Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/07/2016 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1593
Hors Ligne
D'abord merci aux lecteurs et commentateurs de ma courte nouvelle.

Ça faisait longtemps que je n'avais plus rien écrit et l'ouverture du concours n°25 m'a motivé à m'y remettre. J'ai vite trouvé un duo de choc: "deux jumeaux". J'ai cherché sur internet quelques articles sur les troubles de personnalités liés à la gémellité et ai trouvé le rapport d'une psychanalyste au sujet d'une mère de deux jumelles et de leur rapport avec le père. Il y apparaissait que les jeunes enfants jumeaux ont des difficultés à se construire des Moi indépendants les uns des autres et aussi parfois de distinguer leurs Moi de celui de leur mère. Dans mon histoire, les deux filles développent une relation symbiotique entre elles et leur mère où le père n'a pas ou peu de place. Le père est d'ailleurs totalement absent de mon histoire car les deux narratrices le refoulent le plus possible. Elles ne disent pas s'il vit encore, est divorcé ou simplement parti. Si Louise parvient à développer une personnalité propre relativement posée grâce à son mariage et à ses enfant, Sophie reste névrosée et est prête à tous les moyens pour conserver sa mère pour elle seule. L'histoire ne dit pas, mais suggère la possibilité que la mère elle-même ne voie pas d'un mauvais œil le comportement de ses filles.

Ensuite, quand j'ai eu pris un peu de recul et ai pensé que la nouvelle était finie, je me suis rendu compte qu'on était bien loin du nombre de caractères requis et ai soumis cette nouvelle hors concours, comme ça, par plaisir.

@plumette: Merci beaucoup pour votre note! Ça fait du bien. Trop de personnages! Oui, c'est possible mais comme vous avez vous-même dit, il s'agissait seulement de faire ambiance fête de famille. Vous avez bien détecté les personnages principaux. Vous avez aussi bien compris que le passage à la seconde narratrice avait pour but unique de dire le dénouement. Si j'étais resté dans le ton de Sophie j'aurais dû expliquer beaucoup trop de détails inutiles à propos de la crevaison des pneus de la Clio, du voyage jusqu'à la gare, l'hôtel de passe, François qui se déshabille, ce qui me semblait tout à fait inintéressant. La narration au passé simple permet au temps de se dérouler de manière moins linéaire.

@MonsieurF: Merci pour votre passage même si vous n'avez pas aimé. Oui j'ai peu-être trop haché le texte au début. Ce n'est pas grave. Peut-être la prochaine fois.

@Jean-Claude: "Une impression dé déjà vu?" Je sais pas, en tous cas, ce n'est pas un plagiat conscient. C'est vrai je trouva aussi que je n'ai pas réussi a développer suffisamment le personnage de Louise. J'aurais aimé mais n'y suis pas parvenu. J'aurais dû y travailler plus longtemps. C'est amusant que vous ayez apprécié les explications du dernier paragraphe qui ont tant gêné d'autres!

@SQUEEN: Peut-être que mes explications ci-dessus vous auront aidée à mieux comprendre ce que je voulais dire. J'avais peur d'en dire trop. Selon certains j'en ai trop dit et selon d'autres pas assez. Le trop vient peut-être que j'ai fait raconter la scène à nouveau par la seconde narratrice. Ça me semblait amusant mais ce n'était semble-t-il pas la meilleure des idées. Ça fait un peu double emploi. BTW: Pourquoi avez-vous bien aimé "Louise aussi le déteste."?

@Donaldo: Oui, je suis assez bien d'accord. J'aurais dû mieux détailler le personnage de Louise et sa relation avec sa sœur. Je vous remercie pour les fleurs de votre seconde remarque car cette étude psychologique était justement ce que je voulais faire.

@Tailme: Dommage que vous n'ayez pas aimé. À propos du hasard: oui, je pense aussi. Elle agit de manière impulsive. Elle crève les pneus de la Clio pour avoir un prétexte pour se retrouver seule avec son beau-père; mais je ne crois pas qu'elle sache à ce moment-là ce qu'elle veut faire exactement.

@Toc: Je suis content que la première partie vous ait plu. C'est déjà ça de pris. J'ai choisi un autre temps de narration pour que l'on ne confonde pas les narratrices, pour leur donner des personnalités bien distinctes ; mais aussi pour ne pas devoir trop en dire, pour ne pas dire l'épisode du voyage jusqu'à la gare, le ridicule de François, etc. Vous me gratifiez d'une obsession d'explication, mais il me semble que j'aurais dû encore plus expliquer, être plus clair: Sophie ne lacère pas les pneus de François mais les siens, ceux de sa propre voiture, de sa Clio.
Personnellement je ne considère pas du tout François comme un satyre, mais pense simplement que beaucoup d'homme mûrs ont difficile à s'empêcher de flirter avec la première jolie femme venue (je pense que ce type de comportement est difficile de distinguer de celui du gentleman - ou est-ce un synonyme, un euphémisme?). Je pense aussi que ce type d'homme a aussi beaucoup e peine à ne pas succomber à une drague éhontée, parce que pour moi c'est ce que font Sophie et Louise. Pour moi, le comportement pervers est celui de Sophie et pas celui de François. Évidemment Louise ne présente pas les choses ainsi ; évidemment elle dédouane sa sœur, parce que c'est sa sœur, sa sœur jumelle en plus.

@Macaron: Oui, ce jusqu'au-boutisme n'est sûrement pas réaliste; mais la littérature ne l'est pas souvent. Les comportements extrêmes sont souvent plus intéressants. Je suis surpris que vous n'ayez pas compris le changement de narrateur. J'avais l'impression d'avoir mis toute la sauce. Dommage.

Contribution du : 01/08 15:56:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Expert Onirien
Inscrit:
04/06/2017 12:15
De Hautes-Pyrénées
Groupe :
Évaluateurs
Onimodérateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3132
Hors Ligne
Bonsoir vb,

quand j'ai relu mon commentaire je me suis aussi demandé pourquoi j'avais particulièrement apprécié "Louise aussi le déteste"! J'ai relu votre nouvelle et je pense que cette phrase toute simple, sans équivoque possible, sans doute, contient énormément de chose. L'on comprend avec cette phrase que ces deux soeurs sont en connexion, en phase car rien d'autre ne justifie cette affirmation, à ce moment-là, de la part de Sophie. C'est cela qui m'a plu, cette manière de faire rentrer le lecteur dans la "complexité" de votre histoire d'une seule petite phrase .

Contribution du : 01/08 17:40:15
_________________
« Et dans la Ville Natale où tous sont tiens, je me sentis perdu. »
Raymond QUENEAU Saint Glinglin
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Post(s): 8194
En ligne
Bonjour,
Citation :
Personnellement je ne considère pas du tout François comme un satyre, mais pense simplement que beaucoup d'homme mûrs ont difficile à s'empêcher de flirter avec la première jolie femme venue (je pense que ce type de comportement est difficile de distinguer de celui du gentleman - ou est-ce un synonyme, un euphémisme?). Je pense aussi que ce type d'homme a aussi beaucoup e peine à ne pas succomber à une drague éhontée, parce que pour moi c'est ce que font Sophie et Louise. Pour moi, le comportement pervers est celui de Sophie et pas celui de François. Évidemment Louise ne présente pas les choses ainsi ; évidemment elle dédouane sa sœur, parce que c'est sa sœur, sa sœur jumelle en plus.


Il y a plusieurs choses qui m'interpellent dans ce que vous dites de votre intention et ce que j'ai perçu. Vraiment, j'ai un gros doute sur le fait qu'un homme mûr qui assiste à son repas de présentation à la famille de sa dulcinée succombe, parce qu'il n'est qu'un homme si je vous suis bien, à la fille de celle-ci dont on voit qu'elle est manifestement instable, immature psychologiquement et agressive. Je ne vois pas bien où est la drague dans le comportement de la narratrice. Encore, une bleusaille qui succomberait au charme vénéneux de la mère de sa promise, pourquoi pas, mais là, vraiment, un mec d'expérience qui voit bien que la gamine a des soucis, qui ne pourrait pas résister à l'attraction de la chair fraîche… Vous trouvez vraiment que ça tient la route ? Si c'était un coup de foudre, encore, mais là, juste pour un coup dans un hôtel, il gâcherait une relation qu'il a quand même poussée jusqu'aux présentations officielles ? En gros, toutes les belles-filles qui le souhaitent pourraient séduire leur beau-père si je vous suis bien. La chair est décidément bien faible...

Ensuite, je vais revenir sur la relation entre les deux sœurs. Si vous avez voulu démontrer que Louise présentait la scène d'une manière tronquée par solidarité avec Sophie, pour moi, ça ne fonctionne pas parce qu'elle semble au contraire avoir un vrai recul sur le comportement de sa sœur (ce que le recours au passé simple renforce encore en donnant un sentiment de distance sur l'anecdote). Dans la première partie, on ne la sent pas dans une relation de séduction vis-à-vis du beau-père potentiel, mais plus dans une attitude civile d'une adulte qui veut que les choses se passent bien. Si vous estimiez que Louise est aussi dans une attitude de séduction éhontée, il fallait à mon sens donner plus d'indices parce que là, franchement, j'ai juste vu une sœur plus mature qui aime sa jumelle mais la voit un peu comme une enfant attardée dont il faut prendre soin. Je n'ai pas senti une seule seconde qu'elle travestissait la vérité pour en quelque sorte légitimer l'attitude de sa sœur.

Ce que vous dites de vos intentions sur la relation entre ces trois femmes est vraiment intéressant parce que bien plus complexe que ce vous nous donnez à lire, malheureusement.

Mais je reconnais volontiers que c'est peut-être moi qui suis passé à côté, c'est tout à fait possible aussi.

Bonne continuation.

Contribution du : 02/08 12:51:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/07/2016 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1593
Hors Ligne
Bonjour Toc,

Je n'ai malheureusement eu beaucoup de temps à consacrer à Oniris les semaines passées. J'ai cependant bien réfléchi à vos remarques.

Je pense que la drague est bien présente peut-être même trop selon Tailme qui parle d'une tension sexuelle trop présente.

C'est vrai que je ne détaille pas trop le comportement de Louise. J'avais voulu cependant montrer son attitude par la phrase "Louise et moi l’écoutons avec une attention flatteuse, papillonnant des cils, synchrones." qui souligne l'intérêt simulé que portent les deux sœurs à la conversation du beau-père.

Dans la phrase "Louise aussi le déteste.", j'ai voulu dire que les deux sœurs détestent François a priori, indépendamment de ce qu'il dit ou fait. Il est un intrus par nature. Les deux sœurs veulent l'éliminer comme elles ont déjà éliminé leur père avec le consentement tacite de la mère. J'ai voulu souligner cet aspect dans la phrase "Pourtant, moi, intérieurement, je bous. Je sais que pour Louise c’est dito. Plus il m’est sympathique, plus je l’exècre, plus je m’exècre, plus je la hais." François est sympathique, assez charmant, il plaît aux deux et c'est justement cela qui les dérange parce qu'elles ne peuvent pas lui permettre de prendre la place du père alors qu'elles ont passé toute leur enfance à l'éjecter de la famille.

Je me rends compte en écrivant tout ceci combien mon texte est mauvais. Je pense que, si l'on doit trop expliquer au lecteur, c'est que le texte n'est pas clair. Bon ce n'est pas grave : j'essaierai de faire mieux la prochaine fois.

Contribution du : 08/08 10:02:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Post(s): 8194
En ligne
Le problème (pour moi), c'est que le lecteur n'accorde pas une totale confiance aux propos de Sophie car elle est quand même bien barrée. Du coup, on prend ce qu'elle dit comme son point de vue à elle, pas forcément pour la réalité. Et cette impression est renforcée par le rôle que vous faites jouer à Louise, qui impose un point de vue bien plus raisonnable sur la situation que sa sœur. Du coup, votre intention ne passe pas.

Vous le savez, je ne suis pas du tout adepte d'un trop-plein d'explications et je préfère toujours quand le lecteur déduit les choses plutôt que lorsqu'elles lui sont imposées. Mais c'est vrai que l'on prend alors le risque d'une interprétation très différente de ce qu'on voulait faire passer en tant qu'auteur. Mais après tout, est-ce si grave ?

Contribution du : 08/08 10:23:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/07/2016 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1593
Hors Ligne
Oui, Toc. Je comprends ce que vous voulez dire. Je n'ai pas choisi un sujet facile.

Contribution du : 08/08 11:41:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Post(s): 8194
En ligne
En tout cas, je pense que ça vaudrait le coup que vous approfondissiez car les personnages tels que vous les voyez ont de l'épaisseur.

Contribution du : 08/08 11:45:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/07/2016 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1593
Hors Ligne
Ça va en faire du travail pour papa!
(citation approximative des Daltons ont attaqué la diligence)

Contribution du : 08/08 11:49:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et commentaires au sujet de Deux sœurs
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/07/2016 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1593
Hors Ligne
Solo974,

Merci pour votre passage. Je suis content que vous ayez bien aimé ma petite nouvelle. Vous rejoignez les critiques de vos confrères lorsque vous demandez plus d'approfondissement de la psychologie des protagonistes. Vous avez sûrement raison. Je trouve que c'est toujours difficile de tout dire sans en dire trop.
À bientôt,
Vb

Contribution du : 13/08 11:10:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2018