Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Romain : La déclaration d'Amour de Tol
 Publié le 06/12/07  -  4 commentaires  -  506 caractères  -  137 lectures    Autres textes du même auteur

Courte déclaration d'amour insomniaque.


La déclaration d'Amour de Tol



Ton allure calligraphiée
Écrit un poème
Du bout des pieds
Délicatement

(Non tu ne marches pas)

Ô fille du crépuscule
Voici l'aube
Et là notre lit
Si tu prends mon manteau je te prendrai la main

Les trottoirs sont des falaises
À travers le filtre de la fatigue
Et de l'ivresse
Le parking un théâtre antique

Les soupirs entraînés par l'absence de baisers
Font se lever le vent sur nos ombres naissantes


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   nico84   
6/12/2007
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'ai pas trop été transporté par ton poéme. J'ai tout de même davantage aimé la fin surtout le quatrain avant les deux derniers vers. J'ai bien aimé l'idée dans celui ci. Mais le tout me semble un peu trop hétérogéne.

Bravo et merci pour ta création.

   Bidis   
7/12/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
« Ton allure calligraphiée
Écrit un poème
Du bout des pieds »

« Les trottoirs sont des falaises
À travers le filtre de la fatigue »

« Les soupirs entraînés par l'absence de baisers
Font se lever le vent sur nos ombres naissantes »

Dans ce poème je n'aime que cela. Mais cela, je l'aime beaucoup...

   Romain   
12/12/2007
@Nico84.

Merci d'être passé pour me laisser un premier commentaire.
Le quatrain dont tu parle, c'est un peu une "redite" des choses que j'écrivais avant, dans les images que j'employais, le style, et je voulais avec ce texte essayer d'évoluer un peu. Apparement une mauvaise idée? :)
En tout cas, merci d'avoir laissé une impression. Désolé aussi que cela ne t'ai pas transporté.

@Bidis

MErci d'avoir aimé ces passages!!

   Anonyme   
15/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
De belles images... Certaines un peu usées mais ne le sont-elles pas toutes plus ou moins?...

J'ai bien aimé.


Oniris Copyright © 2007-2020