Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
madawaza : Silence
 Publié le 26/03/19  -  7 commentaires  -  1526 caractères  -  128 lectures    Autres textes du même auteur

Une gamme.


Silence



DO RÉ MI FA SOL LA SI DO

Chantez-moi vos silences
Quand vos soupirs m’enchantent
Si une noire bien sur sa ligne
Prenant par la main une blanche
Me murmure à l’oreille un signe
Pour qu’à l’unisson je me penche

DO DO DO DO
En route Maestro
Signez cet adagio
Jouez-le-nous presto
Ou peut-être allegro
RÉ RÉ RÉ RÉ
Un bémol inspiré
Va sûr’ment rencontrer
Le canon admiré,
La dièse modérée
MI MI MI MI
Sur la note frémit
Un boléro ami
Qui puise l’harmonie
D’une ronde endormie
FA FA FA FA
Et sur un entrechat
D’un opus plein d’éclats
S’envole a capella
Le grand hymne à la joie


SOL LA SI DO

Chantez-moi vos silences
Si vos soupirs m’enchantent
Quand une noire bien sur sa ligne
Prenant par la main une blanche
Me murmure à l’oreille un signe
Pour qu’à l’unisson je me penche

SOL SOL SOL SOL
Des notes, pas de paroles
Silence prend ton envol
Et de la fleur corolle
Danse la farandole




LA LA LA LA
Quand l’unisson il a
Ses pauses par-ci par-là
Deux accords que voilà
Crescendo de gala

SI SI SI SI
Un concert réussi
Symphonie adoucie
Mélodie éclaircie
Pour un ténor merci

DO DO DO DO
Ne pas finir solo
Mon ami soprano
Duo fortissimo
Concerto au piano


DO SI LA SOL FA MI RÉ DO


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Corto   
4/3/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Il s'agit de tout sauf de "Silence" et c'est tant mieux.

Une complicité entre les notes et les mots particulièrement réussie.

Chaque note qui commande les rimes des vers de sa strophe sans se prendre trop au sérieux, voilà une idée très originale.

D'accord pour un final en duo fortissimo et ce sera Bravo !

   embellie   
10/3/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Poésie originale, basée sur une oxymore, selon le premier vers:
"Chantez-moi vos silences" et qui joue sur la gamme.
Il y a de la recherche dans la présentation, ce qui fait son originalité. Après un sizain générique, chaque note offrant sa rime présente son propre quatrain.
C'est une ode à la musique, mais aussi à la danse:
Un boléro ami - D’une ronde endormie - Et sur un entrechat - Danse la farandole.
Je mettrai un bémol (si j'ose dire) sur la répétition du sizain que je ne juge pas nécessaire.
Mais je salue le travail de recherche sur cet écrit. Bravo.

   wancyrs   
14/3/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Salut à vous,
Pour moi, votre texte est un slam, de par sa construction. Les notes de musique reviennent comme leitmotiv, et on a aussi le refrain "Chantez-moi vos silences..." qui revient à la même fréquence de strophes. Le texte est musical, il suffit de le scander à haute voix. Mais le fond ne rime pas à grand chose selon moi ; ce n’est pas si grave car le slam est l'art de prendre la parole,... sur n'importe quoi.

Merci pour le partage.

   PIZZICATO   
26/3/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une balade originale sur la portée musicale.
"Chantez-moi vos silences
Quand vos soupirs m’enchantent ".

Le champ lexical est riche et bien orchestré.

Une lecture qui enchante.

   papipoete   
26/3/2019
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour madawaza
" cordes, bois, cuivres, percussions, êtes-vous prêts ? " on y va ! piano, fortissimo ! un silence et crescendo la partition s'envole...
NB dans les plaines du Far-West, un homme murmure à l'oreille des chevaux... sur la scène d'un grand théâtre, le maestro parle aux violons, aux hautbois, aux cors et trompettes, et les cymbales tintent tout là-haut !
Sur le côté, le piano se fait entendre au coeur de ce concerto...
J'aime la musique, toute la musique ( sauf le jazz non New-Orleans ) et je communie à l'écoute de ce concert ; mais le solfège est pour moi hiéroglyphe et je ne puis goûter pleinement la saveur des mots de l'auteur, qui semble maîtriser à fond cet art, pour lequel je suis ignare !
Mais la vivacité, la tonalité de ces envolées raviront les orfèvres musiciens !

   senglar   
26/3/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour madawasa,


J'ai été charmé, ravi, enchanté ; aucune fausse note me disais-je, voilà ce qui sera l'entrée en matière, l'essence et la conclusion de mon com., même ce "sûr'ment" égaré en si bonne société obtenait mon pardon. hélas les strophes LA LA LA... et SI SI SI... m'ont paru marquer une rupture de rythme, des accrocs dans la fluidité, en particulier cet "unisson il a" et puis aussi beaucoup d'appositions qui ont fortement desservi cet "ami soprano" et rompu sans doute la passion que j'éprouvais pour un amour plus piano. Dommage :)


Senglar

   STEPHANIE90   
26/3/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Madawasa,

merci pour cette partition silencieuse, personnellement j'ai bien aimé le fond de la chanson, et l'histoire est rondement menée.
Votre refrain est particulièrement réussi, bravo !

Au plaisir de vous relire,
StéphaNIe


Oniris Copyright © 2007-2019