Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Vincente : Balancée
 Publié le 20/07/16  -  14 commentaires  -  893 caractères  -  244 lectures    Autres textes du même auteur

Au rythme de sa balançoire, une fillette promène, dans ses yeux vagabonds, son grand-père…


Balancée



Petite Liana,
Balancée par le vent,
Tu flottes en rêvant.
Haut… là… et tu descends
Élan… bas… et tu reprends
Du bas en haut du haut en bas,
Tu vas t’abandonnant
Vers l’en haut d’en bas
Vers l’en bas d’en haut.

Danse ma gracieuse,
Balancée radieuse,
Tu rêves à l’envi
À l’histoire de ta vie.
Danse mon bel enfant
Danse ton bal aimant.

Va… et… vient
Balancée ravissante,
Grandie des flottements
Des transes légères,
Au rythme étourdi
D’une ballade inspirée,
Magnifie ta vie d’un transport épanoui.

Tes années balancent et t’arrivent,
Balancée dégourdie,
L’an haut toujours plus haut
Tu dis encore… encore plus haut,
Tu souris à l’envolée
L’œil parti passionné,
C’est vraiment bien toi
Qui vibre de ce souffle…
Grande Liana !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Pouet   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bjr,

Liana commence "petite" puis après cette séance de balançoire
devient "grande", j'ai aimé cela, cette métaphore de l'expérience, de l'entrée dans le grand bain de l'existence.

J'ai trouvé ce passage très réussi:

"Va… et… vient
Balancée ravissante,
Grandie des flottements
Des transes légères,
Au rythme étourdi
D’une ballade inspirée,
Magnifie ta vie d’un transport épanoui. "

Un texte plein de sensibilité, d'émotion et de tendresse pour cette petite fille.

Je trouve l'idée jolie et la réalisation adéquate ou adécouette...;)

Un petit bémol pour moi concernant les "balancée" et autres "balancent" qui reviennent un peu souvent à mon goût. Peut-être aussi que la "presque répétition" "grandie/grande" pourrait être évitée. Mais ce sont des détails.

Beaucoup aimé au final. Du coup en relecture je change mon "bien flèche vers le haut" en "beaucoup"... Sans avoir chialé comme une madeleine ou un cake au citron d'ailleurs, j'ai trouvé l'ensemble très émouvant et mouvant aussi en l'occurrence...

Au plaisir de vous lire.

   Robot   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Poème de l'enfance très visuel qui nous montre le charme de l'apprentissage de l'enfant à travers le jeu au fil des balancements de plus en plus haut pour grandir.
Il y a aussi de la joie toute simple dans cette observation bien rendue au rythme de la balançoire.

J'ai moins apprécié
"Tu rêves à l’envi
À l’histoire de ta vie."
Surtout le second vers qui ne me paraît pas adéquat, comme cherchant la rime.

   JulieM   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'aime bien ce poème, ce rythme qui raconte la vie finalement, le rêve, l'espoir...
Juste un petit bémol dans la dernière strophe, trop de " balancent...balancée" déjà répétés par ailleurs.

Je garde l'originalité de cette image, bien trouvée.

Merci.

   Cristale   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour Vincente,

Comme je le dis parfois, je suis un peu maladroite pour juger de la qualité d'une poésie libre, mais une sensibilité proche de la mienne a quelques chances de dénouer ma retenue.

De ce poème, ce qui me séduit le plus est cette esquisse mentale tracée au fusain du trait léger de vos mots ; arabesques, lignes effilées, courbes et spirales dirigées vers le haut, mouvements réguliers du crayon dont la respiration sans apnée rythme le balancement, mimant la balançoire, des mètres réguliers : six temps le plus souvent, huit quand la plume s'envole et plus encore quand la pensée souligne l'évolution de cette enfant.

"Petite Liana"

"Tu rêves à l’envi
À l’histoire de ta vie."

"Grande Liana"

"L’an haut toujours plus haut
Tu dis encore… encore plus haut,"

'L'an haut' : superbe !

Une esquisse délicatement poudrée de pastel que j'encadrerais avec plaisir pour la contempler dans mon salon :)

Un joli mouvement poétique, un joli moment de poésie.

J'ai aimé la toile animée de cette petite fille sur sa balançoire, charme et tendresse ont nimbé mes yeux d'une douce rosée...


Bravo et un grand merci Vincente.

Cristale

   PIZZICATO   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Les époques de la vie au rythme de la balançoire.
Liana petite... Liana ravissante... Liana gracieuse. Et toujours la soif de vivre.
Ma préférence va à la troisième strophe.

   MissNeko   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Belle métaphore qui mène Liana de l enfance à l âge adulte. Le rythme du poème fait corps avec le balancement de la
Balançoire.
J ai beaucoup aimé vous lire.

   hersen   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
j'ai beaucoup aimé le rythme du balancement dans votre poème, encore plus sensible pour moi dans la première strophe.

Haut...là...
Elan...bas...

j'aime bien cette façon de dire.

et bien sûr, cette enfant qui joue puis qui grandit;

la dernière strophe me semble être vraiment la façon qu'a l'adulte d'être le spectateur de l'envol de l'enfant, après en avoir été dans une certaine mesure l'acteur. (dis papy, tu me pousses ?)

merci de cette lecture, Vincente.

   Lulu   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonjour Vicente,

j'ai bien aimé lire ce poème qui me rappelle de bien beaux souvenirs...

Si le balancement est bien rendu, je trouve toutefois la répétition de "haut" et "bas" trop endurante dans ma lecture dans le cadre de la première strophe.

Ce que je n'ai guère aimé, c'est :
- "Tu rêves à l'envi" / A l'histoire de ta vie. Ce doit être lié à la rime que je ne trouve pas géniale.
- "Tes années balancent et t'arrivent" : je trouve que le rythme par rapport au reste n'est pas du meilleur effet. Peut-être le vers est-il un poil trop long ?
- "l'oeil parti passionné" : là je dois dire que je comprends pas. J'aurais préféré "les yeux". Le pluriel me semble plus élégant.

Le prénom Liana est magnifique.

La scène dont vous rendez compte est mignonne, mais le poème me semble perfectible.

Bonne continuation !

   plumette   
20/7/2016
Bonjour Vincente

Quel joli moment au rythme de la balançoire!
et quel regard perspicace!
je retrouve à travers votre poème des sensations vécues.

il y a dans l'élan de la balançoire quelque chose qui attire plus les petites filles que les petits garçons on dirait?

la 3 ème strophe est ma préférée car elle s'affranchit de la phrase classique sujet/ verbe/complément pour nous transporter au plus haut.

Bravo!

Plumette

   Anonyme   
21/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Au rythme de ce "balancée", se balancent des souvenirs, émouvants tout comme votre texte.

Vos mots sont délicatesses et tendresses. La lecture en est très plaisante, mais j'avoue que j'ai un très gros coup de coeur pour la première strophe :

" Petite Liana,
Balancée par le vent,
Tu flottes en rêvant.
Haut… là… et tu descends
Élan… bas… et tu reprends
Du bas en haut du haut en bas,
Tu vas t’abandonnant
Vers l’en haut d’en bas
Vers l’en bas d’en haut. "

Belle musicalité, élégance du mouvement de l'enfance que j'ai suivi, moins présente dans les strophes suivantes.

   Vincente   
23/7/2016

   papipoete   
23/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Vincente,
C'est en passant devant le portique, qui balança tant et tant d'enfants, dont Ninon ma muse depuis 11 ans, que je découvre là votre poème .
Plus haut, encore papi ! elle s'abandonnait en essayant de toucher les nuages .
Aujourd'hui, le manège est tranquille et seul le vent l'anime par instants ; et tu passes petite devenue grande, devant cette liane où si souvent tu t'accrochas ...
Comme Liana, " tes années balancent et t'arrivent, balancée, dégourdie " .
Il me suffirait de changer le nom de l'héroïne, pour que votre tendre poème vienne jusqu'en mon jardin ...

   Lylah   
5/8/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un joli "balancement" et une belle métaphore pour ce texte fluide, plein de charme.

Une agréable invitation à vivre "l'art d'être grand-père" (ou grand-mère !).

   Damy   
26/10/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Vincente,

Comme cela me fait du bien de lire un poème bien balancé (hum...) sur le bonheur de l'enfance.
Figurez-vous que j'ai été hier me promener dans un parc où un espace est réservé aux jeux pour enfants et où j'ai longuement regardé avec tendresse et même amour un grand-père pousser son petit-fils sur une balançoire. J'ai éprouvé beaucoup de bonheur et d'envie.
Si j'avais eu la chance de lire votre poème avant ma promenade, peut-être aurais-je osé conseiller au grand-père de vous lire.

Merci encore,
Cordialement,
Damy


Oniris Copyright © 2007-2018