Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : Est-ce le dernier hiver ?
 Publié le 18/02/08  -  8 commentaires  -  804 caractères  -  212 lectures    Autres textes du même auteur

Chaque jour qui fuit est peut-être le dernier.


Est-ce le dernier hiver ?



Le ciel a des lueurs aux bleus monotones
Le mois de février prend des airs printaniers
Les forsythias fleurissent rue des mariniers
Et je me souviens de la douceur des automnes

Nous marchons ébouriffés par le vent câlin
Et mâchons le même brin de roquette amère
Arraché au talus et nous parlons de ma mère
Laissant filer la vie tel sable dans ses mains

Les instants près d’elle ne sont pas mornes.
Éveillée la nuit pour calmer ses obsessions
Je lui raconte le mistral, et même les alcyons
Qui l’emporteront dans l'espace sans borne

Il viendra ce moment où son souffle fuira
Et son âme partira s’accrocher aux étoiles
En attendant je la garde encore en mes bras
Et essaye de mettre devant sa mort un voile.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   David   
18/2/2008
Boniour,

Une trés jolie mélancolie, ma première lecture s'accrochait un peu sur les vers, le rythme m'a surpris, mais à la seconde c'est bien plus agréable, merci.

   Anonyme   
18/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Poème poignant.
A l'approche de l'inéluctable, instant
de tendresse et de nostalgie.
De bien jolis vers saturés en émotion.

   clementine   
18/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un poème sublime, peut être le plus beau.
Tous ces sentiments, cet amour, cette émotion transcendés par des mots, des métaphores sublimes.
Moi, je n'ai pu que crier, pleurer, m'énerver, mais toi, tu t'adresses à la nature et malgré l'immense chagrin, il y a comme une paix que tu npus fais partager .
Merci.Bravo.

   Cassanda   
18/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Titefee, on ne peut que t'admirer quand on lit tes poèmes et celui-là ne dénote pas, bien au contraire. C'est une belle déclaration que celle-ci à ta maman. Si je ne me trompe aps, ce n'est pas le premier où tu abordes la disparition à venir d'un être cher.
Dans celui-ci, je ressens l'envie de profiter pleinement des derniers instants, être réaliste tout en voulant continuer à rêver... et je n'ai qu'une envie en lisant tes vers, c'est appeler ma mère, lui dire que je l'aime et regretter qu'elle soit à l'aure bout de la planète...

Merci et bravo !

   Anonyme   
19/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
« Chaque jour qui fuit est peut-être le dernier. » Cette description du poème est vraie pour chacun d’entre nous.

L’accompagnement des mourants, rien de plus émouvant, surtout s’il s’agit d’un proche, telle une maman. Je lis la mélancolie et la tristesse de l’enfant qui voit partir sa mère.

C’est le dernier vers pourtant, qui m’a le plus ému, car j’y lis la peur de cette mère, face à cette inconnue qui l’attend.

   Janel   
27/2/2008
Au risque de repeter ce qui a deja ete dit , je trouve ton poeme vraiment joli et simple comme j aime, il y a un melange de couleurs et senteurs qui m emmene tres loin des quatre murs de ma chambre muette.

   widjet   
13/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est beau, et puisque tout sonne - hélas - si c'est vrai, ça remue un peu plus....D'un point de vue purement artistique saluons aussi la délicatesse et la dignité de ces vers.

Widjet

   Raoul   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Retenue, délicatesse, pudeur, tendresse. La simplicité de ces choses, pas si simples pourtant. Digne et beau.


Oniris Copyright © 2007-2019