Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
MissNeko : Mageia
 Publié le 08/07/17  -  8 commentaires  -  681 caractères  -  155 lectures    Autres textes du même auteur

Magie blanche.


Mageia



De longs doigts gantés de blanc
Surgissent de la brume
Décrochent de leurs griffes
La lueur de la Lune

En chapelet de glace
Des gouttes d’eau se figent
Et s’offrent à Séléné
En offrande sacrée

Emmitouflée de givre
Une ombre se déplace
À pas feutrés se glisse
Sous le berceau lacté

Elle récite à l’envers
Une oraison nocturne
Et trace sur la terre
Un cercle de fortune

Sous la voûte d’Hécate
La laiteuse forêt
Berce la magie
En son sein nourricier.

Les arbres endormis
Protègent de leurs ramures
La prière de l’impie,
L’amante de minuit.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Eccar   
24/6/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
Belle atmosphère, ce texte se lit sans accrocher, le rythme est donné par les vers courts, les images sont belles et limpides.
J'ai aimé: "les doigts gantés de blancs qui décrochent de leurs griffes la lueur de la lune", image magnifique.
Envoûtante évocation de cette magie blanche que semble donner la lueur de la Lune aux paysages, aux forêts déjà bien mystérieuses.
Bravo pour cette douceur.

   PIZZICATO   
8/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
De belles images, très visuelles, tout au long de cette poésie.
" De longs doigts gantés de blanc
Surgissent de la brume "
" En chapelet de glace
Des gouttes d’eau se figent "

Ma préférence va aux trois premiers quatrains.

   Alexandre   
8/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir MissNeko... Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas cherché de sens à ce texte mais je me suis laissé porté par le rythme de ces vers courts et mélodieux (hormis... Elle récite à l’envers ) un peu moins fluide que le reste du poème.
je suppose que Mageia a un rapport avec l'amante de minuit mais ce soir je n'ai pas le courage d'approfondir, demain peut-être...

Merci pour cette charmante lecture.

   papipoete   
9/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour MissNeko,
Le début de votre poème ne serait pas indiqué en lecture avant de s'endormir, ces doigts pourvus de griffes gantés de blanc ... et cette ombre qui se déplace à pas feutrés , ouhhh !
La seconde partie, même si elle évoque ce personnage, est beaucoup plus sereine, on reprend son souffle !
NB c'est très bien " dessiné ", et l'on suit pas à pas " l'impie " dans son voyage nocturne .
La 4e strophe avec " elle récite à l'envers une oraison nocturne " notamment, est fort original !

   emilia   
10/7/2017
Une leçon de magie et de mythologie grecque en hommage à la Lune « l’amante de minuit » pour un zeste de mystère… ; la poésie se prête bien au rituel de formulation rythmé d’une poétesse passionnée de contes et légendes mettant en scène deux déesses de la lune, de Séléné à Hécate, entre ombre et lumière, leurs pouvoirs de sorcières vouées aux incantations et autres filtres d’amour ou de mort dans un cadre onirique et suggestif à la fois visuel et en mouvement…

   Curwwod   
11/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une fantasmagorie vaporeuse, mélodieuse où l'ombre le dispute à la lumière et crée une atmosphère mystérieuse qui sied parfaitement au thème abordé. Des images évocatrices de ce climat où se mêlent la crainte et la religiosité qui prend parfois des aspects inquiétants :
"De longs doigts gantés de blanc
Surgissent de la brume
Décrochent de leurs griffes
La lueur de la Lune"

"Elle récite à l’envers
Une oraison nocturne
Et trace sur la terre
Un cercle de fortune"

Très joli texte.

   Sodapop   
13/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Magnifique mise en scène mythologique. Tu as su faire tienne cette triade envoûtante, et tu nous offres là un bien bel échange. Echange visuel, de sensations, dans une atmosphère sombre et mélancolique.
Le thème de la lune est très bien choisi car il laisse à l'auteur pléthore de possibilités. Egalement, le lecteur peut s'attribuer certaines de ces images pour y voir autre chose, et faire de ce qu'il ressent sa propre vision.
Sur le plan de la structure, des quatrains assez court qui sont pour moi la meilleure option lorsqu'il s'agit de décrire une scène, une ambiance. L'alchimie opère tout de suite. J'ai adoré le passage suivant :

Elle récite à l’envers
Une oraison nocturne
Et trace sur la terre
Un cercle de fortune

Sous la voûte d’Hécate
La laiteuse forêt
Berce la magie
En son sein nourricier.

Bravo Missneko, tu nous fais, là encore, une très belle démonstration de poésie. J'ai pris du plaisir à te lire.

   Absolue   
13/7/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Joli.
J'aime ce genre d'ambiance diaphane et sombre, mystérieuse et profonde...
Ca me fait penser à ce texte méconnu de Mylène Farmer (oui, oui)

La nuit de ses doigts gantés
Image inachevée
Bientôt la lune est pleine

La nuit de ses doigts si frêles
Sculpte l'aube et le ciel
Dieu, que cette femme est belle

La nuit de ses doigts de fée
A effleuré l'image
D'un bonheur de passage

Mais j'ai vu l'être emporté
Elle n'a pas su s'aimer
Le temps a fait ses ravages

Et si vieillir m'était conté
Serais-je là pour t'aimer
D'autres nuits s'achèvent et la vie
A tout donné, tout repris...

La nuit de ses doigts de fer
A abîmé la chair
De sa rouille cruelle

Quand le temps a déposé
Son sourire familier
C'est un pas vers la poussière

Et si vieillir m'était conté
Serais-je là pour t'aimer
D'autres nuits s'achèvent et la vie
A tout donné, tout repris...


Oniris Copyright © 2007-2017