Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
suzan : Le ciel
 Publié le 29/06/19  -  9 commentaires  -  600 caractères  -  194 lectures    Autres textes du même auteur

Un petit poème pour les rêveurs.


Le ciel



Couché dans l'herbe fraîche
sous un manteau d'étoiles
foisonnant de pépites,
un autre moi s'éveille.

Sous ce morceau de ciel
un autre s'émerveille.
À l'autre bout du monde
c'est un autre qui veille
allant de places en places
il se berce d'espace.

Sur les bords de la terre,
cet autre solitaire
promène dans sa course
des éclats de soleil.

Sur les bords de la mer
c'est un autre rêveur,
qui, d'un trait de crayon
à la naissance du ciel,
plonge dans l'horizon
son imagination.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BlaseSaintLuc   
12/6/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
le poète se transporte ailleurs ,c'est simple , poétique juste ce qu'il faut , la 1ere strophe est impeccable , la 2eme correcte,la 3eme vraiment bien , le final correcte , le ciel ,la terre ,la mer , tout les espaces sont là ,merci.

   Davide   
29/6/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour suzan,

Une belle invitation à explorer l'infini de nos rêves, à rencontrer cet "autre moi", "solitaire" et "rêveur" qui "s'éveille et "s'émerveille" aux confins du monde et de l'univers.

Le rêve semble s'inventer de la plume du poète / de la poétesse qui "d'un trait de crayon (...) plonge dans l'horizon" des vers insaisissables.
J'ai bien aimé le parallèle "Sur les bords de la terre"/"sur les bords de la mer" de même que la formulation "il se berce d'espace", sans "s" à "espace".

J'aimerais bien vous y rejoindre, sous ce manteau d'étoiles, pour rêver un peu avec vous... oh, juste un peu !
On sent beaucoup de sensibilité dans ce partage ô combien poétique.

Merci pour la lecture,

Davide

   senglar   
29/6/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour suzan,


... Et, pourrait-on dire, l'orbe est bouclée, un arc-en-ciel de nuit a trouvé sa butée, son second pied :) Cet autre et la narratrice sautent à la corde en brassant les étoiles. Dites-moi, cela doit faire un sacré charivari dans le ciel ça :))

Surtout ne vous rejoignez pas, continuez de danser et de sautiller entre "éclats de soleil" et "pépites" d'étoiles :)))

Vivent les rêves, le dédoublement et l'imagination !


senglar

   hersen   
29/6/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Pour les rêveurs ?

Alors ce poème est pour moi !

j'aime la fraîcheur de tes vers, j'aime le point de vue.

Et une troisième strophe à tomber par terre, où que soit cette dernière !

merci de la lecture.

   Vincente   
29/6/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Un poème qui rêve à l'écoute et aux sympathies de l'altérité. Le rêve semble ici convoquer les deux notions les plus charmantes, optimistes, qu'évoque ce mot. La première est celle qui envisage une espérance, la seconde entend l'état de semi conscience de l'esprit réveillé ; la troisième, hors de propos, sera celle du sujet qui vagabonde dans la tête du dormeur, bien plus énigmatique.

Si bien que le narrateur, et l'autre, son deuxième moi (ou le premier, c'est selon...) et leurs congénères se trouvent sur la même importance dans cette poésie. Le regard est donc bien généreux, humaniste, fraternel. Je me suis senti très bien accueilli ici, le texte est un sourire qui invite bien agréablement.
C'est simple comme le partage quand il se délivre en bienveillance. C'est presque innocent, mais non c'est tout simplement pas prétentieux.

   Anonyme   
29/6/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Laissons nous aller à la rêverie en suivant ces pérégrinations du moi que le "ciel " et son " manteau d'étoiles " engendrent.

" Sur les bords de la terre ", " À l'autre bout du monde ", " Sur les bords de la mer ", quel doux voyage en poésie !

Une lecture agréable.

   papipoete   
30/6/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour suzan
quand le ciel inspire le poète, l'invite à la rêverie loin des colères que l'azur peut déclencher, foudroyant la Terre de ses coups de gueule...
NB un poème juste à la bonne longueur, qui ne s'étend pas alors que le tour de la planète est bien long ; et en une fraction de seconde, se dresse le chevalet de notre peintre rêveur.
La 3e strophe est celle que je préfère ! mais l'ultime clôt cette poésie de belle manière !

   STEPHANIE90   
1/7/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour suzan,

pour une rêveuse dont je fait partie...

Alors oui, j'ai aimé ce poème et couché dans l'herbe fraîche, j'aurai désormais une pensée pour ces quelques lignes.
J'ai vraiment aimé ces images :
"un manteau d'étoiles foisonnant de pépites"
"de places en places il se berce d'espace"
"promène dans sa course des éclats de soleil"
Et "un autre moi" / "cet autre solitaire" > Moi et les autres aussi important que moi, merci !

Pour être comblé dans cet espace, il ne manque que l'espace temps....
Merci pour cette belle lecture...
StéphaNie rêveuse de toujours...

   MichelPierron   
3/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Un instant de contemplation mirifique j'aime votre ciel


Oniris Copyright © 2007-2022