Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Skan : Le soin
 Publié le 16/10/08  -  3 commentaires  -  763 caractères  -  35 lectures    Autres textes du même auteur

Tous les gestes sont bons, tels les égarements,
À travers le sentier des libres écritures.


Le soin



Ce n’était qu’un regard jeté comme tant d’autres,
Où la froideur, le vide, et les jours ennuyeux
Les foncent un peu plus jusqu’à noircir les yeux,
Pour de nombreux tourments qui ne sont point les nôtres.

Toujours le même, hanté de choses monotones,
L’appel y règne encor, quelques fois des plus forts,
N’osant rien refuser, ni les rudes efforts,
Ni les risques menant loin des routes atones.

Saisissez la main que présente l’aventure,
Et n’ayez pas de peur d’oublier les moments
Que ternissent l’angoisse et l’amère posture.

Puisqu’il nous faut soigner l’humeur et les coupures
Tous les gestes sont bons, tels les égarements,
À travers le sentier des libres écritures.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Doumia   
16/10/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Le h de hanté étant aspiré il y a 13 pieds sur le vers. Encor à la césure ne doit pas rimer avec la rime forts de fin de vers, fais attention à ne pas tuer la rime.
La première rime du 1er tercet doit être masculine, puisque la dernière rime du deuxième quatrain est féminine. Quant au mélange de rimes en ure et ures dans les 2 tercets, ça ne se fait pas du tout en classique. En plus l'alternance des rimes sur les tercets laisse un peu à désirer. Le fond manque un peu d'amplitude. Je t'encourage à continuer.

   xuanvincent   
16/10/2008
J'ai aimé l'image du "sentier des libres écritures", voilà un sentier qu'il me plairait d'emprunter !

   Menvussa   
24/10/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est pas mal du tout, je m' y suis quand même repris à trois fois pour bien le lire.

"Saisissez la main que présente l’aventure," Alexandrin forcé, il faut prononcer le (e) final de présente pour avoir le compte de pieds et c'est dommage car ce n'est vraiment pas agréable à lire.

Mais c'est le seul point qui me chagrine.
Si tu avais mis, par exemple :
Saisissez donc la main que présent(e) l'aventure - Je ne sais comment il faut présenter le (e) dans ce cas là...
Ça sonnerait mieux à mon oreille.

Je ne sais pas si Doumia a raison pour les 13 pieds avec Hanté. Vu qu'il y a une virgule juste après même, je n'accentue pas le (e) final de même, mais je ne suis pas spécialiste de la question, moi, ce n'est qu'à l'oreille que je juge.


Oniris Copyright © 2007-2020