Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
roxyleen : le rêve
 Publié le 27/02/07  -  7 commentaires  -  1159 caractères  -  117 lectures    Autres textes du même auteur

L'un de mes anciens poèmes, et l'un de mes favoris pour tout vous dire, qui résume mes envies, mes fantasmes, mon esprit torturé... Bonne lecture...


le rêve



le rêve est un grain de sable, sur la plage de mes pensées,
il est surtout inexplicable, et grâce aux vents se laisse bercer,
connaissez-vous le phénomène que l'on appelle la marée ?
eh bien, pour mieux vous imagez, c'est la mer qui vient s'échouer,
comme une larme fragile le long d'ma joue je laisse couler.

Contre vents et marées justement...
ce grain de sable aussi petit qu'il soit
peut vraiment...
ne pas bouger de cet endroit,
il est ce rêve inexpliqué qui ronge mes pensées,
il est ce phénomène naturel que l'on appelle un raz-de-marée.

Alors si un jour vous vous posez des questions,
à savoir si c'est un rêve ou une belle illusion,
allez vous promener sur une plage en caressant l'horizon,
vous y verrez des milliers de grains de sable qui se sont échoués,
mais aussi d'autres rêves par poignées.


les choix sont toujours difficiles,
et entre un beau château de sable, et un grain tout fragile...
le réveil sonna, et brusquement me réveilla.
la réalité ne ressemble vraiment pas à ces rêves que l'on n'oublie pas.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Marsupilmi   
27/2/2007
Je ne suis pas amateur de poèsie, au sens où on l'entend communément, mais ces mots me parlent ; ce n'est pas très musical, mais c'est chargé de sens. En revanche je préfère ne pas noter... mais j'aime mieux dire bravo!

   roxyleen   
28/2/2007
en fait, c'est un de mes premiers slams, donc un poeme oral plutot qu'ecrit.. avec le rythme cela donne qqchose de plus fluide!
merci marsupilami de ton commentaire, c'est toujours enrichissant d'avoir des avis extérieurs

   Maëlle   
28/2/2007
Je l'ai entendu en écho de la lecture. C'est assez rare. Et agréable.

   boop   
23/3/2007
la sensibilité à fleur de peau que tu mets en général dans tes poêmes me plaisent beaucoup. Je n'avais jamais pensé le rêve sous cette angle et l'idée me séduit beaucoup. Je ne pourrais plus marcher sur une plage sans avoir une petite pensée pour ta prose.

   Anonyme   
4/4/2007
Je suis de l'avis du premier commentaire. Le sens est certes très intéressant, mais à mon avis pas assez développé. Cela dit, ta poésie me parait très imagée, on la visualise parfaitement. Il faudrait à chaque vers fermé les yeux et imaginer précisément ce que tu décris. Travail d'avantages sur la musicalité du poème. La poésie est avant tout orale et surtout si la tienne est adapté au slam, perfectionne cet aspect-ci. Point positif, garde tes assonances et tes allitérations; à l'orale sa passe très bien. A l'écrit on recherche plus les rîmes pauvres, rîmes riches... Mais pour le slam ce que tu fais convient tout à fait. Bonne chance, bon travail, continu !

   Pattie   
12/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est beau. L'absence de la majuscule de début me dérange, mais je l'oublie vite devant la jolie et surprenante définition de la marée.
En revanche, les deux derniers vers, je ne les aime pas. J'aurais préféré rester dans les points de suspension.

   Anonyme   
3/2/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"Les choix sont toujours difficiles", même dans nos rêves nous sommes taraudés par les interrogations, voir le rêve comme un grain de sable, c'est intéressant, car il est vrai que parfois, qu'il vient enrayer notre réalité, j'ai aimé les explications que vous suggérez sur cet état éphémère "le rêve", ce côté étrange et mystérieux, qui nous échappe la plus part du temps, au réveil parfois il ne nous reste qu'une infime trace de son passage.

Je retiendrai :

"Alors si un jour vous vous posez des questions,
à savoir si c'est un rêve ou une belle illusion,
allez vous promener sur une plage en caressant l'horizon,
vous y verrez des milliers de grains de sable qui se sont échoués,
mais aussi d'autres rêves par poignées."

Voilà peut-être un début de compréhension de ma passion pour le bord de mer.


Oniris Copyright © 2007-2020