Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Vincendix : Le bassin du square
 Publié le 28/04/16  -  18 commentaires  -  1012 caractères  -  327 lectures    Autres textes du même auteur

Une histoire d’eau… dormante !


Le bassin du square



La nuit vient de tomber sur le square désert,
L’ombre l’a revêtu d’un manteau de silence,
Les oiseaux se sont tus dans un dernier concert,
Le vent n’agite plus les arbres en cadence.

Le bassin à l’eau claire est encor éveillé,
Il songe au jour passé, c’était un jour de fête,
De nombreux visiteurs, un ciel ensoleillé,
Des enfants turbulents, des jeunes en goguette.

Dans l’onde se miraient fillettes et gamins,
Surpris, émerveillés en voyant leur image,
Il était ondulé par le vent et des mains,
Des esquifs en papier condamnés au naufrage.

Souvent, il recevait un ballon égaré,
Que ramenait au bord une brise légère,
Et des heures durant, il était entouré,
Maintenant il est seul dans ce décor austère.

Mais voici qu’apparaît la reine de la nuit,
Le bassin tout heureux reflète son visage,
Dans le square endormi, en l’absence de bruit,
La lune prend son bain sans le moindre partage.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   papipoete   
12/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
néo-classique
Le jour et la nuit ; un lundi et un dimanche, le bassin du square connait plusieurs vies . Tantôt animé par les jeux d'enfant, avec leurs bateaux, un bateau flottant, tantôt si tranquille comme un miroir .
Le vent s'est tu, les oiseaux l'imitant ; le nuit venue, parait sa Reine qui au bain prend ses aises sans le moindre partage .
De jolis traits de plume, et ce dernier quatrain resplendissant !
NB au 5e vers, " encor " pouvait garder son " e ", car il s'élidait avant " éveillé " .
papipoète

   Curwwod   
14/4/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Un assez joli poème, très descriptif pour exprimer, parfois avec un peu de maladresse, une impression de vie intense puis d'abandon, avant l'apparition de Séléné et l'évocation de son reflet sur le bassin.
J'ai bien aimé quelque expressions imagées ou gracieuses :
"Des esquifs en papier condamnés au naufrage.
Mais voici qu’apparaît la reine de la nuit,
La lune prend son bain sans le moindre partage..."
Retravaillé sous un jour moins descriptif et plus imagé ce texte pourrait être un très joli tableau.

   Lulu   
15/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai beaucoup aimé ce poème pour ses images. On se représente le parc, le bassin... les enfants, puis la Lune...

Le narrateur est discret, mais on sent sa nostalgie et sa sensibilité.

J'ai bien aimé le jeu des rimes, le rythme d'ensemble et certaines figures, comme la personnification du bassin "Le bassin tout heureux..."

Un poème fort agréable à lire.

   troupi   
16/4/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une écriture bien maitrisée qui sert agréablement ce bassin et lui permet de se raconter à travers ses aventures de la journée. rien que de très banal et pourtant le poème est là par quelques images subtiles, un rythme, jusqu'au quatrain final qui apporte une touche plus insolite qui rehausse un peu l'ensemble.
Un bon petit moment de lecture.

   lala   
18/4/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,
L'ensemble est fluide, et restitue la quiétude et le silence du square après la fermeture, avec le contraste du mouvement le jour. J'aurais aimé y trouver aussi quelques senteurs du soir, et quelques sons en l'absence des piaillements d'oiseaux.
Dans le troisième quatrain, "Il était ondulé..." m'a interrompue dans ma lecture. Ce "il" est bien trop éloigné du bassin ! La répétition "onde et "ondulé" n'est pas très heureuse non plus.

   Hananke   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

C'est un de ces vieux bassins qui ornaient les squares d'antan
avant que le béton ne remplisse tout cela.
La description est honnête mais sans surprise et l'on n'atteint
une haute dimension que lors du dernier quatrain
qui relève vraiment le poème tout entier.
Sur la forme, quelques tournures pourraient être améliorées :

Les trois sons u l'un en dessous de l'autre dans le premier quatrain, c'était à éviter dans le temps lorsque les poèmes
étaient déclamés pour ne pas se confondre avec la rime.

La répétition des trois il du quatrième quatrain.

Au final, un ensemble honnête que rehausse cette apparition
de la lune.

   Anonyme   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour,
"La lune prend son bain sans le moindre partage. " J'ai trouvé ce final magnifique, d'autant plus que la lune, reine de la nuit, et son reflet dans l'eau est un symbole très fort; c'est l'illusion par excellence, cet astre que l'on croit pouvoir toucher, admirer, devenu si proche, d'une taille quasi humaine, mais qui ne reste qu'une image que le moindre souffle de vent déchire. Tout ce poème parle de la vie humaine autour d'un lieu de repos, de paix, de détente, le jour, et puis la nuit c'est au tour du silence, à l'ombre, à cette lumière pure et nue de la lune, à ce reflet d'une autre vie, de venir se détendre. Comme le rêve après l'éveil.
Ce bassin de vie est un poème d'un grande beauté, d'une simplicité délicate, les images jaillissent sans effort, c'est une caresse de caméra sur un moment d'existence, un regard sans auteur.
Admirable.
Bravo, Vincendix. A vous relire encore avec tout autant de plaisir.

   leni   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Vincendix
Une description simple mais efficaces Des images choisies qui se succèdent Texte plaisant à lire

j'aime ces quatre vers

Dans l’onde se miraient fillettes et gamins,
Surpris, émerveillés en voyant leur image,
Il était ondulé par le vent et des mains,
Des esquifs en papier condamnés au naufrage.


Et ces derniers vers qui sont superbes




ais voici qu’apparaît la reine de la nuit,
Le bassin tout heureux reflète son visage,
Dans le square endormi, en l’absence de bruit,
La lune prend son bain sans le moindre partage.




Merci pour cet excellent moment

Mon salut cordial LENI

   PIZZICATO   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
" Le bassin à l’eau claire " En reste t-il encore, des eaux claires dans les squares ?
Une jolie peinture des squares d'une certaine époque où le respect des lieux publics faisait encore partie de l'éducation...

" Des esquifs en papier condamnés au naufrage " belle image

" Mais voici qu’apparaît la reine de la nuit,
Le bassin tout heureux reflète son visage,
Dans le square endormi, en l’absence de bruit,
La lune prend son bain sans le moindre partage " Elle, au moins, reste fidèle !

   bouloche   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
c'est bien

la nuit vient de tomber…
sur le square, le bassin, la jeunesse s’en est allée, l’ombre doucement, insidieusement, s’est installée…le temps, la vieillesse, sur le poète l’a revêtu d’un manteau de silence…il réclamait le soir, il descend…la lune est sa muse

   Anonyme   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Salut Vincent. Un plus pour le premier et surtout pour le dernier quatrain de cette série "aquatique" car pour moi les intermédiaires, bien que nécessaires, ne sont pas de la même veine poétique...
Même remarque que précédemment concernant "encor" qui pouvait conserver son "e" final sans que ça change quoi que ce soit...
Beaucoup de "il" dans le quatrain 4... Dommage mais rectifiable !

Conclusion : même si ce texte tient la route, soit dit sans t'offenser, j'ai lu beaucoup mieux venant de toi...
Bonne continuation !

   Anonyme   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
A vous lire et vous relire je suis revenue à des années très lointaines. Un très grand merci à vous, d'avoir par vos mots d'une grande justesse, ouvert le livre de mes souvenirs au temps heureux de l'enfance insouciante, tout y est, l'atmosphère enchanteur à nos yeux d'enfants vient de renaître sous le tracer de votre plume élégante.

Je vous lis, je ferme les yeux, et les images offertes s'animent joyeusement, ce sera pour moi une belle journée que de m'attarder à nouveau sur votre poème, une bonne bouffée d'émotions attendrissante qui fait tant de bien.

Le fond comme la forme, m'ont complètement séduite, de la première à la dernière strophe.

   Robot   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je me suis penché avec plaisir sur ce bassin du square. Seulement, je m'interroge sur le passage du présent au passé qui vous a conduit à une surabondance du verbe être nécessaire au passé composé.
Un vers me chagrine aussi car je le trouve un peu ordinaire par rapport à l'ensemble et comme imposé par la rime:
"Il était ondulé par le vent et des mains,"
Superbe dernier quatrain.

   MissNeko   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Que de belles images rafraîchissantes !
Votre poème est tout simplement magnifique.
La dernières strophe me plait tout particulièrement : "la reine de la nuit"
Sublime
Merci

   emilia   
28/4/2016
La lune prenant son bain dans le bassin du square, quel charmant spectacle ! Seul un poète peut être sensible à l’état d’âme d’une eau pas si dormante que cela et qui accueille avec joie le reflet de son amie, « la reine de la nuit », fidèle compagne de sa solitude, en laissant percevoir l’admiration et la tendresse au point de rendre palpable le bonheur ressenti par le « bassin » triste d’être délaissé après une journée bien remplie… ; une agréable lecture…

   Pieds-enVERS   
28/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir Vincent

On ressent bien l' atmosphère différente ,entre la nuit et le jour dans ce square "avec comme lieu privilégié son bassin ! C'est bien une histoire d'Ö mais sans le fauteuil d'Emmanuelle ( juste un clin d'œil )!

Très vivant dans la journée avec des images qui nous montrent les turbulences dont il était l'objet !
" les mains qui l'ondulaient " et
"le ballon qui s'échouait " et le calme de la nuit
je trouve superbe les deux quatrains entourant le poème ( 1et 5)et vraiment un coup de cœur pour
"Dans le square endormi, en l’absence de bruit,
La lune prend son bain sans le moindre partage.
Merci

   StayinOliv   
29/4/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ce poème simple n'en ai pas moins profond à travers les notions qu'il aborde, telle que la solitude, le temps qui passe.. J'ai beaucoup aimé le dernier quatrain, même si la reine de la nuit ( la lune ) fait son apparition dans le bassin de façon un peu trop attendu.

   Anonyme   
5/5/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce square m'a touché, allez savoir pourquoi.

J'ai passé un bon moment en vous lisant, merci.


Oniris Copyright © 2007-2018