Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Ombhre : Le Grand Océan [Sélection GL]
 Publié le 13/09/18  -  14 commentaires  -  415 caractères  -  154 lectures    Autres textes du même auteur

Autre nom donné à l'océan Indien.


Le Grand Océan [Sélection GL]



Sur la terrasse
De soleil lasse
Regards et sourires,
Des mots et des rires.

Instants.

Dans le jour qui s'écoule
C'est l'écume qui roule
Sur la lave qui charge
La rage rouge des vagues.

Moments.

Partager nos histoires
Ébaucher nos espoirs.

Et le Grand Océan,
Inlassablement,
Récite le temps

Présent.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   izabouille   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un bon moment sur une plage tout là-bas... J'ai même vu le soleil se coucher à l'horizon, j'ai aussi senti le vent... J'aurais aimé qu'il se prolonge un peu, mais ce n'est qu'un instant que vous partagez, et un instant c'est court. Cela dit, ça reste un bon moment et je l'ai bien apprécié.
J'ai moins aimé "la rage rouge des vagues", ça casse le rythme, ma lecture a bafouillé un peu, comme un disque qui saute.
Merci pour ce bon moment

   Eclaircie   
25/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Une belle progression dans ce poème.
Le premier paragraphe pose le décor, sans verbe donc.
Le second évoque le mouvement crescendo.
Puis le narrateur se rapproche de personnages, les effleure à peine, les met en situation par les verbes à l'infinitif.
Enfin, l'objectif s'éloigne à nouveau pour élargir le cadre sur "Le grand Océan".
Les "Instants, Moments, Présent" ponctuent le poème pour évoquer cette progression entre la minute et l'éternité.

merci du partage,
Éclaircie

   lucilius   
29/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour, ce texte fleure bon les effluves soufrées et festives, suspendues au-dessus du littoral réunionnais, dont on peut capter l'écho parmi les bruits familiers de sa varangue.
C'est sobrement écrit, un peu trop concis peut-être pour égrener le sablier du "grand océan".

   Miguel   
30/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Un poème intimiste et mélancolique malgré les rires (ou à cause d'eux), et dont la brièveté évoque celle de l'instant ; beau contraste avec cette notion d'éternité qu'apporte ici l'océan.

   papipoete   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour Ombhre
Le soleil cligne des yeux, et entre deux battements de cils, nous délivre ses pensées ; puis l'océan qui roule son écume, déroule le fil du temps .
NB le vers libre une fois encore, se fait remarquer avec ses jolies phrases, telles les 3 dernières .
Vous avez ponctué ( fait rare dans cette forme ), et dans la seconde strophe, j'aurais mis une virgule ... quelque part, à moins que les 4 vers se lisent d'une traite ?

   PIZZICATO   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Des " regards et sourires " que l'on échange sur une terrasse inondée de soleil
" Partager nos histoires
Ébaucher nos espoirs."

Tandis que l'Océan " Inlassablement,
Récite le temps
Présent. "

Un joli tableau exotique, une lecture plaisante.

   Yavanna   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Un instantané... tout en contrastes.

Des "moments" éphémères et humains qui mettent en évidence le symbole d'éternité de l'océan en toile de fond, aux flux et reflux continus et inchangés.

   LylianR   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Le seul moment que nous vivons, que nous expérimentons, nous humains, est le moment présent. Le reste...passé, futur, éternité sont des représentations mentales.
Un joli moment de réflexion.

Et le Grand Océan,
Inlassablement,
Récite le temps

Présent.

   JcJaZz   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
L'idée de "dé-zoomer" progressivement de l'instant au présent, du détail à l'essence, à l’essentiel, me plait beaucoup, c'est très intéressant.
Je reste du coup un peu sur ma faim car le poème est un peu trop court à mon goût
Merci

   Ombhre   
14/9/2018

   Donaldo75   
14/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Ombhre,

J'allais commenter ton poème en arguant de son minimalisme, de son côté Kodak, quand je me suis aperçu que tu expliquais, sur le forum dédié aux remerciements autour des œuvres, ton approche littéraire.

Du coup, j'ai mieux compris.

De toutes façons, j'avais bien aimé ce poème.

A bientôt et encore merci pour les explications.

Donaldo

   Gabrielle   
14/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Un texte court qui porte sur les souvenirs, le temps présent, et qui va à l'essentiel.

Le lecteur partage les "instants", "moments" et le "présent" avec l'auteur.

Symbiose de ressenti...

Merci à vous.


G. Michel

   Lulu   
15/9/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour Ombhre,

J'ai beaucoup aimé le titre qui m'a grandement donné envie de lire le poème, mais je suis restée un peu frustrée de n'avoir pas su capter vos ressentis de manière plus forte, plus subtile, peut-être.

Je trouve, en effet, votre poème trop à la surface des choses, comme si vous aviez gardé vos émotions pour vous et que vous n'aviez juste exprimé de façon distanciée votre sentiment par rapport au "Grand Océan"...

Ainsi, des détails sur ce qui anime Ombhre m'auraient davantage séduite et touchée, dans son rapport au grand large.

Les instants sont précieux, certes, mais pourquoi, comment ?...

L'écriture est simple, et je pense qu'elle est intéressante, mais elle mériterait peut-être d'être approfondie, pour ce qui me concerne.

Bien amicalement.

   Eki   
23/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Des instants pris sur le vif...J'aime bien ce cheminement qui va de la légèreté à la profondeur, de la terrasse jusqu'à l'océan...

Eki sirote sous le parasol


Oniris Copyright © 2007-2018