Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
macada : Funambule
 Publié le 10/07/07  -  7 commentaires  -  345 caractères  -  138 lectures    Autres textes du même auteur

De l'incertitude du funambule sur le fil de la vie.


Funambule



Je fus.
N’embue le sûr,
L’incertain équilibre de la vie écrit son destin.
L’or a dans les mains la teinte mate et rit ;
Elle ne ternit pas les cœurs.

Je funambule sur l’incertain.
Et qui, libre de la vie, et crie son destin
L’aura dans les mains.
L’atteinte matérielle ne ternit pas les cœurs.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   daphlanote   
13/7/2007
Joli. Très Joli. J'aime beaucoup ces jeux de mot. Qui, de plus, n'enlève pas de sens (comme c'est trop souvent le cas). Donc voilà ^^ Pas de commentaire plus constructif ici ^^ .

P.S. : J'avoue que le thème m'inspire beaucoup.

   TITEFEE   
8/8/2007
http://www.archive-host2.com/membres/up/1086141494/funambule.mp3

je suis comme une funambule qui me suis essayée à un exercice périlleux, celui de m'avancer sans filet sur le fil de tes mots car ta poèsie est surtout visuelle, et non auditive.. mais j'espère que ça t'aura fait plaisir tout de même

   macada   
8/8/2007
absolumment exact. merci.

   Bidis   
24/8/2007
 a aimé ce texte 
Passionnément
Heureusement que j'ai relu trois fois, trouvant certaines phrases sublimes. Maintenant je suis soufflée !

   Anonyme   
3/1/2010
 a aimé ce texte 
Bien
J'avais déjà lu du même auteur un autre texte qui utilise le même procédé : Au sec je cours.

Même défaut : le sens se perd et le jeu est forcé dans la première partie.

Mais ici, le défaut du "trop" de l'autre n'est pas présent : le poème est court et ne nous perd pas en route. La première partie intrigue et étonne, puis la seconde nous ramène au fluide et au confort. Ça fonctionne bien cette fois.

   Anonyme   
15/2/2010
Commentaire modéré

   Anonyme   
29/1/2010
 a aimé ce texte 
Un peu
je n'arrive pas à ressentir de l'émotion dans ce poème.
Je te félicite pour les jeux de mots, la deuxième strophe réécrit d'une autre façon les mots de la première strophe.
Mais j'ai beau relire je ne trouve pas de sens à ce poème, l'impression que l'histoire n'a pas de suivi, je ne trouve pas le fil.
Vous parlez de l'équilibre de la vie, d'or et de matériel. L'or et l'accessoire font le bonheur? L'impression que vous ayez travaillé les jeux de mots au détriment du sens de l'histoire.

   Anonyme   
15/3/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Nous avons tous et toutes l'impression d'être "Funambule", allant d'un pas assuré parfois puis d'autrefois plus chancelant. Mais il faut toujours garder confiance en soi.

Vous avez vos mots pour le dire, j'en aurais eu sûrement d'autres pour l'exprimer, mais cela me convient tout à fait. Vous avez su me faire ressentir l'émotion que j'attendais, en vous lisant.

J'aime cette phrase "Je funambule sur l'incertain", cette dernière strophe mais très parlante, quelle justesse dans votre phrasé.

C'est un texte, vers lequel je reviendrai.


Oniris Copyright © 2007-2019