Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Proseuse : Le dedans d'un voyage
 Publié le 14/12/17  -  12 commentaires  -  682 caractères  -  319 lectures    Autres textes du même auteur

Euh…


Le dedans d'un voyage



J'ai dans la tête
Un train de nuit
Wagon-lit de sommeil
Des rêves en roulis
Mon bagage d'oublis
Les yeux papillons
Butinent d'aise
Cet instant de miel
Et là, assis près de moi
Le bruit des mondes
S'en va, s'en vient
Tout en goguette…
Voyage de lumières
À grande vitesse de réverbères
Un courant d'air de gare
Sur un quai fol-en-friche
L'esprit libre vagabonde
Et va boute-en-train
Entre-deux valises-accordéon
Le tango des rails
Cadence et muse le cœur
Et puis, jusqu'au matin
Roulent, roulent les ailleurs
S'égarent aussi le temps
Et tout ce qui s'ensuit…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Alcyon   
30/11/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour

je suis séduit par ce voyage

j'aime particulièrement
"Des rêves en roulis
Mon bagage d' oublis"
"A grande vitesse de réverbères"
"Entre-deux valises-accordéon
Le tango des rails
Cadence et muse le coeur"

ce poème est sur des rails et emmène bien loin

à mon sens il gagnerait à être aéré
avec juste une majuscule en début de strophe
et en supprimant le peu de ponctuation

de belles émotions à la lecture
merci

   Brume   
2/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour

Un hymne à la liberté qui me transporte. Au fait plus je vous lis plus il me vient des tas de choses dans ma tête, comme un air d'accordéon, ou le bruit d'un train en marche, mon regard admire la ville dans la nuit à travers la vitre, ma lecture est dansante grâce au rythme joyeux, je suis dans le plus beau rêve qu'une lectrice a le privilège de voir dans l'imaginaire d'un narrateur.
La présentation est en totale fusion avec le fond, ça démarre doucement et le rythme prend de la vitesse.

Et bien entendu des merveilles d'images disséminées ça et là comme :
- " Entre-deux valises-accordéon
Le tango des rails"

Nos esprits ont vagabondé main dans la main, merci pour ce grand moment de liberté.

   BeL13ver   
2/12/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Un auteur perdu dans ses pensées, ou des pensées laissées ici par leur auteur ? Ce texte surprenant me séduit. Comme une séduction qu'évoque ici l'auteur, un échange amoureux dans un train de nuit, comme un souvenir. Ici, l'objectif n'est pas vraiment de faire passer un message ou de transmettre une idée ; à mon sens, il s'agit plutôt d'un poème sans réelle prétention, qui veut offrir un instant de vie, un éclair de pensée, fixer un souvenir.
La confusion du texte en est donc volontaire : il est si difficile de fixer le vague d'une pensée qui court à dix mille à l'heure... Le sens mêlé aussi donne un intérêt au texte. L'auteur semble s'étonner en description de ce qu'il a lui-même écrit ("Euh...") ; ne pas se laisser piéger par cette interprétation me semble nécessaire : en effet, il me semble plutôt que le texte a pour but d'évoquer ce qu'il peut se passer lorsque quelqu'un dit "euh..." ; ici l'auteur était perdu dans ses pensées tandis qu'on l'interrompt : "Et là, assis auprès de moi,/ Le bruit des mondes/ S'en va, s'en vient."
D'autres interprétations sont certainement possibles, mais la densité de ce texte le rend difficile à analyser d'une traite.

BeL13ver, en Espace Lecture

   papipoete   
14/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Proseuse
" Les voyageurs en partance pour l'oubli, attention au départ ! " et l'auteure fermant les yeux, nous dit ce qu'elle voit ; les ouvrant ce qu'elle aperçoit ; et avant que le voyage ne cesse, le train-tango " cadence et muse son coeur , le temps s'égare ...
NB la rêveuse ne voyage pas seule, son bagage d'oublis lui tient compagnie ; à côté d'elle " le bruit des mondes s'en va, s'en vient " et dans ce wagon-lit, " nos yeux papillons mêlés aux siens, butinent ces instants de miel " .
Des ralentis, des flashs, des arrêts sur image jalonnent cette nuit sur les rails, et l'on se laisse balancer par ces vers peu ordinaires !
Que lointaine était votre gare, pour vous avoir attendue si longtemps !
Un tout petit truc ; point n'est besoin en " libre " de commencer en retour à la ligne, par une majuscule !

   PIZZICATO   
14/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une multitude de pensées qui sautillent dans l'esprit de l'auteure au cours de ce voyage bercé par le " tango des rails ".

De belles images portées par des vers courts, une atmosphère sereine.
" Mon bagage d'oublis
Les yeux papillons
Butinent d'aise "

" À grande vitesse de réverbères " original !

Une lecture bien agréable.

   Proseuse   
14/12/2017

   Luz   
14/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonsoir Proseuse,

J'aime bien les trains, alors je suis monté dans celui-là.
C'est un poème gai, étrange et surprenant aussi.
Une invitation, un appel au voyage ; peut-être au niveau des 4 virgules qui seules (avec aussi 2 fois 3 points de suspension) ponctuent le texte, 2 syllabes après le début de 4 vers. Et c'est étrange aussi ces virgules.
J'aime beaucoup l'expression du quai fol-en-friche.
Merci.

Luz

   Marite   
14/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Tout me séduit dans ce poème ! les images qui se succèdent au fil des vers très courts, tout à fait libres. Cette image de train de nuit m'a un peu paralysée avant de pouvoir faire un commentaire car elle est liée de très près à un rêve du genre prémonitoire ,jamais oublié, fait il y a de nombreuses années. J'ai lu le forum ouvert par vous et là, j'ai été rassurée votre train n'était pas le mien ... il nous porte vers la vie avec :
" les rêves en roulis ... le bruit des mondes ... en goguette ... l'esprit libre vagabonde ... et va boute-en-train ... etc"

   Gouelan   
15/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonsoir,

J'aime ce voyage immobile qui s'enfuit ailleurs et hors du temps.
Il y a comme un petit air de fête, un air vagabond, de liberté, de transparence, de bohème.
Cela me plaît sans ponctuation et avec majuscules, ainsi le souffle du lecteur se pose où il le désire, quitte à revenir sur ses pas pour goûter un instant de miel.

Une poésie libre qui me plaît bien. Elle a un joli rythme, de jolis "pas de mots".
Merci pour cette lecture.

   HadrienM   
15/12/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
On a le droit en poésie de s'abandonner et c'est une de tes nombreuses qualités. Tu as cette capacité d'être la voix d'un rêve sans doute opprimé, sans doute éclairé à la lampe d'un dernier espoir (le même qui fait que les étoiles ne nous abandonnent pas encore), sans doute la plus belle des tentatives de respiration.

Respirer dans l'écume, dans la beauté, dans le vaisseau dansant sur un tango la partition des rails. Les rails qui sont dans le cœur ; le temps égare et tu réussis à nous emmener encore plus loin que dans nos rêves. Grande faculté lyrique.

Félicitations.

   Anonyme   
16/12/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Un poème qui emporte loin, très loin, dans ce beau train de mots en wagons vers ces pays joyeux que chacun possède au plus profond de sa géographie intérieure, mais où il oublie souvent d'aller se ressourcer. Merci donc pour ce beau voyage vers l'en nous de nos rêves et surtout de ces ailleurs que notre présent déserte... J'y retrouve l'élan intérieur que je ressens en lisant les poèmes, récits ou romans de Cendras, l'un des maîtres des ailleurs, merci...
Bravo aussi pour l'originalité des mots et des expressions employées qui relèvent de la création pure, un beau tricotage des nuages effilés de l'imaginaire de la poétesse. Tout le poème serait à citer.

   Lylah   
24/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Beaucoup de rythme pour ce voyage intérieur qui "vagabonde " au fil de l'esprit du "passager".
On se laisse embarquer dans ce "tango des rails" de l'auteur sans bouder notre plaisir.


Oniris Copyright © 2007-2020