Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Noran : Elle m'aime
 Publié le 22/09/16  -  13 commentaires  -  637 caractères  -  300 lectures    Autres textes du même auteur

L'amour, l'amour, libre.


Elle m'aime



Elle m'aime
Sur les divans du soir
Et les matelas fendus
Sous l'arc de ses jambes
Qui dessinent un puits
Où je me noie, je l'aime
Une braise aux lèvres dans la baie du désir.

Elle m'aime
Dans les souffles cintrés
Et les concaves charnues
De nos corps lacés
Ils tressent des alcôves
Où je me mire et meurs
La cime de nos cieux enclavée au plaisir.

Tant je l'aime
Sur les linceuls vaincus
Et les étoffes lassées
Des transes suaves
Quand surgit son sourire
Où je me perds, elle aime
La sève de son cou m'offre un dernier soupir.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Johannes   
31/8/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Un poème sur l'amour charnel.
Il y a quelques belles allitérations ("où je me mire et meurs", "quand surgit son sourire"), le style est fluide.
Mais les images ne sont pas particulièrement originales.
Pour la musicalité, c'était une bonne idée de faire rimer les dernières strophes en alexandrins.

   Sodapop   
22/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
L'amour libre tout comme le style que tu as choisi. On s'abandonne aux sensations de chaque mot. Chaque vers coule très naturellement, c'est très sensuel, bien écrit. J'aime beaucoup.

   Anonyme   
22/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ah ! l'Amour, encore et toujours de la passion dans les mots, plaisant à lire.

Cependant, ce poème manque d'originalité. Mais bien difficile de faire autrement sur ce sujet, tant de fois exploité en long en large et en travers. On ne peut pas échapper à la banalité.

Mais cela reste bien agréable à lire, car de la douceur dans ce monde de brut, fait beaucoup de bien. Donc, j'apprécie de voir de la couleur dans les mots, de voir que l'Amour existe quelque part ici bas, beau duo "Elle m'aime, je l'aime", en écho.

   Lulu   
22/9/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour Noran,

pour ma part, je n'ai pas du tout accroché à votre texte. Le thème était risqué. Ca pouvait faire sourire ou pas... En ce qui me concerne, j'ai trouvé le vers suivant bien lourd : "Une braise aux lèvres dans la baie du désir".

Mais ce qui m'a surtout dérangée, c'est la construction de votre poème. J'ai vainement cherché la logique de la syntaxe et lu - il est vrai - un peu difficilement vos strophes, pourtant courtes, que je n'ai pas trouvé bien fluides. Peut-être cela peut-il être amélioré avec une ponctuation plus précise ?

Personnellement, pour le début par exemple, j'aurais opté pour :
"Elle m'aime
Sur les divans du soir
Sur les matelas fendus.

Sous l'arc... etc".

Cela dit, je n'ai pas du tout sensible au contenu.

Une prochaine fois, peut-être.

   Anonyme   
22/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
L'amour sous toutes ses formes reste un sujet inépuisable en poésie.
Ici c'est l'amour charnel qui est évoqué.
Certaines images me surprennent :
" l'arc de ses jambes "
" La cime de nos cieux "
" les concaves charnues " concave n'est-il pas un adjectif ?
" La sève de son cou " ?

   MissNeko   
22/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très beau poème sensuel. J en ai beaucoup apprécié la lecture.
Délicat et erotique.
Merci pour ce partage

   Alcyon   
23/9/2016
bonjour

j'ai bien aimé la première strophe
ce qui me gêne dans les suivantes c'est
"Où je me mire et meurs..." et 'linceuls"
pour moi c'est trop macabre
pour le peu de ponctuations je les supprimerais bien

néanmoins lecture intéressante
l'amour est le moteur de la vie

   Pouet   
23/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bjr,

J'ai bien aimé.

Toutefois c'est très suggestif, peut-être un peu trop... Le suggéré serait-il préférable au suggestif? Je ne sais pas en fait.

Je ne suis pas choqué rassurez-vous, il me faut plus qu'un petit cunnilingus des familles (c'est ainsi que je conçois la première strophe) pour me faire rougir.. :) Je trouve que c'est bien tourné. (si je puis me permettre..) La première strophe me semble la plus aboutie mais l'ensemble me plaît bien donc sans me transcender non plus.

Cordialement

   Pussicat   
23/9/2016
Il y a des lectures qui ne passent pas, et ce texte en fait partie.
Le thème est usé... suggérés ou révélés, les actes, par images transposés, me laissent sur ma faim - j'évoque votre écriture...

Et puis, définitivement, j'ai calé sur : "Où je me mire et meurs".

Un texte chaud bouillant qui me laisse de marbre ?... mais que s'est-il donc passé ?

à bientôt de vous lire

   Anonyme   
23/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir Noran,

J'ai vraiment bien apprécié ce poème car vous avez su retranscrire cette "joute" (entre guillemets), ou plutôt ce jeu de l'amour ou deux êtres s'aiment, se touchent, s'enlacent, etc. Le rythme est fort, bien approprié et les images sont belles.

Wall-E

   FABIO   
23/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'adore cette manière d'écrire, de décrire l'intimité de l'amour.
il y'a beaucoup de belles choses et de jolis vers toutefois il est vrai que la construction parfois semble surprenante, mais l'intensité du moment est présente. bravo

   Ora   
6/10/2016
J'ai bien perçu le désir et l'abandon entier à l'Amour dans votre poème. Je l'ai trouvé juste et beau, fort et tendre, puissant aussi. S'il est en hommage à une relation réelle, c'st magnifique. Si non, c'st magnifique aussi ;)

   Archelange   
7/10/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Amour, amour et amour...
Personnellement je trouve qu'il est touchant et bien construit.
c'est du beau travail!


Oniris Copyright © 2007-2022