Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Vincendix : Ma vieille mémoire
 Publié le 10/04/21  -  11 commentaires  -  828 caractères  -  179 lectures    Autres textes du même auteur

J’ai amassé tant de souvenirs durant plus de quatre-vingts années !


Ma vieille mémoire



Dans les nombreux tiroirs de ma vieille mémoire
Sont rangés des trésors, conservés des secrets,
Des visages, des lieux inscrits sur un grimoire
Des plaisirs partagés et des chagrins discrets.

Se trouvent associés des sourires, des larmes,
Des peines et des peurs, des émois, du bonheur,
Des silences aussi forts que de bruyants vacarmes,
Des moments de douceur et des jours de malheur.

Le râle d’un mourant, la chanson d’une belle,
Le rire d’un bébé, les pleurs d’un condamné,
Un soleil de juillet, une simple aquarelle
Où je vois un bouquet qui n’est jamais fané.

Ô que de souvenirs amassés dans ma vie
Entassés pêle-mêle au fond de mon esprit
Je peux les ressortir au gré de mon envie
Ces trésors enfouis pour moi n’ont pas de prix.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Miguel   
25/3/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
La mémoire, témoin du temps enfui, et qui nous rappelle la fugacité de nos jours, mais qui illustre aussi la richesse d'une vie. Ceci est exprimé avec juste ce qu'il faut de lyrisme, sans pathos. On y est d'autant plus sensible.

   inconnu1   
28/3/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
beau texte néoclassique. La technique correspond à la catégorie demandée. On sent le travail. Bravo.

On entre en empathie avec l'auteur(e) et j'aime particulièrement la liste à la Prévert de la 3eme strophe et le bouquet jamais fané de l'aquarelle.

Quelques menus regrets : la rime un peu téléphonée bonheur-malheur, à ne pas montrer dans les écoles de poésie, le rappel des rimes à l'hémistiche du même vers (cela me gêne moins dans le vers suivant) : Ces trésors enfouis pour moi n'ont pas de prix ...

Mais l'ensemble est plaisant et nostalgique

Bien à vous

   Hananke   
30/3/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Joli poème sur la mémoire et tout ce qu'elle peut contenir.
On emmagasine tellement de choses en 80 ans de vie et pourtant
notre ordinateur de cerveau se rappelle de beaucoup de choses.
Tout est dit en 4 quatrains, nul besoin de faire plus long.

   papipoete   
10/4/2021
 a aimé ce texte 
Passionnément ↓
bonjour Vincendix
" raconte-moi ta vie - je ne me rappelle de rien - ton enfance, tes joies, tes peines, tes passions ? - ah si ma première playstation..."
Il n'en est pas de même de notre Doyen, tellement son cerveau fait figure de Bibliothèque Nationale, qu'à vouloir y fouiller prendrait des vies...
Il y a pléthore de couleurs à cette palette, au point que l'auteur pourrait les répartir en bilan ; quand le noir viendrait à assombrir son ciel, il piocherait du bleu pour y délayer ses peines...
NB l'auteur, dans sa dernière strophe fait selon ma sujétion et son crédit de joie ainsi remonte dans la balance.
La 3e strophe, que l'on peut sans doute replacer à une époque de guerre, est adaptable à tout moment de notre vie ( ( râle d'un mourant à l'hôpital qui me fut " familier ", d'un condamné...pas au peloton mais à sa fin prochaine, et cette teinte rose que la chanson d'une belle, le rire d'un bébé ) est mon quatrain préféré !
dommage ce 7e vers aux 13 pieds !
au dernier vers, vous lisez " en/fou/is " en diérèse, mais au 5e vers " as/so/ciés " en synérèse...
mais devant la richesse du texte, ces bémols n'ont aucune emprise !

   ANIMAL   
10/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Très bel hommage à la vie, avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses tracas.
Tout est en rondeur dans ces vers équilibrés, emplis d'harmonie et de nostalgie. Mais une nostalgie positive, ce sentiment d'avoir vécu que l'on ressent en regardant en arrière.
J'ai aimé lire ce satisfecit d'une vie bien remplie.

   Anonyme   
10/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Vincendix,

De bien jolis quatrains qui rassemblent, par le biais de la mémoire, les souvenirs accumumulés par l'auteur en plus de 80 années .
Une vie partagée entre bons et mauvais souvenirs, joliment exprimée .

Rires/larmes, plaisirs/chagrins, silences/vacarmes ,douceur et bonheur/malheur etc...

Le 7è vers contenant 13 pieds doit être la cause d'une publication en contemporain.

L'ensemble est très beau, harmonieux et me fait penser, ( en bien moins déprimant quand même ) au Spleen de Baudelaire :

"J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans"...

Une très belle lecture.

   Ioledane   
10/4/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Tant de trésors et de secrets dans nos mémoires, surtout lorsque les décennies se sont accumulées ... Un sujet auquel je suis sensible.
Ce poème est plutôt bien réalisé dans l'ensemble, malgré quelques petites maladresses :
- la rime "bonheur / malheur", un peu facile, est de plus alourdie par la présence de "peurs" et "douceur" aux césures ;
- "Des silences aussi forts que de bruyants vacarmes" : les deux derniers mots sont très pléonastiques, quant au petit souci sur le nombre de pieds (bien que ce soit accepté) il aurait été facile de le résoudre en écrivant "Des silences plus forts" (mais ce n'est qu'une suggestion et le choix d'un sens précis appartient bien sûr à l'auteur) ;
- Les rimes internes, un peu trop nombreuses à mon goût : vers 1, 6, 8, 10, 16 ; je trouve que cela entrave un peu l'harmonie de lecture.
Enfin je ne suis pas fan de ce "Ô" très lyrique, mais là c'est vraiment une histoire de goût personnel.
J'ai bien aimé ces évocations dans leur ensemble, avec un "plus" pour l'aquarelle et son bouquet jamais fané.
Merci pour le partage de ces trésors !

   dream   
10/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonsoir Vincendix,

Tout d’abord, je dois dire que votre poème m’a fait penser, d’entrée, au « buffet » d’Arthur Rimbaud, avec tous ses trésors à l’intérieur. Ensuite, je suis d’accord avec d’autres commentateurs pour vous assurer que votre tête –et malgré votre grand âge comme vous dites- fonctionne à plein régime ; car il apparaît que cette mémoire est comme une photographie encore bien vive de votre âme. Et l’on sent bien aussi que c’est le cœur qui parle. Ainsi, votre passé est resté bien présent :

« Des plaisirs partagés et des chagrins discrets.»
« Des silences aussi forts que de bruyants vacarmes, »

Et puis aussi :

« Un soleil de juillet, une simple aquarelle
Où je vois un bouquet qui n’est jamais fané. »

Comme tous ces vers sont beaux ! Bravo ! d’avoir tant de souvenirs…
dream

   Damy   
10/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ah, que dire quand on commence à la perdre… Vous me faites envie car la vôtre est intacte, inscrite dans ce « grimoire » dont il suffit de choisir la page en fonction des sentiments que l’on aime éprouver, des joies comme des peines.

J’ai été particulièrement sensible à ces « silences aussi forts que de bruyants vacarmes ». Des silences qui, chez vous, ne sont pas l’oubli, ils en disent long. Et j’aime aussi l’aquarelle où le bouquet ne fane jamais.

Merci pour ce poème vivifiant même s’il me met à regret.

   Robot   
10/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai apprécié le foisonnement de ce poème qui reflète bien l'impression de l'afflux désordonné des souvenirs "entassés pêle-mêle..."

Ces souvenirs qui surviennent et nous surprennent parfois sans qu'on les attende, rappelés par une image, un parfum, une chanson mais que "l'on peut ressortir au gré de son envie".

   Myo   
11/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Vincendix,

Comme le dit Adamo dans sa chanson " La boîte à souvenirs" :
"...J'ai dans ma boîte à souvenirs
De quoi rêver, de quoi tenir
Une autre vie.."

La votre semble bien achalandée aussi, ses trésors sont uniques et riche du meilleur comme du pire de toute une vie.

J'aime beaucoup cette évocation car j'y lis une grande sagesse et un merci pour tout ce vécu.
Un grand merci du partage.

Myo


Oniris Copyright © 2007-2020