Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Robot : Étendons-nous dans la verdure
 Publié le 15/02/17  -  23 commentaires  -  722 caractères  -  288 lectures    Autres textes du même auteur

Texte en assonances.


Étendons-nous dans la verdure



Non je ne t’inviterai pas
à venir dormir dans mes draps.
Allons plutôt dans le jardin
entre la lavande et le thym ;
Je voudrais éviter les roses
trop présentes dans tant de proses.

S’il n’y a pas de couverture
étendons-nous dans la verdure,
pour nos ébats et nos caresses
l’herbe suffit à la tendresse.

Qu’aujourd’hui notre amour s’abrite
dans un carré de marguerites.
Peut-être qu’une coccinelle,
à la recherche d’un modèle,
viendra sur ton sein se poser
en guise de grain de beauté.

La nature est notre guinguette.
Même si le serpent nous guette
roulons, roulons dans le verger,
mangeons la pomme à satiété.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
24/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Tu m'étonnes qu'il faut éviter de se rouler dans les roses, c'est plein d'épines !

J'ai bien aimé ce poème tout simple, rieur, où le seul insecte présent est la mignonne coccinelle, non la fourmi piqueuse ou la guêpe bourdonnante... eh oui, même quand on veut renouer avec l'authenticité de la nature en guinguette, on idéalise, non ? Et je ne parle pas des fragrantes crottes animales !

Bon, je vous taquine, mais sérieusement j'aime bien ; le rythme d'octosyllabes convient pas mal au propos, même si j'eusse apprécié par-ci par-là des ruptures pour rendre l'ensemble plus allègre ; en l'occurrence, tout se déroule un peu plan-plan à mon avis.

   papipoete   
27/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
contemporain
Nos corps réclament, nos coeurs s'enflamment ; viens, non point de lit aux draps blancs, mais l'herbe fraîche de la nature . Dans un carré de marguerites, même sous l'oeil d'un serpent, nous croquerons la pomme avec délice .
NB j'aime bien la relation " roses/proses ", mais dans le contexte est incongru, car dormir à même la rose ?
Le vers " la nature est notre guinguette " c'est-à-dire un bal me gène ; j'aurais écrit par exemple " sous cet arbre à conter fleurette " ?
Mais l'ensemble est plaisant avec dans la 3e strophe," cette coccinelle posée sur un sein, devenir grain de beauté " , que c'est joli !
papipoète

   Brume   
28/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Une vision me vint de suite à la lecture, c'est ce joli jardin fleuri qui baigne au soleil.
Et les amoureux qui ne font qu'un avec la nature. Les images sont un enchantement. Le rythme est posé, fluide.
Coup de coeur pour:
"Peut-être qu'une coccinelle,
à la recherche d'un modèle,
viendra sur ton sein se poser
en guise de grain de beauté. "

Petit bémol: pourquoi écrire " Qu'aujourd'hui"? Niveau sonorité ça cogne et détonne parmi les mots doux.
"Aujourd'hui" tout simplement se serait bien passé de se pronom relatif.

Un poème d'amour tout tendre, et un décor magnifique.
Un vrai tableau tout plein de vie et de couleurs.

   silvieta   
30/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Charmant, ce poème est charmant !

D'habitude les compositions érotiques des poèmes du net me laissent de marbre car on en a beaucoup vu et leurs images se ressassent mais là c'est différent. Nous avons un hymne à la nature, celle des fleurs et des aromatiques et des petites bêtes jusqu'à la petite coccinelle, une célébration panthéiste qui englobe et dépasse les récits bibliques car qu'importe le serpent "qui guette" et qu'importe que la pomme soit croquée.

Les octosyllabes et les rimes souvent réussies insufflent une âme toute guillerette à ce joli jardin de marguerites et de thym.

   Anonyme   
2/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour !
Un texte écolo .....mais l'herbe pique et les draps c'est pas mal non plus ! bon vous m'avez bien fait sourire et j'ai aimé cette proposition moderne et alléchante d'un Adam à son EVE ! C'est frais , limpide ( tiens il y manque juste le clapotis d'un petit ruisseau :)même avec un à priori vous avez su placer " innocemment " la rose ....Bravo

Un texte où on ne se prends pas la tête mais que j'ai eu plaisir à lire !

Merci

   lucilius   
3/2/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
Je trouve personnellement ce poème rédigé de façon enfantine et un peu bâclé, ce qui pourrait excuser une rime parfois approximative (pa - dra - din - tin - tur - dur - nel - del - zé - té...). Au-delà de la sonorité des vers, c'est mignon tout plein... pour des enfants de 10/12 ans. Il en faut pour tous les goûts mais ce n'est pas le mien.
Je trouve quelques non sens : "allons plutôt dans le jardin entre la lavande et le thym..." : la lavande oui, mais le thym ! "Roulons, roulons dans le verger, mangeons la pomme à satiété" clôture sans aucun rapport avec le titre "Etendons-nous dans la verdure".
Il faut retravailler ce texte trop proche de la comptine.

   Hananke   
15/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour

C'est joli, mignon, un peu à la manière de Ronsard (mignonne allons voir si la rose...) mais quand même un peu court pour l'aventure.

J'aurais bien aimé deux strophes de plus en 4 et 6 vers pour donner
une espèce de fin ou morale à cette rencontre.

Autrement, j'aime bien la coccinelle et ce qui suit.

J'aime moins le trop présentes dans tant de proses qui fait un peu
rime dans ce contexte.
Bon et puis, bien sûr, j'aurais aimer des rimes un peu plus riches
même en contemporain.

Mais bon, malgré ces remarques, j'ai lu ce texte avec beaucoup
de plaisir.

   leni   
15/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Robot
Voilà une poésie siimple voire simplissimeElle propose à la nature de
remplacer les draps Mais il faut éviter les roses Pourquoi pas

Etmaintenant une coccinelle entre en scène

Qu’aujourd’hui notre amour s’abrite
dans un carré de marguerites.
Peut-être qu’une coccinelle,
à la recherche d’un modèle,
viendra sur ton sein se poser
en guise de grain de beauté.

Pourquoi pas je vous le demande

Joliment rédigé Merci Mon salut cordial Leni

   Zorino   
15/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Robot,
L'histoire en soi est très attachante, vous y abordez le thème de la nature, de l'amour, de la tendresse... "What else ?" comme dirait l'autre, mais il y a quelque chose qui me gêne à la lecture de votre poème et que je ne sais m'expliquer. Je n'y connais pas grand chose en poésie (je suis à la poésie ce que les politiciens sont à la loyauté, c'est vous dire mon niveau) mais en vous lisant, je suis resté terre à terre. J'aurais aimé m'envoler et être aspiré dans un tourbillon d'émotions mais hélas, ce ne fut pas le cas. C'est dommage car encore une fois, l'histoire est vraiment très touchante.

J'ai apprécié ces 2 vers pour son côté réaliste :
"Je voudrais éviter les roses
trop présentes dans tant de proses."

Merci en tout cas pour ce partage

   OiseauLyre   
15/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Robot,
j'ai bien aimé la légèreté de ce poème qui m'a fait sourire, surtout le décalage entre le ton sérieux, presque véhément, du narrateur et le fond du sujet, tout en légèreté.
La musicalité en fait presque une chanson sympathique, à siffloter à tue-tête.
Merci.

   PIZZICATO   
15/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Laisons les habitudes et préférons des ébats dans la nature ce qui, ma foi est fort agréable...
" Peut-être qu’une coccinelle,
à la recherche d’un modèle,
viendra sur ton sein se poser
en guise de grain de beauté." c'est tout mignon !

Fraîche et agréable à lire, cette poésie.

   Michel64   
16/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un poème qui se veut simple, comme une comptine.
Quelques vers auraient pu sonner mieux comme :
"entre la lavande et le thym"
peut-être : "entre lavande et romarin" plus fluide

Ou encore : "trop présentes dans tant de proses." qui a un pied de trop heurtant la diction.
Peut-être :"Qui fleurissent tant de prose".

L'image de la coccinelle en grain de beauté sur un sein, est tout à fait charmante.

A u plaisir de vous relire.

   Francois   
15/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Texte très plaisant, plein de charme et de naturel. L'évocation de la coccinelle est ravissante ! C'est frais, léger, tout simple, et la simplicité est une vertu en soi...
Question : pourquoi poésie contemporaine et non néo-classique ?
Petit bémol, d'ailleurs, les rimes pourraient être plus riches...
Mais j'aime vraiment ce moment bucolique et (un peu) érotique.

   Anonyme   
16/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Salut Robot... Une contine sans prétention qui se laisse lire avec plaisir et c'est bien le principal !
Un petit croche-pied à Ronsard en passant bien que sa rose n'était point en prose !
J'aurais mieux vu "croquons" que mangeons au dernier vers compte tenu du sujet traité... mais c'est un détail.
Merci !

   Pouet   
16/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bjr,

Je lis de bon matin ce poème auquel je trouve un certain charme, une légèreté bucolique bienvenue.

J'aime particulièrement la deuxième strophe, c'est bien trouvé et musical.

Pour:

"Je voudrais éviter les roses
trop présentes dans tant de proses."

Du coup l'auteur ne les évite pas puisqu'il les cite, ces fameuses roses... :)

J'aime aussi beaucoup la troisième strophe en fait.

Pas forcément fan de la fin en revanche, façon jardin d'Eden, je trouve que ça gâche un peu mon plaisir, j'aurais préféré qu'on reste dans le "terre à terre", le terrien, et qu'on évite cette petite connotation religieuse, un peu banale, qui ne m'apporte rien.

Voilà le pourquoi de ma petite flèche vers le bas mais j'ai passé un agréable moment.

Au plaisir.

   Ananas   
16/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonjour Robot,

Pas fan du genre en général, je n'en ai pas moins apprécié cette production bucolique et légèrement grivoise, gentiment caustique malgré tout.

Ton écriture est intéressante, et ton sens du rythme indéniable ! On sent un travail ciselé et technique, juste ce qu'il faut pour ne pas tomber dans le pathos facile avec ce genre de sujet !

J'aime particulièrement la seconde strophe qui pour moi résume l'intention du poème à la perfection !

Merci infiniment pour ce partage agréable , dans un rayon de soleil, devant le rosé à l'apéro :)

Au plaisir de te relire !

Ananas,
fruit vert

   Anonyme   
16/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Robot,

"Peut-être qu’une coccinelle,
à la recherche d’un modèle,
viendra sur ton sein se poser
en guise de grain de beauté."

Très belle poésie, merci.

Bien à vous,

Wall-E

   Robot   
16/2/2017

   Lulu   
17/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Robot,

vous nous annoncer un texte en assonances, mais je n'ai guère perçu ces dernières...

Cela dit, j'ai beaucoup aimé ce texte pour sa fraîcheur et son apparente simplicité.

L'ambiance du printemps ou de l'été est fort plaisante. Les images suivent facilement dans nos représentations, au-delà du message transmis à l'autre...

Une telle invitation aurait pu être lourde ou maladroite, mais vous avez réussi à en faire une vraie poésie, car le charme opère dès la première lecture.

Les rimes, sans être de trop, accentue le phrasé et la dimension orale du texte dans un sens qui me plaît beaucoup.

Bonne continuation.

   Proseuse   
18/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Robot,

Ha! on sent ici le printemps pas bien loin et les invitations un peu coquines qu' il inspire !
Un poème tout en sensualité et délicatesse où la nature, enfin, reprend ses droits ...
Merci Robot pour ce moment de poésie que j' ai bien aimé
à vous relire bientôt

   Cristale   
19/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Tout ce que j'aime en ce poème est la fraîcheur, la fine fleur de son discours sur des amours entre le thym et la lavande et ce jardin au long parfum bleu de la lande.
L’Éden d'Adam, et le sein d'Eve, un joli rêve en mots charmants.
La coccinelle, tout doux, tout doux, pose son aile, comme un bijou.

Mon seul regret : que la technique ne soit pas à la hauteur de la poésie. Mais l'auteur nous offre là un joli tableau que j'aime bien et même un peu plus.
Merci Robot.

Cristale

   Francis   
20/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
invitation bucolique qu'on ne peut pas refuser ! Des fleurs, des caresses, de l'amour et cette petite coccinelle qui vient se poser sur un sein dénudé. Fraîcheur, simplicité, je croque cette pomme !

   fugu   
20/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai focalisé sur cette coccinelle posée sur un sein.
C'est mignon comme tout cette image.
Il y a un petit coté Jardin d’Éden revisité qui me plait bien.
J'apprécie la pirouette avec les roses / trop présentes dans tant de proses.
Bon mises à part les rimounettes faciles : caresses / tendresse
j'ai bien aimé dans l'ensemble ce poème bucolique.


Oniris Copyright © 2007-2018