Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Vincendix : Ma plume n’est pas raisonnable [Sélection GL]
 Publié le 12/09/18  -  19 commentaires  -  990 caractères  -  248 lectures    Autres textes du même auteur

Parfois ma plume me joue des tours.


Ma plume n’est pas raisonnable [Sélection GL]



Ce soir ma plume est un peu folle ;
Courant, sautant avec culot
Dans une longue farandole,
Elle me prend pour un ballot.

Elle attrape au vol un adverbe
Sans aucun sens et désuet,
Recherche en vain un joli verbe
Mais son espoir reste muet.

Ses adjectifs prêtent à rire,
Ils sont sans rime ni raison ;
Ses phrases ne veulent rien dire,
Elles sont creuses, hors saison.

Elle saute des caractères
En ignorant le complément,
Elle a perdu tous ses critères
Provoquant mon agacement.

Je vais écrire des sottises
Si je l’écoute aveuglément
Composer les pires bêtises
En suivant son égarement.

Ma plume n’est pas raisonnable,
Elle a gâché tous mes sujets,
Son attitude condamnable
Détruit ainsi mes beaux projets.

Mais sa folie est salutaire
Me permettant de m’évader
De mon esprit autoritaire
Qui voudrait me barricader.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   izabouille   
24/8/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
On passe tous par là, on se bat tous un jour avec sa plume qui écrit n'importe quoi sur la page blanche et vous le racontez fort bien. J'ai adoré. Quand on a l'image et pas la phrase pour la décrire, quand on cherche le bon verbe, le bon adjectif, quand on veut convaincre et qu'on y arrive pas. Je me suis dit, tiens, ça me ressemble tellement... Merci à vous de l'avoir mis en mot.

Pour le coup, votre plume a été plus que raisonnable, elle a été géniale.

   Gemini   
27/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ainsi la plume a pris du plomb dans l'aile ?
Bel exercice qui prouve le contraire de ce qu'il dit. La forme me plait ; les octos ne sont pas si facile à manier, le style est élégant et l'humour se marie parfaitement avec le sérieux du propos.
Ce qui rend la lecture particulièrement agréable.
J'ai même trouvé au quatrain final des airs de grande évasion !

Si j'avais quelques broutilles à signaler, je dirais la ponctuation : il manque plusieurs virgules (puisqu'il y en a vers la fin), et un point après muet v8. C'est vraiment tout.
Votre plume saura bien faire ça.

   lucilius   
29/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour, léger et divertissant, ce poème se lit facilement. Deux remarques : la rareté de la ponctuation ; 2 virgules seulement insérées dans le texte et dont je ne vois finalement pas l'intérêt ;
ensuite le pronom personnel (elle) très fréquent et mis pour "ma plume" sauf dans le dernier vers de la troisième strophe (elles sont creuses) mis pour "ses phrases" et qui casse le sujet phare. Une proposition pour y remédier :
Ses phrases ne veulent rien dire
Tellement creuses, hors saison.
On évite ainsi la répétition de l'auxiliaire "être".

   Miguel   
29/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Quelques rimes faciles, mais on les pardonnera à une plume folle. Cette personnification de l'outil, qui dépossède le poète de son inspiration et le laisse comme témoin impuissant de son propre acte d'écriture, a son charme. La fin exprime joliment la dimension émancipatrice de la poésie, son pouvoir d'évasion, son élan libérateur. J'ai beau relire ce poème, je ne vois aucune raison pour qu'il ne figure pas en section classique.
Juste une petite remarque de vieux maniaque : la farandole est une danse à plusieurs, la plume ne peut faire la farandole à elle seule. Mais, me répondra-t-on avec raison, si même en poésie on commence à s'en tenir à la stricte réalité ... Ou bien, et je n'ai plus rien à dire : il s'agit de la farandole des mots.

   papipoete   
12/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Vincendix
Ce soir, je suis inspiré ; un sujet me tourne dans la tête depuis un moment ; allez hop, en marche ma plume !
Mais que t'arrive-t-il ? vois-tu ce que tu fais ? si je te suis, ma feuille ne ressemblera plus qu'à des pattes de chat ( poétiques certes, mais ... )
Ah bon, ce que tu viens d'encrer au vélin te plaît ? Soit, je m'en vais montrer le résultat ; une sorte de bouffée d'air, " une évasion de mon esprit autoritaire "
NB je voudrais bien laisser vagabonder, faire " n'importe quoi " ma plume, car il m'arrive malgré l'inspiration, de ne pas arriver à creuser le premier sillon !
Votre plume ressemble ici, à un joyeux mouton faisant des cabrioles !
La forme " néo-classique " n'a pas de fautes, malgré la folie de cette " Sergent-Major " !

   Donaldo75   
12/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Vincent,

Quelle idée, une plume raisonnable ? Laissons la raison aux académiciens et aux fans de l'orthodoxie. J'ai trouvé les octosyllabes très propres, bien tournés, avec des rimes Lustucru (attention, c'est une vanne de mon grand-père, alors elle n'est pas facile à comprendre). Le tout donne un poème truculent, ce qui fait du bien en cette fin de canicule.

Bravo !

Donaldo

   TheDreamer   
12/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Un thème qui n'est pas si simple à maîtriser qu'il y paraît : parler de soi et d'autant plus difficile lorsqu'il s'agit de parler de soi dans une situation donnée. Ici, le poète évoque sa difficulté à mener son art comme il le voudrait.

Un poème sur 7 quatrains d'octosyllabes en rimes croisées. L'auteur s'y plaint de ne pouvoir commander à sa plume autant qu'il l'aimerait, celle-ci n'en faisait qu'à sa tête et refusant d'obéir aux injonctions et désirs de son maître. Nous en sommes tous peu ou prou là. L'on souhaiterait toujours parvenir à un faîte et l'on se contente la plupart du temps de ce que l'on parvient à atteindre. Reste ici un petit poème agréable à lire.

Merci.

   PIZZICATO   
12/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Cette plume " un peu folle ", " courant et sautant ", nous offre un texte solide, lorque son maître la prend en main afin de l'apprivoiser.

" Mais sa folie est salutaire
Me permettant de m’évader
De mon esprit autoritaire
Qui voudrait me barricader." ...

J'ai apprécié la subtilité bien présente.
Une lecture fort agréable.

   leni   
12/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
la plume n'est que le prolongement de l'idéation Il est possible qu'elle
ne réponde pas à la baguette ALORS il faut policer les mots

Elle attrape au vol un adverbe
Sans aucun sens et désuet,
Recherche en vain un joli verbe
Mais son espoir reste muet.

Que faire quand le courant ne passe pas

APPELER EDT!!!



Ma plume n’est pas raisonnable,
Elle a gâché tous mes sujets,
Son attitude condamnable
Détruit ainsi mes beaux projets.


On peut aussi changer de plume


Sujet curieux Etonnant J'ai été surpris

bel exercice de style amitiés LENI

   Cristale   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Et voilà ! La nouvelle génération de plumes, aucun respect pour son poète, ça répond, ça se rebiffe, ça fait ce que ça veut...Ah! où sont les plumes d'antan : quand le poète leur trempait le bec dans un seau d'encre, elles ne bronchaient pas et ne débordaient pas des limites de la page :)

Mais bon, rien qu'à lire les vers de Vincendix, je me dis que sa plume en pleine crise d'adolescence sans doute, aussi indocile et tortionnaire soit-elle, a bien du talent. Dans le fond, ça a du bon l'insolence.

Un moment sympathique de lecture, un récit amusant et des octo légers comme du duvet, j'aime beaucoup. Merci Vincent.
Cristale

   Hananke   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Joli poème en octo sur les aléas de l"écriture.

C'est joyeux, bien écrit et je ne comprends pas pourqoui n'avoir
pas tenter une parution classique.

Oui un bel écrit que cette plume folle !

   Yavanna   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Rythmé et amusant... Qui n'a pas connu ces affres là ?

Quelques facilités un peu décevantes dans les rimes, mais un ensemble plaisant et assez réussi.

   sympa   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ah! Si votre plume se rebelle au point d'écrire des poèmes aussi distrayants que celui-ci, offrant une écriture fluide et agréable, je vote pour!
J'ai passé un bon moment,
Merci Vincent

   emilia   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Une lecture plaisante d’un poète qui taquine sa plume avec humour et dérision. Il faut bien un bouc émissaire pour soulager son « agacement », un sentiment partagé dans la comptine enfantine « Papa, ma plume ne vaut rien… », et Aristote lui-même n’affirme-t-il pas : « qu’il n’y a point de génie sans un grain de folie… » ; elle a bien raison de n’en faire qu’à sa tête pour mieux s’évader…

   Mokhtar   
14/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ainsi donc la direction des productions Vincendix serait bicéphale. On comprend mieux pourquoi elle est si prolifique.

Il semble que la plume soit quelque peu folâtre et insouciante, et qu’elle doive être canalisée par la rigueur de l’auteur. Auteur qui reconnait devoir être un peu stimulé pour sortir des sentiers battus.

Manquerait plus qu’on demande l’avis de l’encre, si noire quand elle chinoise, mais si sympathique quand elle se veut discrète.

Je relève bien quelques péchés véniels dans l’écriture, mais rien qui n’ait déjà été remarqué par les éminents analystes qui me précèdent.

Plaisant petit poème, traitant de façon humoristique des affres du martyr de la feuille blanche.

   Castelmore   
14/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Tout y passe ... adjectifs, verbes, adverbes, rimes, phrases ... lorsqu'ils sont désuets, inanaptés, sots ou creux ne peuvent être que les fruits d'une plume ingrate ou folle...
Reste l'esprit, l'intelligence de l'auteur qui sait en faire la matière d'une auto satire sautillante, allègre, pleine d'humour , à la métrique parfaite .. ( ma plume s'envole...)

   nelson   
19/9/2018
Modéré : commentaire trop peu argumenté.

   Vincendix   
19/9/2018

   Curwwod   
19/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Charmant, sautillant, alerte ce petit poème, sans vaste ambition, évoque le drame de la page obstinément blanche que tout auteur a sans doute connu. Si ce n'est pas un cataclysme mondial, c'est toujours un état bien difficile à vivre. L'écriture comme de coutume est plaisante et dénote des qualité techniques indiscutables. On lui reprochera quelques vétilles, sans doute, mais que ne pardonnerait-on pas à la folie d'une plume qui offre la liberté ?


Oniris Copyright © 2007-2018