Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : C'était ça aussi la guerre
 Publié le 19/11/07  -  3 commentaires  -  1438 caractères  -  15 lectures    Autres textes du même auteur

Songes, nostalgie... Même la beauté peut exister là où rôde la peur lorsque l'on est enfant... Innocent.


C'était ça aussi la guerre



J’ai parfois l’envie de renaître encore à la lumière
Et entendre sonner ma première heure au clocher
De cette chapelle lorsque sept heures sonnaient
Et que ma mère épuisée dans l’humble chaumière
Venait de me mettre au monde et me donnait la tétée

Je n’ai pas oublié mes six années où se lamentait
Ce peuple de France écrasé sous le joug ennemi
Et Je me souviens encore des bombes et des cris,
Des cavalcades aux abris dans l’effluve de brûlé,
Et le goût de lait en poudre que je n’ai jamais oublié

Je crois bien avoir vécu alors des heures étincelantes
À regarder le ciel s’embraser par les fusées éclairantes
Qui descendaient en zigzags et disparaissaient alors
Derrière la colline qui s’incendiait d’étincelles d’or
Mais derrière toute cette beauté la peur aussi régnait

Et si j’ai envie parfois de renaître à nouveau aussi pure
Que cette enfant à l’esprit curieux qui aimait la nature
C’est pour revoir le sourire de ma grand-mère Joséphine
Quand elle me serrait fortement sur sa douce poitrine
Pour que je ne voie pas le monde en guerre et en feu

Elle me racontait je me souviens des histoires singulières
Pour reculer le temps où avec la nuit allait bientôt surgir
Venant de l’horizon balayé par les pinceaux de lumières
Ces oiseaux noirs porteurs de mort sans qu’on puisse réagir


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Couette   
19/11/2007
Je ne suis pas déçue de ce deuxième poème que je viens de lire. Je trouve que tu choisis bien tes mots et j'aime les textes autobiographiques (s'il ne l'est pas, on le croirait fortement!)

   nico84   
19/11/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Moi aussi, je soupçonne fortement une poésie autobiographique, on y ressent l'ambiance d'antan et l'importance de la famille, de la nature, des bonnes choses, des valeurs, on y est tu nous a emmenés dans ton enfance, je te remercie de ce beau voyage.

   clementine   
19/11/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est un très beau poème avec tout ce qu'il faut.
Du rythme, des jolies sonorités, de l'émotion.
Simplicité, humilité et humanité.
Bravo.


Oniris Copyright © 2007-2019