Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
MissNode : L'étoile de naissance
 Publié le 26/01/20  -  6 commentaires  -  1478 caractères  -  105 lectures    Autres textes du même auteur

Inspiré des toiles de l’artiste Hannah.
https://hannah-peinture.jimdofree.com/mes-cr%C3%A9ations/


L'étoile de naissance



juste le rien
sans le temps qui oscille
le vide et le plein
l’espace qui tourne
la lumière
diffuse et aveuglante

étincelles dans le néant
l’esprit est explosion

lueur où le tout se concentre
les atomes de l’esprit
englobent les galaxies

une pulsion tendre
fait respirer la lumière


***


voilà des orangés
voilà des indigos
le battement les amplifie

le vide n’est plus
l’existence recommence
première sensation
l’espace tournoie multicolore

oh ! ressentir à nouveau davantage
de mouvements
d’inspirations
d’émotions

oh ! s’extirper du rien
le vaporeux alentour
l’air et la lueur


***


voici des fantômes de souvenirs
ceux d’une forme humaine
dont le corps exulte
et l’âme s’émeut

l’enfance, les émois, les amitiés, l’amour, l’orgasme
toute la nature
tout ce que la chair permet
le sang battant aux tempes
l’accouchement
faire naître
naître
naître femme


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   eskisse   
11/1/2020
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Poème très apaisant offrant un parcours du néant à la vie ...
Mais il est étrange en ce qu'on ignore qui va " ressentir à nouveau davantage" qui va " s'extirper du rien" .
Mais j'ai apprécié ce poème pour la paix qu'il distille tout au long de ses vers.

   Donaldo75   
17/1/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Ce que j'ai le plus aimé dans cette poésie, c'est sa tonalité apaisante, presque aérienne. Elle est renforcée par le découpage et le rythme, avec une forme très calligraphique.

C'est reposant de lire un poème aussi réussi, tonal et relaxant.
Je vais me mettre au yoga.

Merci pour le partage.

   hersen   
26/1/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Après avoir cliqué sur le lien, on est bercé par les couleurs du travail de l'artiste pour lire l'auteur.
Il y a une grande douceur à lire ce cocon, si doux, où les prémices d'une vie s'annoncent. Imperceptible d'abord, puis s'amplifiant, l'idée qu'il faut s'extirper de là.
la dernière strophe, charnelle, met en place la maternité, (peut-être métaphore de la naissance d'un monde nouveau) et j'y vois le sous-entendu que l'on devient femme, que l'on naît femme par la naissance qu'elles vont elle-même donner.

C'est une idée assez poétique. (mais un peu fermée à mon avis)
Il est possible que je sois à côté de l'idée de l'auteur, mais néanmoins j'ai eu grand plaisir à lire ce poème.

merci de la lecture.

   Vincente   
27/1/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'ai pris possession du poème en deux temps de lecture.

Dans le premier, en n'utilisant pas le lien vers les toiles de Hannah, j'ai fait un voyage en découverte d'un espace inconnu. Libre d'envisager les vers à leur sens cru, j'ai vu la prise de conscience qu'avant, il n'y avait "juste le rien" – j'aime beaucoup la première strophe" – et apparaissent ces "étincelles dans le néant" et "l'esprit" qui explose et devient… "une pulsion tendre". Cette première partie est belle, simple face à la complexité évoquée.
Ensuite, introduite par le dernier mot du vers précédent "la lumière", source de vie, enflamme des couleurs multiples et chantantes. Devenant en fin de cette "étape", l'air et la lueur, entendons la respiration et l'espoir, l'espace s'avive au point de créer l'improbable…
On le rencontre en final sous cette "forme humaine", riche de son amplitude pour exister, " l’enfance, les émois, les amitiés, l’amour, l’orgasme ". Ainsi l'organique concrétion annonce son pouvoir inouï, pas celui de dominer, mais, par celui de ressentir, celui de procréer. La création ultime pour l'Homme par la femme.

Dans le deuxième temps de ma lecture, après avoir ouvert le lien et apprécié les toiles aux couleurs vives, au sens vivantes, et aux formes abstraites, j'ai constaté le fait que les toiles prolongeaient ma sensation première d'assister à une création, à une mise au monde d'une œuvre écrite nourrie par l'œuvre graphiquement imagé. Elles se renforcent l'une l'autre, mais en restant indépendantes l'une de l'autre, ce qui souligne leur qualité intrinsèque.

   Stephane   
27/1/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Voilà un poème qui sort du lot de par l'atmosphère qui s'en dégage. L'écriture est fluide, les images d'un esthétisme sidérant si bien qui j'ai ressenti une émotion particulière tout au long de ma lecture. Le résultat est atteint car vous avez su éveiller en moi cette vibration si particulière que j'attends d'un poème réellement bon. Un très beau travail d'écriture, merci.

   MissNode   
28/1/2020


Oniris Copyright © 2007-2020