Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
mrbobby : Funambule
 Publié le 05/05/18  -  6 commentaires  -  1146 caractères  -  109 lectures    Autres textes du même auteur

Un funambule, des choix,
lucidité, impuissance, joie...


Funambule



Sur le fil du rasoir
le funambule ordinaire
titube, matin midi et soir,
oscillant du réel au binaire

famille, amis, santé, loisirs
travail, image, urgence, plaisir
où quand l'égoïsme sain
est annihilé par une générosité forcée

dans le dédale de ses choix,
qui lui appartiennent...
ou qui ne lui appartiennent pas,
le funambule ordinaire s'aliène
du réel, de la vie

sans maîtrise de son chemin
le funambule réalise soudain
qu'il n'y a pas qu'une seule corde
mais autant d'arêtes saillantes
qu'il y a de jours, d'heures, de secondes

Ce réseau des possibles
ne l'enivre pas, le mine
ankylosé dans cette toile
il se laisse rebondir, emmener,
passif, docile, résigné, vide
troquant son âme contre un bouclier

tombé de son fil
et lors d'un tonnerre de lucidité
il s'acharne à détricoter
l'étouffante cotte de mailles
qui lui est imposée

découragé et impuissant
pour la première fois de son existence
le funambule ressent
une joie profonde et intense.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Provencao   
26/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Sur le fil du rasoir, cette poésie que vous avez choisi libre, m'interpelle en ce sens où ce funambule ordinaire, dites-vous regarde l’Abîme, qui regarde ce funambule.


j'en ai aimé cette tentative de plénitude qui scrute et observe la tentative du vide:" dans le dédale de ses choix,
qui lui appartiennent...
ou qui ne lui appartiennent pas,
le funambule ordinaire s'aliène
du réel, de la vie"

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   Robot   
5/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un récit totalement métaphorique que je trouve bien ficelé. Je vois dans ce funambule l'image de l'homme ou de la femme qui se débat, cherchant les meilleurs choix pour que sa vie reste en équilibre.

Un peu explicatif par moment, mais sans excès.

   PIZZICATO   
5/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Pour ma part, il memble que ce " funambule " " sur le fil du rasoir " représente le parcours de l'existence d'un être "sans maîtrise de son chemin " ; avec tout ce qu'il y a d'incertitudes " autant d'arêtes saillantes qu'il y a de jours, d'heures, de secondes ".

L'être n'est pas le maître de son existence, il essaie seulement de se protéger ; " il se laisse rebondir, emmener,
passif, docile, résigné, vide
troquant son âme contre un bouclier ".
C'es ma façon de voir ce texte.

   Lulu   
8/5/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour Mrbobby,

J'ai lu ce texte en deux temps en des moments différents, mais malgré tout, je reste sur la même impression qu'au départ. Je ne parviens pas à lui trouver ce que j'apprécie en poésie, à savoir de l'émotion, que ce soit dans le texte lui-même, au travers du narrateur, ou, à tout le moins, chez moi.

En effet, je trouve que ce texte est très explicatif, et je dirais même trop, à mon sens, pour qu'il parvienne à me toucher. Ainsi, ce n'est pas le fond qui me perturbe ; le funambule en soi est intéressant, mais la forme de ce texte qui, plus évocatrice, aurait pu me plaire.

A cet égard, la seconde strophe illustre bien ce qui me dérange, mais ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Cette longue énumération qui a vraisemblablement pour but d'insister sur chacun de ses termes a chez moi l'effet d'une liste de courses ou d'informations développées dans un exposé qui se voudrait exhaustif... : "famille, amis, santé, loisirs / travail, image, urgence, plaisir", avec une précision qui accentue cette impression : "où quand l'égoïsme sain / est annihilé par une générosité forcée".

Cette dimension explicative semble être un parti pris, puisque tout le texte est bâti sur son principe. Mais il manque vraiment quelque chose pour qu'il prenne son envol en ce qui me concerne.

Cordialement.

   Gabrielle   
9/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Pour moi, ce poème aborde la question de l'antagonisme entre l'incapacité de l'homme à maîtriser son existence et son besoin de le faire.

A défaut de pouvoir contrôler son existence, il essaie de se protéger.

Partage intéressant.

Merci à vous.

Cordialement.


Gabrielle Michel

   Eki   
21/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Ne sommes-nous pas tous des funambules sur le fil ténu de la vie, risquant la chute à chaque fois...
Ne cherchons-nous pas ce besoin d'équilibre pour avancer, suivre son chemin...
La cotte de maille ne me parlait pas trop mais ce n'est qu'un petit détail

Eki un peu acrobate parfois


Oniris Copyright © 2007-2018