Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Différend domestique... ou pas...?
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5901
Hors Ligne
Bonjour à tous,

Comme toujours, merci au Comité pour la sélection, la correction et la publication de ma nouvelle Différend domestique.

Alors, je viens simplement écrire quelques lignes, laconiques, je pense qu’il n’y a pas vraiment matière à discussion interminable sur le sujet  pour vous présenter ma version de l’ENFER C’EST LES AUTRES (je vous avais dit que je vous proposerais mes essais pour le concours, tadaaaaam).

Suite à une discussion à ce sujet en forum du Comité, et contrairement à ma démarche initiale qui était de laisser du flou là aussi... je vais vous dire que beaucoup de la nouvelle est basée sur des faits réels avérés. En fait, elle est tirée de deux histoires distinctes, l’une médiatisée, l’autre non. J’ai fait un petit mix.

Pour répondre à quelques interrogations lues en commentaires :

La mort de Teo pose problème à plusieurs d’entre vous. J’ai volontairement laissé planer un flou sur les circonstances du suivi de sa mort. Dans l’absolu, l'enchaînement avait été le suivant : Elise a couvert Stéphane et ils ont accusé Lilla et l’accident du bâton. C’est pourquoi ils ont d’abord écarté Lilla et que la police n’a pas poursuivi. C’est aussi pourquoi les relations avec Lilla étaient aussi tendues et qu'elle présentait autant de troubles caractéristiques de ce genre de cas familial. J’aurais pu l’expliquer tel quel mais j’aime bien que le lecteur se fasse sa propre idée.

Le verdict : Non-lieu, définition du principe en Belgique : c'est la décision par laquelle une juridiction d'instruction met fin aux poursuites pénales, soit parce que l'infraction n'est pas établie, soit par que la personne mise en cause n'est pas responsable de ses actes, soit parce qu'elle peut faire valoir une cause de justification (exemple : la légitime défense). Là aussi j’aurais pu le citer en toutes lettres, mais pareil, une fois que toutes les autres hypothèses de verdict possible ont été écartées, la voix du juge se perdant dans le flou et les lucioles, il coulait de source. Une fois de plus, j’aurais certainement gagné à le noter.

La réaction du père de Stéphane : je l’amène doucement depuis le début de la nouvelle, c’est toute l’intrigue en fait.

Et c’est là que je fais une parenthèse socio-psychologique… vivre avec un pervers narcissique manipulateur (en plus haut placé et issu d’une famille influente) est quelque chose de compliqué, c’est un système tout entier qui est dysfonctionnant dans l’entourage direct du bourreau.
La famille, les amis, tout cet entourage est conditionné par les réactions dysfonctionnelles du Pervers.
La crédibilité des réactions d’Elise est relative à ce système. Dix ans de relations avec un Pervers s’apparente à un syndrome de Stockholm. On a des femmes (ou des hommes) qui sursautent en permanence, qui sont incapables de jugement correct parce que le seul jugement toléré est celui du pervers (et il te le fait rentrer dans la tronche à coup de poings, donc tu retiens), qui couvrent l’autre parce qu’ils vivent avec, et que l’Enfer commence quand les portes se referment.

De plus, dans notre société actuelle, et encore plus en Belgique, y a une chasse aux sorcières à l’encontre des « fabriqueuses de bourreaux », ces femmes qui criaient à la maltraitance sans raisons et grâce auxquelles on se fait passer pour des mythos dès qu’on parle de violences conjugales.
D’où le titre. Chez nous, tu portes plainte pour violences conjugales tu sors avec une fiche d’information pour différend domestique. Parce que ça existe pas vraiment la violence conjugale. On reste pas avec un mec (une femme) qui vous frappe... qui vous maltraite... qui tue l'un de vos enfants... (sic)
C'est horrible comme réalité, mais c'est la réalité.
De nos jours, c'est encore la victime qui doit prouver la violence, et j'entends souvent de la bouche d'un avocat en droit familial : Un mauvais mari ne fait pas forcément un mauvais père !
Comme si la violence pouvait choisir où elle frappe...

Donc, la réaction du père de Stéphane s’inscrit dans ce système défaillant : dans le chapitre 2 je parle des réactions de l’entourage.
Dans le chapitre 3 je mentionne la tendance à l’excès de la famille…
Etc…
J’annonce en fait (mal peut-être hein) la réaction démesurée.

J’aurais pu parler de violence conjugale et de victimes de pervers en racontant des violences crûment, j’y ai pensé… mais je trouvais que de suivre le fil de pensées de la victime, sans porter de réel jugement, froidement, comme on peut l’être en état de choc, quand enfin on se défait de l’influence de son bourreau…

Bon après j’ai conscience que le fait de relater des choses réelles ne fait pas gageure de qualité.
Et souvent, plus c’est vrai plus ça semble gros… j’ai pas réussi à parfaitement trouver l’équilibre à donner à l’ensemble pour que ce soit à cent pourcent crédible… mais, je pense qu’au-delà de ça, l’important pour moi était de montrer que ces choses là arrivent, qu’elles existent vraiment, que souvent, on doute de la victime plus que du bourreau et que souvent, quand on prend conscience (la victime, l’entourage, la justice) du souci il est trop tard.
Soit la victime est morte.
Soit c’est son bourreau qui l’est.

Donc c’est un petit texte engagé, qui parle de violence, qui parle d’environnement, qui parle de beaucoup de choses en fait, et pas de grand-chose non plus…

Je voulais remercier mes commentateurs et lecteurs, pour les pistes de retravail (y a du boulot, mais j’ai le temps) : Dupark, Squeen, Cat, avec mes plus plates excuses de ne pas vous avoir convaincus. J’espère que ci-dessus vous trouverez quelques explications et ou pistes concernant ces choses qui vous ont laissé sur le pas de la porte de la cage…

Louison, Thimul, Tadiou, Asrya, merci de vous être laissés happer par l’histoire au point de ne pas m’en vouloir pour les quelques omissions (volontaires ou non) ou fautes de style…

Bon, reste « Vous rencontrez quelqu’un venu d’ailleurs »… ahahhahahaha je vous l’enverrai aussi histoire que vous puissiez juger si oui ou non j’ai fait le bon choix en proposant Drive like Al, move like Jackson…

Encore merci de vos lectures, de vos ressentis, c’est primordial.


Contribution du : 08/10/2017 14:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5901
Hors Ligne
@Tadiou Jiminy Criquet est la conscience dans Pinocchio 🤥
Et Angélique Marquise des anges...
C'est pas de la culture belge, c'est de la culture littéraire 😉

Contribution du : 08/10/2017 18:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25668
Hors Ligne
Ananas

J'ai pas lu, mais entre le concours et l'accueil (pas si mal) de ce dernier opus, ça t'a pas donné envie de te replonger plus dans les nouvelles et laisser tomber (pour un temps) tes poèmes-prises-de-tronche ?

W

Contribution du : 08/10/2017 19:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5901
Hors Ligne
Chépa, t'arrêtes d'écrire des nouvelles à chaque fois qu'une de tes productions est mal reçue ?


Contribution du : 09/10/2017 09:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25668
Hors Ligne
T'as pas compris ma question.
Je parle du bon accueil de tes dernières nouvelles !

W

Contribution du : 09/10/2017 09:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5901
Hors Ligne
Bhé oui j'avais compris.

J'avais envie de participer au concours.
Je suis toujours en processus de remise à l'écriture sur la nouvelle, je me sens pas encore capable de vraiment m'y remettre maintenant.

Et puis mes poèmes sont pas mal reçus aussi quand même... nan?
:p





Contribution du : 09/10/2017 09:37
_________________
“Massive lenteur, lenteur martelée;
Humaine lenteur, lenteur débattue;
Déserte lenteur, reviens sur tes feux;
Sublime lenteur, monte de l'amour :
La chouette est de retour.”
[Le Baiser - René Char]
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5901
Hors Ligne
@Tahar_Tampion merci de m'avoir lue et commentée.
Je vous remercie également de ces quelques remarques, en effet, c'est ponctué tout partout de fautes de style et de goût... comme je le disais plus haut ce texte est un essai (donc non proposé, non retenu et par association, non retravaillé, brut, et en version premier jet pour voir) pour le concours de nouvelles que j'ai gagné avec un autre texte.

Je sais qu'il reste du travail, la publication était plus anecdotique, comme vous pourrez le lire dans mes explications plus haut, que vraiment aboutie ou voulue comme telle.

Je note néanmoins vos remarques pour le retravail si je souhaite en faire quelque chose !

Au plaisir !

Contribution du : 10/10/2017 01:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5901
Hors Ligne
@papipoete merci de vos lectures et appréciation de ma nouvelle, je sais que vous ne le faites pas pour tout le monde je vous remercie donc doublement et vous fais une grosse bise !

@J-C merci d'être passé outre les maladresses, et de t'être laisser happer par l'histoire !
Oui pour les témoignages je n'étais pas spécialement convaincue mais j'ai pas trouvé mieux pour donner un œil neutre et pourtant clair sur l'état de la famille !
Au plaisir de te lire !


Contribution du : 11/10/2017 14:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5901
Hors Ligne
@vb oui, ça compte, ça devrait pas mais a minima, ça donne envie d'aller lire le texte de l'auteur... c'est comme ça que je me suis retrouvée sous ton Enfer à commenter alors que j'avais choisi de ne commenter que les lauréats en plus de ceux que j'avais pu commenter en EL.

Et tu sais quoi, j'aimerai bien (si l'occasion d'un concours ou quoi se présente) qu'on essaie d'écrire un truc à 4 mains toi et moi un de ces quatre, je pense que ça pourrait être intéressant :)

Oui parce que bon, en plus d'avoir d'excellents goûts en matière de nouvelles (primées ou pas d'ailleurs ^^), tu te trouves pas si loin de chez moi géographiquement...

Bon, j'arrête les digressions, et je te remercie passionnément pour ton appréciation de ma nouvelle, et puis de mon écriture, globalement.
Et surtout, merci beaucoup pour les pistes de réécriture (tes remarques), que je vais bien entendu appliquer lors du retravail de la nouvelle !

et puis non en fait j'ai envie de te faire un bisou tiens,


@bipol quelle agréable surprise de vous lire sous l'une de mes nouvelles !
Merci au non-hasard de vous avoir mis sur sa route.
Et surtout, merci à vous de vous être laissé happer. Merci de croire que c'est réel, parce que ça l'est, et que majoritairement c'est dur de faire adhérer les gens à ce genre d'horreur (la mort de Teo et le fait qu'Elise ne parte pas après ça)...
Je ne doutais pas en même temps, que votre sensibilité si spécifique vous fasse ressentir où je voulais en venir.
Pour ça, pour tout ça, pour votre lecture, votre ressenti et votre gentillesse de m'avoir laissé un commentaire en plus, je vous remercie, et j'en profite aussi pour vous faire un bisou.


Contribution du : 18/10/2017 23:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Différend domestique... ou pas...?
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 5901
Hors Ligne
Bonjour @mimosa, merci d'avoir lu ma nouvelle et de l'avoir globalement appréciée.

Je vous remercie tout particulièrement pour votre lecture sans jugement quant à la faisabilité de l'intrigue. J'espère que mon explication ci-dessus répondra aux interrogations qu'il vous reste, et je me tiens bien entendu à votre disposition si vous aviez d'autres questions.


Contribution du : 25/10/2017 10:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020