Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie en prose
mamae : Méditation
 Publié le 31/05/08  -  7 commentaires  -  1271 caractères  -  37 lectures    Autres textes du même auteur

Pensées intérieures


Méditation



J'ai pris ma gomme et doucement, j'ai commencé à effacer les contours raturés de mon existence qui me dérangeaient. Cette gomme est douce et fine...
Ces traits maladroits, parasites et brouillons, encombrent le chemin et cette envie d'épurer, s'est développée presque à mon insu. Cette quête de bien-être, de bien-vivre, de "bien-se-sentir", est un véritable baume à l'âme.
Ainsi, tout est plus doux... Bien sûr, la réalité ne disparaît jamais et lorsque, à multiples reprises, dans ces têtes-à-têtes que seuls les solitaires connaissent, on arrive enfin à regarder dans les yeux la vie, après s'être défait un à un des multiples artifices que je croyais protecteurs, peut-être nécessaires en leur temps mais qui n'étaient qu'un leurre, délaissée donc de ces voiles je perçois, j'aperçois la réalité... Elle est là, elle est crue, telle une lumière presque insoutenable... tout cœur sincère cherche la clarté... Je m'interroge : peut-être est-ce l'une des raisons d'être...
C'est le cheminement d'une quête, être indulgent avec soi-même et se faire confiance. Mettre quelques couleurs à cette aquarelle humaine qu'est l'existence, avoir besoin d'harmonie, privilégier la douceur, chercher l'élévation, être fort, et partager avec bienveillance.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   David   
31/5/2008
C'est la "gomme" que je préfère, même si j'aimerais mieux reprendre les ratures pour essayer d'en faire des arabesques, leur donnait une forme, un sens. Pour ce qu'il y a aprés j'accepte mal le mélange du sensible et du spirituel, dans:

"Cette quête de bien-être, de bien-vivre, de "bien-se-sentir", est un véritable baume à l'âme."

J'y vois deux quêtes différentes, mais c'est "âme" que je prends peut être au pied de la lettre.

   Anonyme   
31/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien
"peut-être est-ce l'une des raisons d'être..."

Je ne sais pas tu parle de la réalité ou de ton interrogation ?!

Sinon, cette prose poétique aura certainement eu le mérité de te libérer. Finalement, tu te remets en question, et chacun dans sa vie se le doit ! On prend alors du recul sur soi-même ainsi qu'en face d'un dessin, l'on regarde les défauts, et lon essaie d'améliorer. Mais l'on ne pourra jamais tout effacer, car le passé reste et de ce passé là, l'on doit aussi s'en servir. J'appelle cela "L'avanir passé" ! J'aime quand une poési m'apporte une réflexion, j'ai l'impression d'avancer.

   Absolue   
31/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ce n'est pas tout à fait une poésie (à mon sens) mais il se dégage beaucoup de douceur et de lumière de tes lignes... Merci pour ces mots apaisants...

   Anonyme   
31/5/2008
Joli texte qui rappelle qu'il faut commencer par s'aimer, être indulgent avec soi... Tache ô combien ardue. (tu me prêtes ta gomme? J'ai égaré la mienne... ;-) )


nb : "tête-à-tête" est invariable. (Et j'écrirais "à DE multiples reprises)

   arjounimed   
1/6/2008
 a aimé ce texte 
Passionnément
Enfin!!!!
Un joli poème (je dirais pas en prose comme certains) qui s'étire en toute liberté et qui brise les carcans de la forme sclérosée... J'espère ne pas faire de jaloux.. qui vont peut-être s'empresser de lyncher le mien comme certains!!HHHiiiii

(Edit : merci d'éditer le premier message plutôt que de rajouter un deuxième...)

   strega   
2/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Oui, là j'adhère, il y a toujours ce "je" c'est vrai, à la différence énorme qu'il est rattrapé très vite par le "on" est ça, ça change tout. Parce que soudain, le narrateur se met à hauteur du monde, à hauteur du lecteur, sur le même plan, et ça j'apprécie beaucoup.

Les images ne sont pas assez poussées à mon goût mais la tournure syntaxique est plus poétique je trouve.

Vraiment, voilà mon préféré de l'auteur pour le moment.

   Anonyme   
17/4/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Les mots sont bien là, et leur poésie me livre, une douce vérité que j'ai cherché aussi pour mieux Etre, toute la difficulté est de se trouver pour trouver la justesse de sa vie. L'entrée en matière vient à nous conduire peu à peu à la réflexion profonde qui se crée en nous, "c'est le cheminement d'une quête", j'ai beaucoup aimé (se faire confiance), voilà la clé de notre Moi, qui enfin ouvre toutes les portes. Pour avancer il faut savoir se prendre par la main, se regarder droit dans les yeux, accéder à l'ultime vouloir de ne pas se mentir, et de prendre en nous le bon comme le mauvais. Enfin simple bien se connaître, s'aimer tel que nous sommes pour aimer les autres.

Voilà pour ce dimanche, un texte que je pense conduit à une réflexion sur soi qui ne manque pas d'intérêt.

L'ensemble tout en simplicité, écrit il me semble avec beaucoup d'aisance ouvre de bien belles perspectives.


Oniris Copyright © 2007-2020