Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
troupi : Les cinq saisons
 Publié le 18/12/17  -  8 commentaires  -  519 caractères  -  159 lectures    Autres textes du même auteur

La cinquième saison ne manque pas de charmes.


Les cinq saisons



L'air frémit
Odeur bleue et soleil vivifiant
Clin d'œil du printemps


Sous un ciel de feu blanc
les vies du fol été
écrasées de chaleur


Qu'il est doux de prévoir
les caresses d'automne
au silence des feuilles


Un voile de soleil un peu froid
quand la vie se blottit
juste au creux de l'hiver


À petits pas peu sûrs
Œil câlin et sourire douceur
Espoir de dernières aventures





 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Fowltus   
5/12/2017
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Un strophe par saison et la cinquième que vous me faites découvrir est la moins marquée:
'œil câlin', 'sourire douceur' c'est un peu 'mielleux', je trouve.
Écrit comme une succession de petits haïkus votre poésie manque à mon sens de force, de quelques images impactantes.
Il manque quelque chose que le lecteur puisse garder à l'issue de ce format court.
Bonne continuation sur votre chemin poétique.
Fowltus en EL.

   Marie-Ange   
18/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Écrit fait de claires et soyeuses nuances, qui se laisse lire et relire.

C'est léger, fragile, éphémère, offrant de chaque saison son côté
"positif", ces petites choses de la vie, qui sont comme richesse,
au vertige de ces circonstances changeantes.

Et puis, une cinquième qui elle aussi, est comme un frisson
posé sur le climat bousculé de le vie.

   papipoete   
18/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour troupi
Quatre saisons fort poétiquement contées et une cinquième que l'on pourrait mettre au pied du sapin, à l'attention de celles et ceux que nous aimons !
NB le 1er vers de la 5e saison ( à moins que ce soit voulu ) avec ses 3 " pe/pa/pe " ne me semble pas très phonétique .

   PIZZICATO   
18/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Depuis le " Clin d'œil du printemps " jusqu'au " creux de l'hiver ", les quatre saisons sont dépeintes de façon agréable.

Je n'ai pas bien cerné le sens de cette cinquième saison. Peut-ête est-ce une allusion à l'enfance...

   leni   
18/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien
les quatre saisons de Vivaldi sont joliment évoquées

u'il est doux de prévoir
les caresses d'automne
au silence des feuilles

Je ne comprends pas la 5è saison

Salut amical
LENI

   Brume   
18/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Troupi

La cinquième saison est la moins jolie, je la trouve bof.
Les quatre autres m'embarquent, elles me projettent chacune leur particularité par de douces sensations : brise, chaleur, fraîcheur. À chaque saison son soleil. Et j'aime beaucoup : "Odeur bleue ", ce vers en plus d'être très joli défini très bien le printemps.

   Marite   
19/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bon, je viens me rattraper ... J'ai, d'emblée, été séduite par ces vers courts et très légers. Je me suis laissée emporter au fil des saisons pour me poser, sereine et apaisée sur la cinquième. Une très belle vision de ce que devrait (ou pourrait) être l'ensemble d'un chemin de vie.

   Lylah   
24/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Cinq saisons pour une vie.

C'est léger et charmant, de la poésie en chaque strophe ( un plus pour l'"odeur bleue" de printemps.)

La cinquième saison est toute douceur, un joli clin d’œil à l'âge des "petits pas peu sûrs"...


Oniris Copyright © 2007-2018