Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Pouet : Jean Bobine
 Publié le 27/07/16  -  20 commentaires  -  1765 caractères  -  221 lectures    Autres textes du même auteur

Cousin de Jean Tortille.
(Petit poème divertissant, je l'espère.)


Jean Bobine



L'est pas con Jean Bobine, on ne la lui fait pas,
Il connaît les combines, un garçon bien sympa.
Il vous parle de désert, on lui paye une bibine.
Il s'invente des misères, l'est pas con Jean Bobine.

Il vous cause de sa mère qui est morte cent fois
Puis de son pauvre père qu'on a greffé du foie.
Il a une sœur phtisique et un cousin myopathe,
Un tonton amnésique et un chien à cinq pattes.

Avec sa bonne bouille de curé de campagne,
Il vous pique dans les fouilles en sabrant le champagne.
Puissant baragouineur, du bon gars l'archétype,
Véritable harponneur de larfeuilles ce type.

Il vous tire les larmes, n'est jamais contrariant,
Il sait faire du charme, vous détrousse en riant.
Mais malgré son air tendre et son regard de biche
Il pourrait vous surprendre, vous planter dans les miches.

Une main sur le cœur et l'autre dans votre poche,
Exquis baratineur, empereur de la taloche,
Il n'a qu'une seule devise : rouler dans la farine
Chacune de ses prises, l'est comme ça Jean Bobine.

Aux chauves il est capable de refourguer des peignes,
Aux cancres des cartables et à tous des beignes.
Il peut vendre une moto à un tétraplégique
Et des revues porno aux jeunes filles romantiques.

Il répond à l'appel de tous les coups foireux,
Dans sa grolle un scalpel, son verbe est doucereux.
Au turf vous convaincra de parier sur une mule
Et puis s'éclipsera en gardant le pécule.

Et si vous le croisez sur les berges d'un rade
En train de dégoiser, d'envoyer des bourrades,
Ne vous étonnez pas, les pigeons s'agglutinent,
Ses mots sont ses appâts, l'est pas con Jean Bobine.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Vincente   
9/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ne seriez-vous Jean Canaille pour vous amuser de cette façon-là ?

Outre le côté rigolo assez réussi, le propos est sans prétention mais bien construit.

La forme équilibrée du phrasé, bien coulante, apporte de la tenue à cette histoire à la teneur légère. Elle aurait pu être densifiée en la raccourcissant sur la forme de deux strophes. Le fond est simple et le restera...

L'ensemble est assez réjouissant, on en sort avec un sourire ténu.

   papipoete   
13/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
contemporain
Le récit des exploits de Jean Bobine est savoureux, et le rire se niche au creux de chaque quatrain ! Le 6e est remarquable, et chacun garde un caractère gentiment coquin, jamais vulgaire !
J'oublie la métrique, et les règles ardues, pour lire joyeusement ce condensé de rigolade !
NB Il est si difficile de faire rire ( je songe au sketsh comique sur scène, quand la salle reste de marbre ), que je vote pour ce poème qui atteint son but sans problème !

   troupi   
27/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut Pouet.

Pour sûr en espace lecture je n'aurais pas reconnu ta plume, mais c'est une agréable surprise que tu nous fais là. Ce type accumule toutes les combines possibles mais parvient malgré cela à attirer la sympathie de son public. Je pense que nous avons tous peu ou prou un personnage de ce genre dans nos connaissances, celui dont on sait qu'il ne faut pas faire un faux pas car il ne pourra s’empêcher d'en profiter.
Un bon moment de lecture.
A bientôt.

   LenineBosquet   
27/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour! je l'avais lu en espace lecture mais n'ayant pas grand chose à dire à part "j'aime beaucoup, c'est drôle", je m'étais abstenu.
Ici je me permet, alors voilà : j'aime beaucoup! C'est drôle!
Donc pari tenu pour Pouet, c'est en effet très divertissant.

   Robot   
27/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ma foi un peu d'immoralité et un texte qui donne le sourire dans cette période un peu morose.

Une sorte de fable...distrayante et qui ne manque pas de fond si on veut bien y réfléchir, enfin si on veut se casser la tête. Mais il fait trop chaud aujourd'hui pour tenter une analyse de texte, alors j'en reste au divertissement.

J'adore le quatrain de conclusion: Les pigeons s'agglutinent !

   MissNeko   
27/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Il m a bien faire rire ce poème ! On en connaît tous des jean Bobine ! Ceux qui vendraient du sable à un touareg.
Les vers sont bien tournés, la lecture est agréable.

Ma préférence pour ce quatrain très drôle :

Il vous cause de sa mère qui est morte cent fois
Puis de son pauvre père qu'on a greffé du foie.
Il a une sœur phtisique et un cousin myopathe,
Un tonton amnésique et un chien à cinq pattes.

Une belle trouvaille que voilà !

   plumette   
27/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Pouet,

Bravo pour votre plume eccléctique capable de produire un texte comme "bagne" qui m'était resté obscur et ce texte ci, divertissant,
portrait d'un archétype de baratineur, pas toujours si sympathique...

je le vois un peu comme un bonimenteur de foire, un pilier de bistrot ou un pote un peu rondouillard qui vous tape sur l'épaule.
son très grand talent atteint son apogée dans la strophe 6;

un bon moment !

Plumette

   Anonyme   
27/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bjr Pouet.

Poésie rigolote et sympathique.
Les rimes s'enchaînent et ne se ressemblent pas.
Mine de rien, c'est simple, mais ça a dû être compliqué, pour justement donner cette impression de simplicité. C'est ce qu'il y a de plus dur d'ailleurs, et vous avez très bien réussi à ne laisser paraître que l'essentiel.
Vous l'avez rendu sympa le Jean Bobine, d'ailleurs il m'a semblé le voir à la télé y a pas longtemps. Quel farceur ce Janot quand même.
Sinon, à vous lire et à bien y réfléchir, on l'a tous croisé un jour ou l'autre ce type. Le tout, c'était de le rendre attrayant, et vous l'avez très bien fait.

   Vincendix   
28/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Pouet
Divertissant et tellement vrai, qui ne connait pas de Jean Bobine et le vôtre a tous les talents, même celui de cuisinier.
Ce qui m’étonne toujours, c’est avec quelle facilité ces Jean Bobine parviennent à leurrer leurs proies et souvent de gros poissons.

   Cristale   
28/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Pouet,
Je me suis arrêtée sur votre poème et, à bien le relire, finalement je le trouve empreint d'un certain lyrisme, (oui oui vous avez bien lu : lyrisme) , d'un brin de romantisme, d'une touche de nostalgie :) Le narrateur l'aime bien ce Jean Bobine pour parler ainsi de lui.
Je ne suis pas une adepte de ce langage familier (j'aime pourtant le repertoire de Renaud) mais je reconnais un certain talent dans la mise en scène de votre personnage au final aussi attachant que repoussant.
Mon regard classique sourcille à la vue des rimes mais bon, nous somme en contemporain, j'en prends mon parti (en soupirant...).

Tout cela mérite bien une petite note plussoyée pour le sourire offert et puis, c'est bien écrit :)

Bien cordialement,
Cristale

   Raoul   
28/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bien (dé)troussée, cette évocation, beaucoup de chien.
J'aime bien ce juste ce qu'il faut de désinvolture dans l'écriture…
Des images piquantes, mais pas trop, le ton est juste (le rythme idem), ça ne tombe pas dans le calembour généralisé, ne serait-ce point ce qu'on appelle l'esprit ?
Agréable lecture.

   bambou   
29/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Sacré Jean Bobine !
On dirait ma voisine tout craché !

Bon, que dire ? Je ne sais pas trop commenter les poèmes :(

Oui, voilà, le rythme ! J'adore la petite musique de ce poème aussi guillerette que le Jean Bobine, aussi malicieuse que quand il embobine...

   hersen   
29/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien
petit texte marrant, ça coule tout seul, comme la tchatche de Jean embobinant son monde. On n'a pas le temps de dire "ouf" qu'il nous a déjà soutiré un sourire ! sacré Jean Bobine !

J'ai quand même un regret, j'aurais adoré qu'il se fasse embobiné lui aussi.

merci !

   Noran   
2/8/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
J'ai adoré ce texte, belle manière de raconter les choses, avec espièglerie, humour et tendresse.
Je ne peux que vous écrire un modeste et humble hommage que vous m'avez inspiré.

L'est pas con Jean Bobine, on dirait bien qu'il rime
Il dupa Racine sans sortir un centime
Flouant La Fontaine de sa verve féline
Molière de peine se lança en comptine.

Merci encore pour cette lecture.

   Lylah   
4/8/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ce petit bijou dans son genre m'avait échappé et il est vrai que je n'aurais pas parié sur le nom de l'auteur non plus !
Une nouvelle facette donc et très agréable à découvrir... c'est plein et rythme d'humour et en même temps d'une grande qualité d'écriture puisque les rimes dont je ne suis vraiment pas fan non seulement ne m'ont pas gênée mais ont apporté un balancement "canaille" à ce texte plaisant.

Une réussite donc et un grand bravo !

   Anonyme   
4/8/2016
Une histoire aux jeux de mots qui donne le sourire. Un arrêt sur image bien plaisant. Ce brin d'humour m'a fait beaucoup de bien, merci :)

   leni   
5/8/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↓
bonjour POUET
EXCUSE mon retard Poésie contemporaine OU chanson?Personnellement j'ai tendance à l'entendre en chanson
Je livre ma pensée en vrac pour cet essai qui après modifications
pourrait devenir une belle chanson

1 JEAN BOBINE ne me plait pas c'est d'un petit niveau Cabaret
2 morte centfois chien à cinq pattes faudrait monter d'un cran dans l'humour MAIS c'est difficile
3il vous pique dans les fouilles tu peux trouver mieux
4le4pourrait passer

5pourrait passer

6 celui-ci est SUPER BRAVO POUR LA VESPA
7 et 8 passent mais sans gloire
Je verrais2quat ref 2quat re 2quat ref

C'est un texte courageux qui a pris du temps à son auteur

il est bien rédigé mais il mériterait d'être réécrit
Mais je sais qu cela peut être difficile
Puisses-tu comprendre que j'aime ton texte malgré mes critiques
Tu es devant un bon texte tu peux en écrire un meilleur,salut cordial LENI

edit
j'ai mis Pass_ pour plusieurs raisons1c'est un texte bien rédigé2cest un texte qui a du culot3toutes les images portent mais peuvent être améliorées 3 il m 'a bien fait rigoler

   bolderire   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,
ton texte m'a embobiné,. J'ai aimé son rythme et le sourire qu'il laissa à mes lèvres, bravo!

   Annick   
21/8/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'imagine votre poème comme une chanson ! Aussi drôle que juste. Un portrait d'embobineur bien croqué ! Lecture très agréable. Un poème qui se dévore comme une friandise.

   Donaldo75   
5/6/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Pouet,

Rien à dire, il y a du lourd, du verbe, de l'imagé dans ce poème bien divertissant. J'imagine bien le tout mis en chanson, du genre par des gars mêlant le vieux rockabilly et les instruments de musique qui sentent bon la France. Du Margerin musical, en quelque sorte.

Les formules sont très parisiennes, on sent là le titi bercé aux phrases de Michel Audiard, au phrasé de Bernard Blier, aux images de Georges Lautner.

C'est presque jouissif chanté à voix haute.

Bravo, mon cher, comme dirait un de mes collègues québécois.

A la revoyure, j'm'en vais lire d'autres histoires de la sorte.

Donaldo


Oniris Copyright © 2007-2018