Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
MissNode : Les chemins
 Publié le 13/07/16  -  12 commentaires  -  747 caractères  -  261 lectures    Autres textes du même auteur

Les chemins parlent des rivières, des sentiers, des courants…


Les chemins



Les traces de pas
Souvent parlent du sentier
Solitaire ou pas

***

Les gouttes font flots
Le flux continu du temps
Passe à travers soi

***

Le courant toujours
File son flot d'eau gaie
L'Homme est essoufflé

***

Un voyage en vue
L'inconnu en plein hiver
Changement de cap

***

Rivière en sourdine
Chante balades aux vents
Doux, un jour peut-être

***

De rus en rus frais
La lumière bondissante
Appelle au départ

***


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Pouet   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bjr MissNode,

Un poème lapidaire, comme de petits cailloux ou de petits haïkus plutôt posés sur le chemin...

J'aime beaucoup " Les traces de pas souvent parlent du sentier", un petit côté Confucius très agréable. Moins fan du "solitaire ou pas" qui suit.

Je regrette un peu la répétition de "flot".

J'aime aussi le cinquième haïku, très évocateur, joli.

L'ensemble nous parle du départ et du voyage (initiatique), un sympathique instant de lecture.

   Robot   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une suite de haïku qui à l'exception près relevée ci dessous respecte les règles du genre.
3ème haïku: vers central je ne compte que 6 syllabes au lieu de 7

Moins aimé le 2 (les gouttes font flots)
et le 5 en raison de l'enjambement
..........aux vents /
Doux,..............

Mes préférés: 1 - 4 - 6

   PIZZICATO   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Intéressants ces haïkus ; petites touches pour suggérer des climats de la vie, des états d'âme.

Ma préférence va au premier, très visuel ; bien que le "ou pas" ne me séduise pas plus que ça.

   papipoete   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Missnode,
Vous ne le précisez pas, mais ces tercets sont sûrement des haïkus ?
Je ne m'y suis pas encore essayé, l'exercice demande des formules percutantes .
Je ne peux m'empêcher de lire une phrase, aussi le 1er, 2e, et dernier me plaisent davantage que les autres .
NB
si vous avez voulu écrire des haïkus, dont la forme est 5/7/5, " file son flot d'eau gaie " à la 3e strophe, est long de de 6 pieds .

   leni   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
A missNode
Un puzzle qui décline ses idées les unes après les autres dans une belle sérénité

j'aime d'emblée ces trois premiers vers

Les traces de pas
Souvent parlent du sentier
Solitaire ou pas

Je ne connais pas la prosodie des poèmes et je prends votre texte comme un ressenti primitif

J'aime l'espoir que suggère les vers suivants



Rivière en sourdine
Chante balades aux vents
Doux, un jour peut-être
En bref une succession d'images très plaisantes

Merci pour cette lecture

Mon salut cordial

LENI

   JulieM   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je ne connais strictement rien en haïku (à part le mot et l'origine) mais ces touches brèves je les vois, je les sens, je les entends et elles m'offrent une palette de peintre, quelques notes de Vivaldi, un parfum de terre fraîche (Patchouli), et l'immatériel temps...

J'aime beaucoup. (juste peut-être ces flots et flot qui se côtoient d'un peu trop près sur ces sentiers).

Merci.

   hersen   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Comme toujours en poésie, je ne commente pas la qualité du texte mais l'impact qu'il a sur moi.
Car il n'y a que cela qui vaille.

Je lis le vôtre comme je regarderais des azulejos des temps anciens, racontant chacun une histoire mais tous la même.

Car tout se répète et inlassablement nous espérons les choses déjà vécues, mais cependant nouvelles.

Une petite "critique" pour faire commentaire et non pas dithyrambe :

j'aurais aimé le mot "rus" au singulier.

Merci pour cette lecture.

   Luz   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai bien aimé ces haïku, surtout le dernier avec "la lumière bondissante", image très belle qui appelle au départ, au voyage...
Merci.
Luz

   MissNeko   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Apaisement : voici le premier mot qui me vient après la lecture.
Des impressions courtes telles des haïkus forment un poème élégant avec en filigrane un parallèle nature / Homme.

Ce que je préfère :

Le courant toujours
File son flot d'eau gaie
L'Homme est essoufflé

Superbe.

Merci pour cette lecture.

   MissNode   
14/7/2016

   bolderire   
7/8/2016
Bonjour,
il y a dans ce poème une sorte de gisement, quelque chose qui sourdre
un flux continu... moins aimé ce qui me paru plus consensuel ( rivière en sourdine..) comme pour ex^pliquer...
bravo!

   Alcyon   
20/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour

beaucoup de plaisir à la lecture
en quelques mots vous invitez au voyage
à la réflexion
j'aime particulièrement le premier
j'espère pouvoir en lire d'autres

merci


Oniris Copyright © 2007-2018