Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
MissNode : Dédicace
 Publié le 26/05/20  -  7 commentaires  -  1566 caractères  -  110 lectures    Autres textes du même auteur

Dédicace envisagée initialement – jamais publiée – lors de l’édition de mon recueil de poésies « Le Tambour des lunes », en 2012.


Dédicace



Un jour, Laurence était là.
Le jour d'après, elle n'était plus.
Brutal.
Éclipsée sans que l'on puisse y croire.

Elle avait écrit, elle aussi, sur des carnets, cahiers, feuilles volantes, morceaux de papiers. L'irrépressible, quand il trouve ce qu'il peut pour couler son encre.

Elle nous avait laissé sa volonté :
ses écrits resteraient inaccessibles.
Une histoire entre elle et son berceau aristocratique modèle.

Nous nous sommes retrouvés, amis de longues marches, pour une cérémonie d'adieux.
Tout près de ce vallon où sa seule lanterne nous avait rassurés autrefois.
Une de ces explorations nocturnes sans lune.

Là, un brasier s'est dressé, avec son monticule d'écritures.
Je les ai regardées flamber,
les mots s'envolaient en volutes.
Les fumées m'ont étouffé le cœur.
Comme insoutenable sacrifice...
Son existence effacée sous l'emprise du modèle.

La promesse s'est imposée, envers mon être,
de l'extirper du secret par le fil de l'encre.
De suivre le flux du sang jusqu'au cœur,
y ranimer une flamme asphyxiée.
Lumière lunaire retrouvée
au rythme de mon lent tambour.
Le faire jusqu'au bout :
tenir la plume jusqu'au poème,
du poème au recueil,
du recueil à sa publication.

Toutes ces lunes
le cœur battait le tambour
du rappel
pour les ennemis du dedans
qu'ils se regardent dans les yeux
dans leur poignée de mains.
Advienne la paix.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Queribus   
30/4/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

De la poésie en prose très habilement conduite dans une ambiance émouvante à travers des mots et des phrases qu'on comprend tout de suite. Les "paragraphes" s’enchainent dans une suite logique avec de belles images poétiques. J'ai lu le texte trois fois, non pour sa compréhension, mais tout simplement pour la beauté des mots et des phrases.

On sent chez l'auteur une longue pratique et une excellente maitrise de ce genre d'exercice. Je sais, par ailleurs, que ce genre d'écriture est loin d'être simple puisque l'auteur, à défaut de règles préétablies, doit s'inventer lui-même ses propres règles, ce qui est un exercice périlleux.

Encore une fois chapeau l'artiste et au prochain texte, très bientôt j'espère.

Bien à vous.

   papipoete   
26/5/2020
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour MissNode
elle n'avait même pas eu le temps de nous dire " à demain ", comme pressentiment qu'il n'en y aurait point... Elle nous avait fait promettre que les mots qu'elle écrivait avec passion, montent vers les nues dans un brasier ardent ; on tint promesse...
NB alors que feu dévore le papier aux lignes secrètes, l'auteure perdant son amie et les traces d'elle, se promet de lui dédicacer un poème...
Brûler des écrits pour qu'ils ne survivent pas à leur auteure, quel âpre moment ! Et me souvenir de lettres d'amour, de photos qui partirent en fumée... âpre moment !
la strophe du brasier " là, un brasier... " est celle que je préfère !

   emilia   
26/5/2020
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une dédicace émouvante à l’amie disparue brutalement, dont on respecte les dernières volontés dans une cérémonie d’adieux d’une émotion insoutenable, à l’image du sacrifice ressenti et dont le respect sera porteur de « paix », avec ce besoin irrépressible de laisser cette trace d’amitié dans un écrit pour ne pas oublier…

   Provencao   
26/5/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
"Dédicace" est à mon sens, un vrai poème, construit pour être lu, avec l'offrande d'y apposer une voix, la voix de MissNode heureuse, qu'il faut absolument entendre....

A travers Laurence qui est là et qui n'est plus... et cette promesse imposée solennellement désignée pour y deposer la paix.

Que dire de plus....le silence se fait et nous remplit.
Merci.

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   Ascar   
27/5/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément
c'est beau comme un silence d'église. Je voudrais m’arrêter là mais si je ne dis rien de plus, mon commentaire sera censuré car trop peu argumenté alors je continue...
C'est beau comme un silence d'église qui s'étire entre le vide et le plein.
C'est beau et c'est triste comme un navire échoué dont le nez résiste à la vague comme un baroud d'honneur.

C'est tristement beau comme un abcès d’absence...

   Eclaircie   
27/5/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour MissNode,

Merci de l'exergue qui donne un clé de lecture très intéressante.(Un recueil à compte d'éditeur ? À compte d'auteur ?)

Ensuite cette "Dédicace".
Émouvante et sensible, vraiment avec ce qu'il faut de pudeur pour ne pas faire (trop) larmoyer ou juste humidifier l'œil du lecteur, lui permettant de rester lucide et attentif.

J'ai aimé :
Les images,
La mise en page
La mise en forme
La longueur; on ne peut évoquer une être passé en trois lignes
Le placement des majuscules non systématiques à chaque entame de vers.

J'ai mois aimé
"Nous nous sommes retrouvés, amis de longues marches, pour une cérémonie d'adieux.
Tout près de ce vallon où sa seule lanterne nous avait rassurés autrefois.
Une de ces explorations nocturnes sans lune."
"La promesse s'est imposée, envers mon être, " (et la suite)
Qui, si je le comprends très bien, explicitent (ces deux extraits) un peu trop la démarche du narrateur.

Mon évaluation est le reflet de ma sensibilité, ma raison aurait mis "bien"

Merci du partage,
Éclaircie

   MissNode   
17/6/2020


Oniris Copyright © 2007-2020