Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie classique
Queribus : Ballade de la fonte des neiges
 Publié le 13/05/18  -  10 commentaires  -  905 caractères  -  150 lectures    Autres textes du même auteur

Il s'agit d'une ballade primitive (sans envoi) sur le retour du printemps et la fonte des neiges.


Ballade de la fonte des neiges



L’eau chante sa chanson nouvelle,
Aux jours pimpants du temps d’amour
Et le ruisseau se renouvelle
Quand un ciel tout neuf dit bonjour ;
Tant de rivières, tour à tour,
Nous font d’impressionnants cortèges
Comme chez un roi dans sa cour,
Quand s’en vient la fonte des neiges.

Le printemps qui court nous révèle
Sa fraîcheur à chaque détour ;
L’oiseau sifflant, la bartavelle
Sont là pour un joyeux retour ;
L’hiver a fini son séjour
Et les cieux ont des sortilèges ;
On repense alors au labour
Quand s’en vient la fonte des neiges.

L’azur tout doucement nivelle
Le doux paysage alentour ;
Une belle ardeur taravelle
Le chenil et la basse-cour ;
Avril prépare le grand jour
Et met en place ses manèges ;
Le printemps ressort son tambour
Quand s’en vient la fonte des neiges.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Francois   
2/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Voici une jolie ballade sur le printemps, composée de trois strophes, un schéma de rimes identiques, et du refrain "Quand s’en vient la fonte des neiges", qui donne son titre au poème.

Certains vers me plaisent beaucoup, dans leur fraîcheur et leur naïvete :
"L’eau chante sa chanson nouvelle,
Aux jours pimpants du temps d’amour"
ou
"L’oiseau sifflant, la bartavelle
Sont là pour un joyeux retour ;"

J'aime moins :
"Tant de rivières, tour à tour,
Nous font d’impressionnants cortèges"
ou
"Le printemps ressort son tambour"

Le vers
"Une belle ardeur taravelle"
me semble étrange : sauf erreur de ma part, le verbe taraveler n'existe pas...

   papipoete   
13/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour Queribus
Quand s'en vient la fonte des neiges, le maître du ciel réorganise tel Le Nôtre, les jardins de Dame Nature ; les ruisseaux tout fiers se muent en rivière et l'on s'active à préparer les labours ...
NB on croit voir passer après l'hiver, le garde-champêtre et son tambour, annoncer " avisss à la population " , le printemps est de retour ! qu'on se le dise !
" tant de rivières, tour à tour,/nous font d'impressionnants cortèges/comme chez un roi dans sa cour " est particulièrement relevé !
Un nouveau mot put m'instruire ( taravelle/outil de vigne ), mais je ne vois pas le sens donné dans le texte !
des octosyllabes tout à fait " classique "

   PIZZICATO   
13/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
" L’eau chante sa chanson nouvelle,
Aux jours pimpants du temps d’amour " belle entame de cette poésie pleine de fraîcheur, aux multiples images printanières.

Et l'anaphore, très musicale, comme un doux refrain " Quand s’en vient la fonte des neiges."

   BlaseSaintLuc   
13/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Le printemps chante sa chanson, car voici fondre la neige, prémices de la belle saison, le poète le chante ici de belle façon.

http://www.oniris.be/modules/myalbum/photo.php?lid=1394&cid=10

   leni   
13/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Salut Queribus
Une ballade printannière toute simple discrète
J'y trouve de belles sonorités

Aux jours pimpants du temps d’amour p ex
et surtout j'aime cette finale

Le printemps ressort son tambour
Quand s’en vient la fonte des neiges.

Moment simple et plaisant Salut cordial Leni

   Anonyme   
13/5/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
J'aime beaucoup la sonorité qui apparait au fil de la lecture. Il me semble entendre le léger murmure que produit "La fonte des neiges".

La nature peu à peu s'éveille au renouveau. Sous l'effet de cette ballade bien légère, prend forme la fragilité de l'instant et mon regard se pose attentif à cette résurrection tant attendue.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire et relire ce poème, j'en retiendrai entre autre :

" Avril prépare le grand jour
Et met en place ses manèges ;
Le printemps ressort son tambour
Quand s’en vient la fonte des neiges. "

   LenineBosquet   
13/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bonjour,
Une belle forme, agréable et maîtrisée, au joli refrain chantant.
Comme d'autres je bute sur ce "taravelle"qui, sur internet, paraît être un outil. M'enfin je l'imagine aisément comme synonyme du verbe "travailler" dans un régionalisme par exemple. Voilà pour la forme.
Pour le fond je suis moins convaincu, le retour du printemps en voilà un thème redondant! Mais il est à mes yeux franchement bien traité.

   Hananke   
14/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

Une ballade honnête sans plus mais je sais que l'art de cette composition est difficile avec ses rimes répétitives.
Il est très délicat de ne pas tomber dans les pièges de la rime.

Quelques truc également : ce tout neuf aurait pu être évité,
le printemps qui court fait un écho avec la rime déjà omniprésente.

Bref, la ballade que j'ai déjà pratiquée ne me sied pas plus que cela.

   sympa   
15/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai beaucoup aimé votre poème décrivant la fonte des neiges et le retour du printemps ( capricieux ces jours ci ....)
Une écriture maitrisée et une musicalité agréable à la lecture.

   erratum   
31/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour, Queribus !

Voilà une ballade qu'on a envie de chanter, fraîche, dansante, gaie..
Le sixième vers me dérange un peu :
"Nous font d'impressionnants cortèges"
Il me semble qu'une diérèse s'applique sur "impressi-onnants", ce
qui fournit un pied supplémentaire à cet octosyllabe..
Quant à "taravelle", je n'en dirai ni plus ni moins que d'autres commentateurs...
Bonne soirée !
Erratum.


Oniris Copyright © 2007-2018