Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
TNOT : Impasse
 Publié le 03/11/14  -  6 commentaires  -  1637 caractères  -  176 lectures    Autres textes du même auteur

Vision extrémiste de la rationalisation dont l'Homme est capable, allant jusqu'à se nuire à lui-même.


Impasse



D'la galaxie à notre Terre
Je vous présente notre Univers
Le monde des rêves et d'la pensée
Laissez-moi vous l'faire visiter
C'monde de bonheur conditionné
Par notre très chère société

Le peuple humain se déchaîne
Les esprits s'ouvrent et se libèrent
L'humanité expose sa haine
La liberté, voici son ère

Nous pourrions parler de certains
Cherchant OVNI et verts Martiens
Dans cette grande voûte étoilée
Mais non ! Nous l'avons explorée
Et prouvé scientifiquement que
Dieux, esprits, extra-terrestres
Sont que légendes et contes de fées

Le peuple humain se déchaîne
Les esprits s'ouvrent et se libèrent
L'humanité expose sa haine
La liberté, voici son ère

Allons voir ce petit garçon
Qui veut chercher l'Atlantide
Et trouver de nouvelles régions
Suivant son cœur intrépide
Mais sur la route qu'il a choisie
Tout ç'la était déjà fini

Le peuple humain se déchaîne
Les esprits s'ouvrent et se libèrent
L'humanité expose sa haine
La liberté, voici son ère

De toutes ces vastes régions
Elles ne possèdent de mystère
Que faire dans cet univers
À part toujours, tourner en rond
L'humanité insoumise
Mit à sac tous horizons
Quelle triste composition…

Le peuple humain se déchaîne
Les esprits s'ouvrent et se libèrent
L'humanité expose sa haine
La vérité, voici son air.


_____________________________________________
Ce texte a été publié avec des mots protégés par PTS.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   David   
7/10/2014
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,

Pour le texte d'une chanson ou d'un slam, ou n'importe quel autre d'ailleurs, on peut marquer des élisions d'une virgule, comme dans le "D'la" du début, mais ça ne représente pas vraiment un outil de lecture, car les élisions réelles sont concrètement bien trop nombreuses et les signaler ainsi étoufferait le texte, par exemple, je pense qu'il y a des élisions non notée dans ces vers :

"Dans cette grande voûte étoilée"
"Et prouvé scientifiquement que"

Vous avez plutôt marqué celle qui vous semblez relevé d'un changement de registre, d'une langue plus populaire, mais il y a des mots raccourcis (scientifiqu'ment) ou des élisions tellement notoires qu'elles passent totalement inaperçues.

L'apostrophe est plus utile pour signaler un refrain par exemple, ou une belle formule, mais il ne faut pas chercher à les utiliser trop systématiquement.

Je trouve intéressant le passage du "petit garçon", sa nostalgie en quelque sorte que les récits qu'on lui a conté sont désormais complétement révolus, et ses perspectives bien moins aventureuses que celles supposées de ses ancêtres ou héros. C'est un "désenchantement" assez universel je crois, et qui se perpétue entre les générations.

L'évocation des religions associé à la croyance aux extra-terrestre, et qui s'appuie en plus sur une soi-disant connaissance absolue des mystères de l'univers, ça repose sur une opinion qui n'est pas à contester mais la maladresse des amalgames (on en sait beaucoup plus qu'à d'autres époques mais on est très loin d'avoir fait le tour du cosmos) ferait plutôt contre-emploi en rendant une image du narrateur plutôt impulsif et irréfléchi. Ça permet aussi de faire apparaitre une certaine fougue mais le dosage n'est pas très bon à mon goût.

   Purana   
3/11/2014
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
La première strophe fait déjà naître en moi un grand nombre de questions.

"D'la galaxie à notre Terre"
--> Pourquoi aller de notre galaxie à notre Terre ? La Terre fait partie de la galaxie !

"Je vous présente notre Univers"
--> De quoi parlez-vous quand vous écrivez "notre Univers" ? S'agit-il de la Terre ou de l'Univers ?

"Le monde des rêves et d'la pensée"
--> Voilà un nouveau terme : "Le monde" où se trouvent les peuples des rêves et de la pensée ?
Le monde = la Terre ou l'Univers ?

"Laissez-moi vous l'faire visiter"
--> Que souhaitez-vous nous faire visiter ? La Terre ? Au-delà de la Terre ? Simplement l'Univers entier ?

"C'monde de bonheur conditionné"
--> C'monde = Le même monde dont vous avez déjà parlé tendrement, "le monde des rêves et d'la pensée" ? Voulez-vous dire que ce monde a un autre côté moins agréable puisque le bonheur est "conditionné" ?

"Par notre très chère société"
--> Cela veut-il dire que ces peuples des rêves et de la pensée, qui font partie de "notre très chère société" nous rendent heureux mais que ce n'est qu'un bonheur sous conditions ?

Par contre, le refrain est assez clair : Une approche cynique de la notion de "liberté" et de la façon dont les humains en abusent.
De plus, ce "voici son ère" me gêne un petit peu. Cette petite phrase semble être utilisée comme un moyen de combler les lacunes.

Dans le passage avec "ce petit garçon", la déception des aventuriers de notre temps est agréablement évoquée.
Cependant, le dernier vers est à mon avis un peu faible, pas vraiment poétique, à moins que vous ne souhaitiez dire qu'il ne reste plus rien à découvrir puisque tout a été déjà découvert.

Ceci dit, je ressens en vous un certain talent pour écrire des textes bien rythmés. C'est vraiment dommage que cette recherche pour trouver des vers rythmiques ait coûté assez cher avec certaines maladresses, un contenu que n'est pas toujours correct, etc.
Ce texte a besoin d'être retravaillé pour en faire une chanson ou un slam qui soit davantage qu'un enchaînement de vers rythmiques.
Je suis certaine qu'au fil du temps et avec plus de vigilance, vous parviendrez à nous offrir des poèmes qui chantent et qui auront également beaucoup de choses à nous dire.

Bonne continuation,
Purana

   bipol   
6/11/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
pour celui qui ne l'aurai pas compris la première strophe décrit la difficulté que ce monde global (de la galaxie à la terre etc...) nous procure nous empêchant de rêver, mais pour le comprendre il faut être ouvert au monde de la poésie et de la chanson

l'auteur nous invite très bien ensuite a aller rêver ailleurs

j'ai été très touché par ton texte, j'espère que tu vas trouver un musicien à la hauteur de celui-ci

   Robot   
4/11/2014
 a aimé ce texte 
Bien
ça se déclame agréablement. Un petit aspect désuet rend le poème charmant. Je l'imagine sur un rythme de slam ou tout simplement un rap parlé syncopé.
Et le fond n'est pas absent même si je ne partage pas cet avis sur l'inanité de la recherche et de l'exploration considéré comme une vaine curiosité.

   funambule   
6/11/2014
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour TNOT,

Le titre résume un peu mon désarroi face à ces mots ! Faux recul donc manque de), moyennement poétique (en chanson j’admets que ce n'est pas une obligation), le "doigt tendu et désignant" excluant toute connivence possible.

J'ai, et j'en suis désolé, le sentiment d'une enfilade de clichés biens-pensants faisant passer à côté du propos.

Techniquement, c'est plutôt bien... et c'est plutôt rare. Un vrai texte de chanson qui laisse supposer que son auteur se libèrera d'une "pesanteur" qui "ici" l'aura fait échouer dans une intention que je comprends parfaitement.

J’encouragerais l'auteur à poursuivre, il sait écrire et... il sait ce qu'est une chanson.

   Anonyme   
7/5/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"Impasse" le sommes-nous vraiment, parfois oui, parfois non, mais notre société n'est pas évidente, et s'en évader nous apparait comme faisant partie du monde de l'impossible, sauf si l'on veut rêver, imaginer un ailleurs meilleur. Je crois que le plus simple est de faire avec "c'monde de bonheur conditionné".

Ce texte aborde cette "Impasse", sur un ton léger qui m'a plu, la simplicité en fait une réflexion accessible, ou chacun ou chacune pourra trouver matière à exprimer son ressenti.

L'ensemble de l'écrit, fond comme forme, m'a bien plu, j'en fais plusieurs lectures.


Oniris Copyright © 2007-2020