqu’à l’essence du verbe



Au retouraasansay croire
tenterade rendre compte
deaceaquiaseatientaaa

À la lisière




De l’attenteaconfuse

Entreaajoie de vivre
et douleur d’être


Entreajoiead’être
et douleurade vivre


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Johannes   
30/8/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Quelle est la raison des immenses espaces entre les strophes si brèves composées de vers très courts ?
Pourquoi tout écrire à l'infinitif ?
Il est un fait que si le texte était écrit à la première personne : "J'écris plutôt la nuit/quand rien ne fait obstacle (...)", tout le texte deviendrait, me semble-t-il, assez insipide.
Quelle est la différence entre "être" et "vivre" qui justifierait les quatre derniers vers ?
Désolé, il y a sans doute quelque chose qui m'échappe.

   dom1   
30/8/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Creuser le silence, voilà une très bonne idée. Le réussir est chose plus difficile.
Vous y parvenez en toute fin :

" Entre joie de vivre
et douleur d'être

Entre joie d'être
et douleur de vivre "

Pour le reste, le silence n'est pas sondé.

dommage.

   David   
1/9/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour,

Écrire sur l'écriture, ça ne m'a guère emporté, c'est assez sobre mais ça me laisse une déception : pourquoi le dire au lieu de le faire, c'est ce qui me reste en tête après ma lecture.

   Raoul   
2/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Ça me paraît un poil simple, mais c'est assez joliment écrit. Le problème c'est que ce poème n'est pas assez en adéquation avec ce qu'il prône : quid de la joie/douleur d'être et de vivre dans ce poème?..
De plus, les thèmes à aborder sont plutôt convenus, il me semble…
Pour moi ça manque cruellement d'invention - même formellement - et d'originalité.
Désolé.

   Anonyme   
6/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'aime beaucoup le silence qui émane de votre poème.
Le peu de mots que vous employez suffisent à décrire l'univers. Et quand vous revenez à l'orée de vous-même pour retranscrire ce que vous avez vu, alors ce sont vos quatre derniers vers, qui résonnent comme une vérité, et comme si la conclusion de votre voyage était celle-ci.
J'ai reçu votre poème comme un souffle. C'est léger, tendre, agréable à lire, et ces peu de mots qui veulent dire beaucoup.
Merci.

   MissNeko   
18/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très beau et très vrai. Je me suis parfaitement retrouvée dans vos vers.
La plume est légère et délicate.
Très belle lecture.

   Anonyme   
18/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'ai plus apprécié vos textes précédents.
Ici, le ressenti du poète est exprimé par des images que je trouve pompeuses et sans fondement particulier ; elles n'ont pas entraîné un attrait sensible.
A vous lire une fois prochaine.

   Annick   
18/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Je ne suis guère férue de poésie libre et jusqu'à présent, aucune n'a réellement trouvé grâce à mes yeux, et mes oreilles....sauf votre poème où chaque vers frissonne.

Il y a une définition de la poésie que j'aime, c'est celle-ci : "Publier un livre de poésie, c'est comme jeter un pétale de rose au fond du Grand Canyon et attendre l'écho." Citation de Don Marquis.

Je crois que j'ai entendu l'écho de vos vers. Il semble provenir du fond de l'univers et depuis le commencement du monde.


Bravo ! Quelle poésie !

   Robot   
18/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je remarque surtout que la principale qualité de ce texte c'est un bon travail de composition. Après, sur le fond, c'est une proposition d'une idée d'écriture (creuser le silence) qui en vaut une autre.
Un texte dont j'ai apprécié la forme déjà découverte précédemment mais dont il ne faudrait pas que celle-ci néglige le contenu.

   Lulu   
18/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Lylah,

le thème de l'écriture me lasse souvent, mais ici j'ai aimé l'évasion qui préside, finalement, et les images simples de l'univers comme source d'inspiration.

La présence poétique est plus sensible à la fin, je trouve, avec les quatre derniers vers. Le reste est un cheminement peut-être un peu trop simple pour m'émouvoir, mais on entend le silence et cette volonté de le creuser pour poétiser.

Bonne continuation.

   Donaldo75   
19/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Lylah,

J'avoue avoir lu ce poème à plusieurs reprises, entre deux déconnections volontaires, avant de pouvoir le commenter.

En gros, j'ai vraiment aimé, sans savoir théoriser sur le pourquoi; je livre pêle-mêle mes impressions:
* Le rythme est agréable;
* Aucune image n'alourdit l'ensemble;
* Il n'y a pas de recherche d'un semblant de cohérence;
* La strophe de fin n'est pas supérieure au reste. Ce n'est donc pas l'arbre qui cache la forêt.

Ce poème coule tranquillement à la lecture; c'est vraiment plaisant. Merci.

Donald

   Alcyon   
19/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour

attiré par le titre...
"et creuser le silence jusqu'à l'essence du verbe", j'aime
je suis en complète résonance
poème bien "aéré", vers court, captivant
il donne à réfléchir

merci

   Pouet   
19/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bjr Lylah,

Je vous dis tout de suite que ce poème ne restera pas dans mon panthéon personnel concernant vos textes.

Je suis resté un peu à côté ce coup-ci. Il m'a manqué je pense un peu de folie ou plus "d'inédit".

Vous savez à quel point je suis friand de vos productions et le respect que j'ai pour votre travail est intact mais la sincérité m'impose de vous dire que là, je ne suis pas transcendé.

Je ne sais pas vraiment pour quelles raisons en fait, certainement que les métaphores me parlent moins qu'habituellement.

J'aime l'idée de "la vie buissonnière"... Je suis moins fan du passage sur les astres et les galaxies par exemple.

J'ai aimé vous lire sans aucun doute, mais un peu moins que d'habitude donc.

Bien cordialement.

   Proseuse   
19/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour,
Creuser le silence comme on cherche un trésor .. le trésor des mots peut-être ? le faire parler ce silence !
j' ai cette sensation qu' en "creusant le silence" vous êtes en quête de quelque chose de précis, mais que vous ne nommer pas du coup, je reste un peu dehors ! dommage , car le thème est très intéressant et votre écriture bien agréable !
j' ai tout de même passer un bon moment à vous lire , merci !

   Pussicat   
23/9/2016
Je pense que l'implication totale de l'auteur dans l'écriture de ce texte lui aurait offert un tout autre profil ; je m'explique.

L'acte d'écrire engage celui qui tient la plume, or il me semble que vous ne la tenez pas ferme.

Lorsqu'un auteur s'attaque à ce thème, il faut qu'il mette ses tripes sur la table... excusez cette expression pour le moins triviale, mais c'est ce que je pense.

Je ne vous lis pas... je ne vous vois pas... peut-être en toute fin, en surface, avec distance.

JE est la conseillère, la maîtresse des lieux... aussi aurais-je attaqué direct par : "J'écris plutôt..." et là vous dérouliez ce thème qui m'est cher.

J'ai supposé les espaces comme des trous... des latences... des "à venir".

Un texte qui effleure son sujet... par prudence ou par pudeur ?
à bientôt de vous lire

   Sodapop   
24/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ce poème me parle et éveille mes sens. J'apprécie les vers courts, très directifs, brefs mais qui disent le nécessaire. De bonnes sensations donc. Merci beaucoup.

   FABIO   
28/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est bien mis en valeur par dés vers courts qui frappe la lecture.
Et surtout vous avez une juste vision des choses, vous les avez bien mises en évidences avec des images précises et diablement poétiques.

Trouver l’issue secrète
dans la trame du temps

Et creuser le silence
jusqu’à l’essence du verbe.

c'est deux la sont mes préférés,ils reflètent une très belle vision de ce que ressent l'écrivain.

   Ora   
6/10/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Je ne sais pas si j'ai compris votre poème comme vous avez eu l'intention de l'écrire. Quoi qu'il en soit je l'ai aimé!
Il m'a emmenée à la lisière des mondes, dans ce lieu que recherchent les écrivains, au pays de l'intuition et du rêve, où derrière rien, le Tout se dévoile. J'en reviens donc enrichie, Merci :)


Oniris Copyright © 2007-2022