Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
widjet : En retard [concours]
 Publié le 14/02/08  -  22 commentaires  -  842 caractères  -  388 lectures    Autres textes du même auteur

Avant toi.


En retard [concours]



Cette poésie est une participation au concours n°4 : Saint-Valentin (informations sur ce concours).




En la douce et belle Italie
Je suis à n’en pas douter
Le seul dans toute la galaxie.
À n’avoir jamais mis les pieds ;

Et le goût de la chantilly ?
J’avoue : j’en ai aucune idée !
Ni le souvenir ébahi
D'un vrai feu de cheminée ;

Que te dire de Botticelli,
Sur les larmes de Mallarmé ?
Me ruer dans les orties ou
Plonger nu dans un lac gelé ?

Non. Rien de tout cela.

Car depuis que je fais du bruit,
Oui, depuis que l’air est entré ;
Je n’ai rien, rien fait jusqu’ici
Que t'attendre pour tout commencer.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
14/2/2008
Je m'interroge... Où est le rapport avec la Santo Valentino?
J'avoue ne rien avoir compris du tout, désolé.
C'est bien écrit sinon, tu as des facilités mais le fond reste pour moi inaccessible....

Edit: Ah ok Bidis, l'attente... J'avais vraiment rien compris,
scusi widjet, je note pas car j'ai pas trouvé tout seul...

   David   
14/2/2008
Bonjour Widget,

J'ai adoré, un peu d'absurde et un amoureux sans amoureuse, le tout trés libre et bien ficelé, bravo.

   Bidis   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Mais c'est bien sûr : l'espoir de la rencontre, c'est déjà de l'amour... !
Petit poème chantant et agréable, sur une idée originale.
Ces vers sont bien sûr sans prétention mais j'aurais préféré tout de même une négation plus correcte ici : "j'en ai aucune idée". Pourquoi pas, de façon à ne pas casser le rythme : "j'avoue, je n'en ai pas idée" ?

   TITEFEE   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
j'ai toujours entendu dire que le meilleur dans l'amour est le moment où l'on monte l'escalier..
cependant je suis restée sur ma faim malgré que la poèsie soit bien ficelée comme d'autres que moi l'ont dit

   Anonyme   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Une recherche véritable, l'Italie, ça aide pour une déclaration. Venise va pouvoir recommencer de briller !

   nico84   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
widjet, j'espére que tu me pardonneras, mais je n'adhére pas. Ou je suis trop limité et j'ai complétement passé à travers (c'est possible) ou tu as fais un hors sujet car je ne vois pas de rapport comme le dit notrac avec la saint valentin.

Pour le fond, il n'y a pas de probléme, je te mettrais 12 voire 13(j'ai quand même vu une lueur d'attente d'amour) mais dans le cadre du concours, je mets cette note, ne m'en veux pas !

   fisoag   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Je n'ai pas compris ce poème. Il ne me parle pas.
Surtout"Depuis que je fais du bruit
Depuis que l'air est entré"
Je trouve ces deux vers dénués de poésie.

   calouet   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'ai bien aimé moi, cette st valentin tout seul... En dehors du tout premier vers, lourdaud, j'ai vraiment bien accroché, y compris lorsque tu réduit ta naissance à "j'ai fait du bruit" et "l'air est entré"... Le fond ne me semble pas du tout opaque, je trouve - après une douzaine de lectures - que ce poème est peut-être le plus original du lot pour l'instant.

   philippe   
15/2/2008
Les commentaires et les notes mis pour ce poème n'empèche pas le vote dont les règles se trouvent ici:
http://www.oniris.be/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=18377#forumpost18377

   Anonyme   
15/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J’aurais appelé ton poème « L’attente », puisque Roméo attend sa Juliette avant de découvrir tout ce qu’il souhaiterait accomplir.

Je trouve l’idée originale. Bravo !

   clementine   
18/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Attendre l'amour pour vivre pleinement sa vie, pourquoi pas une déclaration d'amour à celui ou celle qu'on espère.
J'ai aimé la simplicité et l'originalité de ce poème..

   Cassanda   
19/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Un peu difficile d'évaluer... J'ai bien aimé ton poème, mais il me semble un peu hors concours... hormis le dernier vers ! (lol)
J'aime bien l'idée de l'Italie, de tout découvrir, mais attendre pour le faire ? je ne sais trop... Je lui aurais certainement mis une meilleure note en dehors du concours, désolée et merci et bravo quand même !

   Scrib   
19/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Quid ? J'ai perdu le fil des propos...

   Anonyme   
22/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
ha quand les sentiments nous emballent de souvenirs on s'écarte de la ligne directrice du concours....

Sinon le fil est bien respecté jusqu'au bout de son idée propre... trop narrative par instant pour faire douce St Valentin ?

   Anonyme   
15/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Peut-être un peu tard pour mettre un commentaire à ce poème.
Mais je tiens tout de même à dire que c'est une très belle déclaration d'amour que je garde dans ma mémoire (qui sait si je n'aurai pas un jour besoin d'une déclaration originale ?) au cas où.
Le manque de poésie est remplacé par l'originalité.
Bravo.

   Athanor   
6/8/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Ben là je suis un petit peu déçu. Je ne ressens pas de poésie dans le sens noble du terme.
Les vers me semblent un peu trop irréguliers, voire des rimes forcées. Mais je vais aller voir d'autres textes. Je sais qu'il y en a de meilleurs.

   marogne   
5/12/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Oui que de belles choses pour évoquer l'amour et la plénitude atteinte que quand on partage les plaisirs de la vie avec celle que l'on aime.... oui, un gentille idée, un peu trop frleur leue peut être????

   Anonyme   
29/12/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Oh, tu fais de la powésie ? Eh bien écoute, la poésie c'est un peu loin de moi désormais, du moins, enfermée dans le genre.

Pourtant... Y a un truc que j'aime vraiment dans celle-ci, c'est qu'elle n'est pas prétentieuse, elle se chantonne presque. Ce poème a pour lui une légèreté à la Sagan, une attitude élégante, une politesse dans sa petite mélancolie à la fin. Bien sûr, par endroit, tout en étant rondement mené, ce n'est pas très poétique au sens académique, mais cet humour, cette façon de sourire, ce côté mec qui veut rester gentleman, bref l'intention que tu y mets est tout à fait charmante.

   HadrienM   
4/11/2016
Je juge ce texte sans trop le contextualiser (il a concouru pour le thème de la Saint-Valentin). Je ne jugerai ni sa cohérence avec le thème, ni le respect (ou non) des contraintes de ce même concours.

Le poème est correct. Le dernier quatrain constitue le moment traditionnel de la révélation de l'amour de l'un pour l'autre.

Le narrateur, dans le poème, explique qu'il n'a pas pas connu l'Italie, le quotidien et l'art, puisqu'il ne fait qu'"attendre" celle, celui qu'il aime.

L'autre est la cause de l'inaction ; l'amour n'a alors pas qu'une portée métaphysique. Il serait un motif du rapport au temps, aux actes ; il emporterait la liberté de faire.

Néanmoins, le poème pris pour lui-même n'a rien d'exceptionnel. L'écriture n'est ni brillante ni originale. Il n'y a pas d'audace dans cette écriture. Ce sont des mots ternes, malgré l'intérêt que l'on peut porter au rapport à l'amour qui est traduit dans ce poème.

Le poème est en lui-même correct. Je veux dire, il n'est pas mauvais. Mais il n'a rien de bon non plus. Il est, au sens latin du terme, particulièrement médiocre.

Bien à toi.

   Eccar   
22/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
bonjour Widjet,
P'tit nouveau, je traîne ce matin çà et là sur divers textes plutôt... bofs. Et puis là, un petit coup de soleil sympa'. Un texte simple qui résume si bellement le sens de nos jours: tous les trésors, tous les décors, les beaux accords ne sont rien sans le regard de l'autre qui regarde avec le nôtre.
J'adore " depuis que je fais du bruit, depuis que l'air est entré".
"T'attendre pour tout commencer." magnifique petite chose qui montre tant ce qu'est l'amour.
Un très bon poème qui mériterait davantage d'être reconnu comme tel.

   jensairien   
26/4/2017
 a aimé ce texte 
Bien
j'aime bien cette poésie pleine de fraicheur et de liberté.
il n'y a que le vers "depuis que l'air est entré" qui me chagrine

   senglar   
27/1/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour Widjet,

Oh le menteur
l'innommable menteur
Que voilà une partie mal engagée

Du salmigondis
la divine liqueur
peut-elle ne naître
que flotte ?

Fût-elle potable


Oniris Copyright © 2007-2019