Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
virgo34 : Rondel en baskets
 Publié le 14/08/17  -  8 commentaires  -  466 caractères  -  195 lectures    Autres textes du même auteur

Grain de sable dans la mécanique bien dopée... euh !... huilée...


Rondel en baskets



Un petit caillou s'est perdu
Dans ma basket, à la semelle.
Et chaque tour de manivelle
Écorche mon peton tordu.

Je grimace en pressant la bielle
Pour agripper le col ardu.
Un petit caillou s'est perdu
Dans ma basket, à la semelle.

Suffoquant, au sommet rendu,
Rendu fou, je quitte la selle,
Chassant l'intrus comme un perdu,
Mais ma chaussette le rappelle...
Un petit caillou s'est pendu.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Donaldo75   
25/7/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
(Lu et commenté en EL)

Bonjour,

C'est mignon, ce rondel en baskets, mais ne vaut que par l'exercice auquel s'est plié l'auteur. On sent que vous vous êtes amusé sur ce coup, avec en point d'orgue le dernier vers, bien vu.

Comme je l'ai lu après le Tour de France, j'ai probablement raté quelques références comiques. Ce n'est pas grave, il se lit vite, et s'oublie aussi rapidement.

   Marie-Ange   
26/7/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Plusieurs jours de suite je suis venu vous lire.
Et toujours ce même plaisir, c'est charmant, amusant
de plus, cela m'évoque ma propre mésaventure,
face à cet intrus.

Tout en élégance, ce "Rondel en baskets", cette tournure lui va
à ravir, et lui donne de pied en pied, un raffinement sans
pareil ...

Très belle réussite, tant par le fond que par la forme.

   papipoete   
14/8/2017
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour virgo,
C'est mignon comme tout ce rondel, avec ce foutu caillou qui s'est invité dans la basket ; chassé de la semelle, le voilà qui s'incruste dans la chaussette ! faut-il croire que quelque chose le retient ici ?
NB un petit poème tourné tel une chansonnette, à fredonner en pédalant joyeusement, sans caillou dans la chaussette ...

   Anonyme   
15/8/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour Virgo34,

En préambule je suis allée voir si vous étiez nouveau ou nouvelle sur Oniris pour avoir si peu de commentaires.
Non, sans doute n'avez pas été assez présent-e pour des raisons qui vous appartiennent sur le site et que l'on ne vous aura pas vu commenter récemment pourtant, vous l'avez fait.
Préambule d'organiris, je précise.

Donc, Un rondel, en poésie néo-classique, je suis un peu surprise mais comme la poésie néo-classqique m'est assez inconnue, je fais l'impasse.

Le tire, drôle par son allitération et aussi par l'image drôle qui me vient en le lisant, c'est lui qui m'a incitée à lire et commenter.

Ensuite, hop, je me suis laissée embarquée par ce petit texte drôle, inventif, et sauf si je ne sais pas lire, terriblement triste au final.
Alors c'est vrai que l'on pourrait chanter cette "rondel-de-vie" mais on n'en a un peu moins le cœur après cette pendaison finale, car on n'a pas le cœur de pierre, pas même de petit caillou.

Les -ielle et les -u s'accordent bien, alors globalement,
bravo et merci de ce partage.

(et désolée pour les répétitions, mais l'humour et le drame sont si proche, finalement)

Édit :
Lorsque l'on commente, l'exergue ne se voit plus, lorsque le commentaire est validé, l'exergue reparaît, alors je repasse dire : là aussi, finement jouée, cette fausse drôlerie.

   Francois   
17/8/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Texte plaisant, vif, amusant, évoquant un désagrément que nous avons tous connu, un jour ou l'autre !

J'aime beaucoup :

"Un petit caillou s'est perdu
Dans ma basket, à la semelle.
Et chaque tour de manivelle
Écorche mon peton tordu."

Personnellement, j'aime moins la dernière strophe (la répétition de rendu, la rime perdu/pendu).

   Gouelan   
21/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ah tiens, le revoilà ici ce "rondel en baskets".
Sympa de le relire.

   HadrienM   
28/8/2017
Rapide, tendre, poétique ; la poésie se situe aussi là ; entre les tragédies de Néron et le sourire tendre ; entre l'étrange beauté des Cantos de Pound et les légèretés de ce poème, il y a l'espace légitime de la littérature.

Aucune appréciation donc à vous attribuer, mais un rapide et bon moment de lecture.

A vous lire,

   Queribus   
30/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Ce rondel, sautillant et léger me semble très réussi. Bien entendu, ce genre de poème ne se prête pas aux grandes envolées philosophiques mais l'humour, la légèreté, la gaité font aussi partie du domaine de la poésie et nous sont particulièrement nécessaires, surtout en ces temps troublés.
Grand amateur de formes moyenâgeuses, j'ai été enchanté par votre poème et je vous invite vite à nous écrire d'autres rondels , rondeaux et villanelles, etc. de ce type.

Bien à vous.


Oniris Copyright © 2007-2017