Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Vincendix : La fin de parcours approche
 Publié le 07/09/20  -  13 commentaires  -  1210 caractères  -  167 lectures    Autres textes du même auteur

Dans quinze ans à peine, je serai centenaire, c’est dire que mon passé est riche d’événements, j’en évoque dans ces vers parfois sous forme de paraboles.


La fin de parcours approche



J’ai parcouru le temps perché sur un nuage
Au-dessus de ce monde agité, sous pression,
Sans suivre le troupeau prisonnier d’une cage
Refusant de subir la moindre soumission.

En prenant le meilleur pour éviter le pire
Oubliant les échecs, bannissant les regrets,
Je n’avais qu’un seul but avec en point de mire
La quête de trouver les passages secrets.

J’ai connu le bonheur, le plaisir en partage
Des jours ensoleillés, des nuits sans horizon,
Vivant intensément et même davantage
Dépassant le réel en pleine déraison.

J’ai traversé le feu sans me brûler les ailes,
Marché dans un désert infesté de serpents,
Me mettant à genoux dans d’étranges chapelles
Prié pour le salut de peuples innocents.

J’ai affronté le froid, la chaleur, des orages,
Rencontré des voyous, des saints et un géant,
Escaladant des monts, bousculant des barrages,
Enjambant des ravins au-dessus du néant.

En prenant du recul pour m’écarter du gouffre
Je reste encor debout et garde la raison,
Bien loin de ces cités qui empestent le souffre
Je suis sur le chemin de l’ultime saison.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Queribus   
29/8/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Que dire de plus devant une telle perfection à la fois dans le fonds par sa simplicité qui est la marque des très grands et la rigueur prosodique néo-classique. On comprend le texte tout de suite, loin des envolées lyriques incompréhensibles. Curieusement, j'ai même pensé qu'avec une bonne musique, on pourrait tenir là une excellente chanson.

En conclusion, la bonne surprise du matin en espérant que vous nous ferez d'autres ce cet acabit.

Bien à vous.

   Myo   
29/8/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Les paroles sages de celui qui a su prendre le recul nécessaire pour ne pas se laisser guider par des lumières fictives et qui a consciemment choisi sa route.

La navette pour votre nuage c'est à quelle heure ? ( ou à quel âge ?)

Un écrit d'une belle musicalité, une forme qui me semble parfaite, et une pointe d'optimisme... La poésie, ça conserve.

Un grand merci
Myo

   Hananke   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Un futur bon anniversaire, donc. Arriver à cet âge avec encore le pouvoir d'écrire aussi bien, je signe, tout de suite, évidemment.
Ce texte est un semblant de bilan de Vie mais il oublie tout ce qui
fut manqué, il doit bien en avoir des ratés.
Un poème qu'on espère être suivi de beaucoup d'autres, encore.

   Cristale   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ah ! voilà un poème au langage fluide et musical, tout comme j'aime !
Ecrit de la main d'un auteur aguerri, je ne puis qu'applaudir ces quatrains dynamiques.

"En prenant le meilleur pour éviter le pire
Oubliant les échecs, bannissant les regrets,
Je n’avais qu’un seul but avec en point de mire
La quête de trouver les passages secrets."

Nul doute que certains passages n'ont su garder leurs secrets face à tant d'optimisme, de curiosité et de désir de vivre à fond chaque instant :)

"perché sur un nuage" le poète poétise le monde et sa vie de la plus belle façon qui soit.

Bravo et merci Vincendix.
Cristale

   Corto   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Voici un poème bien troussé pour faire un bilan de vie.
Comme d'habitude en autobiographie l'auteur a préféré mettre en avant le vécu positif. Je ne le lui reprocherai pas car c'est humain et l'on souhaite en général minimiser les mauvaises périodes.

J'ai apprécié les formulations, les images, le volontarisme pour mener sa vie à sa manière "Refusant de subir la moindre soumission" et "La quête de trouver les passages secrets".

Le final est d'une belle assurance, celle qu'on construit en traversant la vie et en en tirant les enseignements.

Bravo.

   dream   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément
« La fin de parcours approche » parle surtout de liberté, avec son lot de joies et de peines, mais toujours avec des mots limpides et dans un optimisme à toute épreuve que l’on savoure. Et l’on goûte avec le même bonheur les passages les plus sages comme les irruptions les plus belles, loin de ce monde, mais quel monde ? Et cette poésie juste et belle est portée par ce qui pourrait être celle d’un regard intelligent, celui de la sagesse si l’on préfère, même si cela revient au même.

Et ce dernier quatrain que je trouve admirable :

« En prenant du recul pour m’écarter du gouffre
Je reste encor debout et garde la raison,
Bien loin de ces cités qui empestent le souffre
Je suis sur le chemin de l’ultime saison. »

Un très très grand BRAVO… matinal.
dream

   papipoete   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
bonjour Vincendix
Cela fait un bout de temps que le héros, vogue au-dessus des vagues, que l'histoire fait se lever en tempête, et peu à peu se calmer en eau dormante d'un lac... et puis reprendre force, et faire tourner les pages d'une vie qui aura tout connu... ou presque ! Il n'aura pas évité le danger, mais bataillé pour s'en tirer et continué à vivre tant et tant d'aventures, où se mêleront sueurs et grands froids ! Mais toujours debout, tel un grand chêne, on pourra auprès de lui s'assoir et l'écouter raconter son parcours...
NB optimisme, sérénité et joie d'avoir su combattre ; d'avoir retenu le meilleur pour ne pas effacer de noir les peines, l'auteur de sa plume oh combien alerte, nous donne une leçon sur le devoir de vie...l'aimer même quand amère, elle nous sourit !
Notre " vétéran " des vers, proche dit-il de la fin du parcours, me parait encore bien vert ; on lira de lui encore bien des rimes à l'endroit, à l'envers !
la 4e strophe nous prend par le coeur, et d'une seule âme nous agenouillons " pour prier le salut de peuples innocents "
Je ne ferai pas l'injure de contrôler la prosodie ; à pas loin de 100 ans écrire ainsi, et songer qu'à la moitié de cet âge, certains n'ont encore maîtrisé l'alphabet...

   Robot   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ce poème néo se lit avec la fluidité harmonieuse d'un classique. Une métrique bien ajustée.
J'ai apprécié le traitement du fond avec son regard mitigé entre les bons et les mauvais moments des jours passés et sa vision apaisée de l'inéluctable avenir dans le quatrain final.

   Bellini   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Bien
L’épitaphe est un peu longue pour une pierre tombale, mais je me joins à la famille et aux copains pour honorer votre vie libertaire. J’aime les idées simples quand elles ne sont pas simplettes, et le ton de votre poème est ancré dans une tradition populaire, celle de l’hommage que les autres vous rendront un jour, le plus tard possible.

Sur le plan de la versification (je sais que cela n’intéresse pas forcément grand monde), le poème se lit sans aucun accroc de rythme. J’aime la régularité des vagues de vos alexandrins et n’apprécie pas trop les écueils répétés de la prosodie rimbaldienne.

On pourrait regretter les deux hiatus, j’ai affronté/et un géant, quand on voit que vous cherchez tout de même à rester dans les clous avec la licence de l’orthographe du mot encor. Par contre, merci d’avoir écrit pression/soumission en synérèse. Autant certaines diérèses comme mi-a-ou sont assez géniales, autant celles des mots en ION sont insupportables. Sans doute votre instinct libertaire se fiche-t-il du changement de catégorie. J’aurais fait comme vous, pour délivrer enfin le classique de certains boulets qu’il traîne encore au 21e siècle.
La note Bien est élevée dans mon échelle de notation…
Bellini

   Angieblue   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Bien
Et bien, ça c'est une vie plutôt réussie!
Je n'ai juste pas trop compris à quoi fait référence le géant, ce que symbolise cette image.

Le poème est fluide dans son ensemble, mais j'ai cependant buté sur deux passages:

"Me mettant à genoux dans d’étranges chapelles
Prié pour le salut de peuples innocents."

J'aurais trouvé plus fluide de dire:
Me suis mis à genoux dans d'étranges chapelles
Priant pour le salut de peuples innocents.

"Je reste encor debout et garde la raison"
debout/et, ça n'est pas joli niveau son, ça fait hiatus.
J'aurais préféré:
Je reste encor debout sans perdre la raison

Mes passages préférés sont donc les 3 premières strophes.

   sympa   
7/9/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonsoir Vincendix,

Très beau bilan de vie d'un auteur optimisme qui met de côté les moins bon moments au profit des meilleurs.
J'aime cette simplicité des vers somme toute très beaux et agréables.
On ressent en parcourant cette poésie une pointe d'émotion.
Au plaisir de relire beauoup d'autres poésies émanant de votre jolie plume.

   Lulu   
8/9/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Vincendix,

Très beau poème dont j'ai aimé la diversité des images et l'apparente simplicité d'écriture. J'ai bien aimé le rythme lié surtout aux rimes.

L'ensemble m'a paru beau dans le recul pris et donné en toute simplicité. L'âge n'altère heureusement pas toujours la raison, oui. Effectivement... Merci de le rappeler si poétiquement.

Je n'ai pas de strophes préférées. C'est l'ensemble qui m'a touchée.

Au plaisir de vous relire.

   LeMat   
9/9/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Vincendix !
Un beau texte en partage, parfaitement construit, sur l'aventure humaine d'une vie déjà bien remplie.
Ce qui me gêne, c'est le vers huit et précisément cette tournure : " La quête de trouver ... ". " La quête de " plus un verbe à l'infinitif, je ne sais pas si c'est correct.
Merci Vincendix, pour ce poème élégant que j'ai pris plaisir à lire. Et je vous souhaite d'en écrire beaucoup d'autres comme celui-ci.
A bientôt !


Oniris Copyright © 2007-2020