Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2) 3 »


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/03/2016 00:33
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2510
Hors Ligne
Il est vrai que cette dernière image est en rupture avec le reste du texte. C’est ce que l’on appelle une chute. J’ai conscience que c’est une aspérité mais sans cela, la chanson aurait été trop lisse à mon goût. Ce n’est pas une maladresse mais je conçois que cela puisse déplaire.
Je te remercie pour ton intervention sur ce fil.

Contribution du : 04/08 13:10:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/03/2016 00:33
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2510
Hors Ligne
Merci aux derniers commentateurs de ma chanson : Izabouille, bien que l’âge avançant, les rentrées scolaires aient pour moi une odeur de moins en moins suave, et Liryc 83 qui lira peut-être ce fil puisqu’il traite essentiellement -à mon grand étonnement- de ce “cliché” final.
A bientôt sur Oniris.

Contribution du : 05/08 22:35:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
27/04 09:19:47
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2359
Hors Ligne
personne n'as entendu parler du BUMIDOM ici ?


Le Bumidom a été remplacé par l'Agence nationale pour l'insertion et la promotion des travailleurs d'outre-mer en 1982, à la suite de l'arrivée de la gauche au pouvoir. Entretemps, il a procédé au déplacement de milliers de personnes vers Paris et la province française. Certaines personnes disent que les conditions d'accueil des migrants n'étaient pas celles qui leur avaient été présentées lors de leur départ.

Pour Aimé Césaire, il se serait agi là d’une opération qu’il aurait qualifiée de « génocide par substitution » (en 1975 à propos d’une opération visant à installer des Asiatiques en Guyane). L’expression a été souvent reprise pour montrer que Paris aurait sciemment envisagé de vider les anciennes colonies des descendants d’esclaves pour y installer d’autres populations et particulièrement des Français.


Le Bumidom a occasionné de manière directe la venue en France, notamment en région parisienne, de 70000 personnes nées outre mer auxquelles l’administration faisait miroiter une vie meilleure et qui n’obtinrent que des emplois médiocres.
Ce chiffre ne comprend pas les personnes, bien plus nombreuses encore, que le Bumidom, par sa propagande, a indirectement encouragées à partir sans toutefois les prendre directement en charge.
C’est le Bumidom qui a organisé la déportation dans des départements défavorisés, dont la Creuse, de 1630 enfants réunionnais, pour la plupart afro-descendants.
Curieusement, le Bumidom, basé à Paris, avait établi des antennes à Nantes, au Havre et à Marseille, trois ancien

Contribution du : 05/08 22:56:16
_________________
Citation :
Le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages. Citations de Jules Barbey d'Aurevilly
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Expert Onirien
Inscrit:
03/02 14:49:57
De Rhône Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 3024
Hors Ligne
Si, BSL, j'ai pensé à cet organisme aussi, en lisant le débat ci-dessus.

Cet organisme avait pour "mission" de pacifier l'Outre Mer aussi.

Contribution du : 05/08 23:00:47
_________________
Notre blog partagé, merci aux passants Poésie Fertile
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
27/04 09:19:47
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2359
Hors Ligne
La province n'était pas mieux traitée par les élites parisiennes, et mon père (né en affrique ) mais non pas noir, mais d'un père sous-officier dans l'armée coloniale, curiosité de l'existence il était "facteur" aux Ptt (pas de piano) et il avait des tas de collègues (amis) issus des antilles, nous sommes de la rochelle (tiens encore un port pas très clair avec la traite des noirs) mais, mes ancêtres était Laboureur prés de Cholet (tiens terre de Batailles Chouannes ) donc pas esclavagistes du tout, ni mes ancêtres ni moi-même ne sommes mêlaient à de quelconques saloperies (Mon grand-pére s'est fait casser de son grade pour avoir fait conduire un "noir."
Donc en fait la petite classe quelle que soit sa couleur est souvent malmené par le pouvoir.

"les sans dents !"

Contribution du : 05/08 23:19:49
_________________
Citation :
Le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages. Citations de Jules Barbey d'Aurevilly
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 12005
Hors Ligne
Mokhtar a écrit :
Ça fait du mal à qui, les statistiques ethniques ?

Tout dépend de l'utilisation qu'on en fait.

Ah, le pays des droits de l’homme ! Quelle belle étiquette

Mon intervention était ironique.

(Eh, Pouet, en toute amitié hein ?)

Aucun souci.



Désolé archibald d'avoir "pollué" votre forum.
Je n'y interviendrai plus.

Contribution du : 06/08 11:02:47
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Organiris
Inscrit:
09/07/2007 19:16
De par le fait
Groupe :
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Oniropédia
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 13408
Hors Ligne
Citation :

BlaseSaintLuc a écrit :
La province n'était pas mieux traitée par les élites parisiennes, et mon père (né en affrique ) mais non pas noir, mais d'un père sous-officier dans l'armée coloniale, curiosité de l'existence il était "facteur" aux Ptt (pas de piano) et il avait des tas de collègues (amis) issus des antilles, nous sommes de la rochelle (tiens encore un port pas très clair avec la traite des noirs) mais, mes ancêtres était Laboureur prés de Cholet (tiens terre de Batailles Chouannes ) donc pas esclavagistes du tout, ni mes ancêtres ni moi-même ne sommes mêlaient à de quelconques saloperies (Mon grand-pére s'est fait casser de son grade pour avoir fait conduire un "noir."
Donc en fait la petite classe quelle que soit sa couleur est souvent malmené par le pouvoir.

"les sans dents !"


Je suis en phase avec votre démonstration ; quand on veut chercher des poux, peu importe la tête, on en trouve... ;)

et que dire de votre post 13 qui rappelle les faits publics ; ce rappel des faits, de l'histoire politique aussi bien circonstanciée, on appelait ça à l'époque où on vendait du rêve même au moutons qui aimaient encore y croire, un "élan citoyen" (pour l'analyse du dernier traité européen, il y en a qui ont fait bien mieux, mais qui s'en souvient ?...;)), mais je m'éloigne du sujet, merci de nous rappeler les faits actés de nos législations politiques, qui ont les effets actuels, sans que l'on soit forcément catalogués comme des "mauvais pensants"...

J'avoue que moi qui suis de gauche (pas vraiment), en vérité, d'extrême-gauche (pas vraiment non plus, je déteste les "cases" et je ne suis pas d'extrême-gauche...), j'en ai plus que marre du totalitarisme des gens, qui dans une époque nauséabonde dominé par le FN et ses idées, ont profités pour imposer peut être involontairement, leur drôle de libre pensée qui n'en ai pas une, bien au contraire... ceux qui se proclament, désormais même sans honte pour leur humilité instinctive, "bien pensant", ceux-là qui parlent toujours pour nous, pour moi, qui parlent au nom de mes idéaux de société, d'égalité, de fraternité, de justice, de progrès social, mais qui parle en réalité de tout le contraire, qui parle sans interruption et sans contradiction apparente, pour eux, pour eux seuls, pour leur propre pouvoir, pour leur propre intégrisme, pour leur propre racisme, c'est à dire pour leur rejet répulsif de ce qui n'ait pas comme eux, pour leurs "intolérances divergentes," en fait, et du coup pour corrompre l'idéal, pour me corrompre, qui parle pour moi, pour transformer mes opinions pures, mes convictions en pures instrumentalisations "politiques" ou psychanalytiques, en réalité, le plus souvent... Marre de ces gens qui parlent pour mes idées et mes idéaux, mais qui n'ont rien voir avec mes idéaux et mes idées, mais pire, qui n'ont rien à voir avec les idéaux qu'ils décrivent, qui sont justes les individualités exacerbés de leurs propres sensibilité, sans se soucier une seconde de la réalité épique, sans se soucier une seconde de relier réellement les choses et leurs propos, les situations avec le liant humain auquel ils font face ; rien à voir ou tout, bien au contraire, avec les idées qui font que les gens en vérité si on les laissent tranquilles, et pour peu qu'on le désire tous, peuvent vivre ensemble, black, blanc, beur, jaune, rouge, bleu-citron et j'en passe.... sans lois, sans ordonnances, sans magouilles politiciennes, sans projet sans législature de "politiques publiques", sans cynisme incroyable, sans oniris, sans forum, sans discussion en tous cas, où on ne fait que prendre du plaisir à se vaincre et/ou à se convaincre...

Sinon, on peut rester totalitaire mais content !... car "éthique", (j'adore ce mot"!!!!), "éco-responsable" et surtout, du bon coté de la morale, comme certains ne se souciaient et ne soucient encore que d'être du bon coté du flingue (ou du fouet)... ;)

Parce que sérieusement... la discrimination des emplois et des salaires, en France, en 2018, ca n'existe pas ?... et je ne parle même pas de l'esclavage moderne...

Qu'en tant que libre penseur, on ne soit pas choqué par les faits, qui quoi qu'on en dise, quoi qu'on veuille en voir, sont pourtant réels, parfois horribles, et que malgré ce que l'on voit, par le souci de la rhétorique, ou autres (j'ai toujours pas compris...) d'une caste soi disant "humaniste" mais dont l'humanité "spirituelle" ne correspond plus réellement à l'humanisme réel, mais au contraire, à un humanisme de synthèse, de carton-pâte, un humanisme faux, froid, en réalité, intellectualisé au point qu'il en est dépourvu, il faut le dire, d'humanité...

Alors pour choisir la métaphore, animale : est ce que pour vous d'après vous, c'est mieux l'autruche ou la chauve-souris ????...



et allez une fixette gotainer, dans le style manouche, mais, bien à propos (tjrs tiré de l'album "saperlipopette or not saperlipopette", sorti en 2017 :

https://www.youtube.com/watch?v=0SMUlgxycsQ

Contribution du : 06/08 17:11:44
_________________
"Sous le régime capitaliste, l'individu est enfoncé dans la matière jusqu'au coeur, sous l'écrasement économique et sous l'obsession militaire ; je veux essayer de construire une cité d'espérance où l'homme s'aperçoit que les étoiles existent"...J.Jaurès.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Onirien Confirmé
Inscrit:
10/06 08:16:47
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 534
Hors Ligne
Outche !... voilà ce que j'appellerais un très sain coup de colère, et tellement nécessaire,
par ces temps malsains...
Soyez-en félicité, Larivière !

Contribution du : 07/08 20:10:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Onirien Confirmé
Inscrit:
10/06 08:16:47
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 534
Hors Ligne
Mais je m'aperçois qu'il n'est peut-être pas inutile que j'apporte quelques précisions...
Vous faites œuvre ici de salubrité publique, Larivière, en luttant contre la prolifération de cette gangrène de l'esprit qu'est la bien-pensance, celle de ceux qui feignent de croire avec Leibniz que « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ».
Nier la réalité sociale, c'est l'accepter, donc refuser la lutte contre les inégalités et les discriminations ; c'est entériner un statu quo criant d'injustice ; c'est le conservatisme dans toute sa répugnante majesté.
Plus prosaïquement, faire mine de ne pas voir que les immigrés, descendants d'immigrés et ultra-marins sont sur-représentés dans les postes subalternes, c'est faire l'autruche qui plonge la tête dans le sable... et c'est ridiculement petit.
Mais ça, ce n'est rien ! Ce qui est grave, c'est que cette vile petitesse fait le nid du totalitarisme, comme vous venez si bien de le démontrer, Larivière. Soyez-en encore remercié.

Contribution du : 07/08 20:55:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Saluts du chanteur sous les applaudissements
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/03/2016 00:33
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2510
Hors Ligne
Voilà un fil qui a pris un drôle de tour, mais cette polémique me rassure : j'ai eu peur d'être mièvre. Les longs aperçus de BlaseSaintLuc et de Larivière sont venus au secours de ma balayeuse antillaise qui m’a valu quelques récriminations. Tout ce qui est dit là développe ce qui était suggéré en filigrane à la fin de cette chanson. Merci à vous et à koko.
Et merci à Ciryll pour son commentaire et son appréciation. Bien vu : les premiers accords sont inspirés de “Marie, Pierre et Charlemagne” de Leforestier. Il va me falloir en trouver d'autres car vous êtes quelques-uns à considérer ma mélodie trop monotone.

Contribution du : 07/08 22:35:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2) 3 »





Oniris Copyright © 2007-2018