Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Viendez en Cévennes !
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 32701
Hors Ligne
Bonjour à tous !

Quelle sincère surprise pour moi que cette publication , a fortiori recevant des plumes...
Aussi, je remercie vivement toutes les personnes y ayant contribué,
ainsi que vous tous les commentateurs qui avez pris de votre temps pour rédiger vos commentaires.

Surprise en effet, car il s'agit (comme certains l'ont perçu) d'un récit autobiographique, donc j'étais un peu persuadée que le propos égocentré lasserait le "sélecteur" avant même le lecteur.
Comme d'autres l'ont noté, ce haïbun correspond tout à fait à la nouvelle catégorie d'Oniris "Récit poétique"... il a juste été soumis un peu avant la création officielle de cette catégorie.
(Désormais, je saurai où classer mes haïbuns !)

@plumette: vous ne sauriez me faire plus plaisir qu'en me confiant votre proximité avec l'auteur via mon écriture ! Car mon objectif, en surmontant mes appréhensions de texte auto-centré, était précisément de communiquer cette imbrication entre le cheminement "géographique" au coeur de ce pays, et le cheminement intérieur.
Merci pour votre encouragement quant à la présence des haïkus, et à vos observations positives sur l'écriture. Grand merci pour votre passage !

Donaldo75 : vos compliments me touchent (voire me font rougir !) et je vous remercie de la sincérité de votre commentaire ; vous commencez par me soulager quant à ma crainte d'être par trop auto-centré, ce qui est précieux.
Votre critique sur la qualité des haïkus m'intéresse franchement, car j'arrive difficilement à estimer leur valeur : pourriez-vous svp m'indiquer vos préférés/vos "faibles" ? ou bien ce que vous n'avez pas apprécié dans ces haïkus ?
- cela m'aiderait beaucoup à les améliorer...
Quant au rythme lent, oui, je suis d'une nature assez lente moi-même, qui ralentit encore - je l'ai constaté - lorsque je me trouve dans la nature qui n'a pas ce rythme trépidant de notre époque...
Enfin, sur le sujet du lyrisme (que vous auriez souhaité plus présent si je comprends bien), je dois dire que je me censure plutôt sur ce penchant naturel de partir dans les violons... je l'aurais cru présent malgré tout, mais mon souci était d'éviter un ton trop plaintif, ou trop romantique, disons...
à bientôt et merci pour tout !

Alfin : je suis bien aise que vous ayez autant "collé" au propos de mon poème, avec des mots justes qui font écho à mes intentions : "douceur et rêve", "sans rancoeur", "accomplissement" (que je comprends comme vous), "petites briques".
Merci de qualifier ma plume de "poétique" et "légère", car j'en accouche assez péniblement et le résultat est parfois lourd, dense, hermétique, quoi : tout sauf léger et poétique !
Citation :
je reste sur ma faim, j'ai été touché par les rêves de la fille de 7 ans et j'aurais voulu vivre cet émerveillement plus en profondeur

Cette partie de votre commentaire m'interpelle en particulier : si vous pouviez me fournir un exemple, ou des détails sur ce que vous voulez dire par "plus en profondeur", cela m'aiderait sans doute à améliorer le texte, si ce point empêche effectivement le lecteur de s'identifier à la narration...?
D'avance, je vous en remercie ! à bientôt j'espère...
(sinon, j'y pense, si vous souhaitez combler la frustration du lecteur qui voudrais se rapprocher des émotions de la fillette, je vous invite à visiter un de mes précédentes nouvelles, où l'histoire de ma découverte des Cévennes, à 7 ans oui, est bien détaillée je crois : http://www.oniris.be/nouvelle/missnode-retourner-au-reve-concours-3460.html)

maria : je suis heureuse de te retrouver cette fois autour d'un de mes textes, après notre rencontre autour de ta dernière publication :) merci d'être venue visiter mon univers ;
et tu me vois ravie de savoir que ta balade parmi mes collines t'a été agréable. Citation :
tout a l'air si simple, comme si tu voulais suggérer au lecteur que lui aussi pouvait faire un tel "voyage intime".

en plus d'être un vrai compliment (car mon écriture est plus souvent qualifiée d'hermétique que de "simple") cette phrase de ton commentaire est particulièrement encourageante pour moi pour diffuser le texte :
en effet, oui, pourquoi pas faire des émules et encourager à mon tour le lecteur à entamer ce cheminement intérieur ?... (sans prosélytisme aucun bien entendu, chacun recevant les mots là où il le veut bien).
à bientôt au détour de nos prochains textes et encore merci !

Corto : votre première phrase me montre que vous avez saisi tout le propos de ce haïbun... j'en retire le sentiment d'être comprise ce qui est toujours gratifiant pour l'auteur, grand merci à vous !
Je vous suis reconnaissante d'avoir cité la phrase qui vous a fourni "un élan vital" pour poursuivre la lecture, ainsi que pour vos observations sur le style de l'écriture, qui me touchent.
J'aime votre conclusion ("texte à la fois d'aventure, de recherche, d'apaisement") et vous en remercie.

hersen : Citation :
Je redécouvre ce texte que j'avais déjà lu il y a quelques temps, t'en souviens-tu ?
Mais ouiiii, bien sûr ! Je me souviens de notre "rencontre virtuelle onirienne" autour des haïbuns, précisément, et de nos quelques échanges de textes.
En revanche, je ne me souvenais pas t'avoir transmis celui-ci, écrit, il est vrai, il y a longtemps. Oui : la gymnastique d'esprit qu'implique la construction du haïbun (avec haïkus intercalés) pour le lecteur a précisément quelque chose de déstabilisant, et je me demande si ce n'est pas l'esprit même du haïbun ;
je veux dire de couper volontairement la lecture de la narration en marquant une pause (plus ou moins longue pour ceux, comme toi, qui ont besoin de se "remettre" d'un haïku).
Ce que tu me confies dans ta dernière phrase me va droit au coeur, merci hersen !

OiseauLyre : je suis bien contente d'avoir réveillé en vous des souvenirs cévenols agréables, au travers de ce haïbun. Quant aux haïkus, bon, il est des spécialistes qui ne partagent apparemment pas votre regard, mais du coup je reçois vos compliments avec plaisir, tiens, et vous en remercie.
Quand vous dites avoir eu l'impression de contempler "un fragment de vie de l'intérieur" vous me montrez que j'ai atteint ainsi mon objectif de transmettre au lecteur comme un instantanné sur une tranche de vie. Je vous en remercie.

Malitorne : eh oui, pour la catégorie, j'ai longuement hésité... sans jamais envisager cependant "réflexions/dissertations" comme vous le proposez, ce qui m'a surprise ; en effet, malgré le caractère introspectif du texte, le propos s'appuie aussi beaucoup et sur la nature, et sur la description poétique que je tente d'en faire... donc cela me semble loin d'un style "réflexions/dissertations", mais pourquoi pas ? (cela importe peu)
Je vous remercie beaucoup pour vos nombreux compliments sur mon écriture, qui représentent pour moi autant de repères et donc d'encouragements.
Quant à l'insertion des haïkus, ce n'est pas de mon fait mais dû à la construction typique du genre dénommé "haïbun". A ce sujet, comme un autre commentateur vous trouvez ces haïkus inégaux : je serais friandes de vos critiques détaillées, sans vous demander trop de temps, qui me serviraient à les améliorer, si vous voulez bien ?
D'avance merci !

Contribution du : 07/03 13:41:18
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Viendez en Cévennes !
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 32701
Hors Ligne
@Luz : Luz, vous me flattez beaucoup par votre appréciation sur mes haïkus... il est vrai qu'en participant toutes deux à "Un atelier pour vos haïkus", nous avons rarement l'occasion de nous fournir des retours sur la qualité de nos haïkus. Je vous sais particulièrement poétique et méditatif dans vos haïkus, aussi suis-je fière de ce compliment venant de vous et vous en remercie.
Je suis plutôt dans le secteur de St-Jean-du-Gard / Anduze mais vous avez constaté que les Cévennes s'y expriment de la même façon. Grand merci pour votre passage, qui nous révèle un point commun supplémentaire !

Robot : Je suis toujours super fière de recevoir un commentaire de votre part, car je vous attribue une exigence littéraire et aussi une justesse de propos très souvent. Aussi, je vous suis très reconnaissante pour votre passage, et pour avoir poursuivi la lecture malgré votre peu d'affinité avec les récits de souvenirs.
J'aime particulièrement votre observation "des photographies biographiques" : je nous vois volontiers, le lecteur et moi, feuilletant l'album photo d'un de mes parcours, en les commentant des anecdotes poétiques autant que faire se peut (merci aussi de reconnaître de la poésie dans ma prose, c'est encourageant pour moi)...
à bientôt !

Contribution du : 09/03 09:59:12
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Viendez en Cévennes !
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/01/2019 11:42
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1500
Hors Ligne
Je manque de temps MissNode pour vous suggérer des idées d'amélioration, simplement le premier haïku me semble détonner par rapport au reste, ainsi que les termes "ponpons" et "crépiter", un peu maladroits je trouve. Mais c'est très subjectif.

Contribution du : 09/03 10:56:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Viendez en Cévennes !
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 32701
Hors Ligne
Malitorne,
Merci pour ces précisions qui me fournissent une idée du type de vigilance à avoir en vue d'une amélioration !
Merci pour avoir pris sur votre temps, surtout.
Belle journée à vous.

Contribution du : 09/03 12:12:57
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Viendez en Cévennes !
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/11/2019 08:54
De Chaumont Gistoux Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1237
Hors Ligne
Bonjour MissNode,
Je trouvais le passage qui décrit la découverte des Cévennes à l'âge de 7 ans très touchant car on est entre le rêve et la réalité, plutôt dans une réalité rêvée telle que l'image subsiste dans le regard de l'adulte, c'est une ambiance que j'ai trouvé très touchante. Quand, dans un récit, un passage est touchant, on a envie que cela continue...

Bien à vous

Alfin

Contribution du : 11/03 13:14:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Viendez en Cévennes !
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 32701
Hors Ligne
[b@]Dupark[/b] : ta visite sur mon sentier cévenol me touche, ainsi que tes observations, surtout celles qui font les rapprochements avec Giono (rien que ça !... j'en rougis).
Quel bonheur que ce Maître en littérature et en art de penser la nature !... "Que ma joie demeure" est l'un de mes préférés, pour sa poésie. Tu ne peux me faire plus plaisir.
Tes observations sont précieuses car précises. Merci à toi !

Contribution du : 29/03 10:49:30
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Viendez en Cévennes !
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 32701
Hors Ligne
@Diannette : vos observations me touchent car j'en ressens à quel point vous avez été sensible à mes images, et mon lien particulier avec la nature : je vous en remercie.
Votre cerise sur le gâteau du pâtissier-auteur, c'est d'apprendre que via l'écriture/la lecture, un apaisement est possible, toujours partant de la nature...
Vos compliments font vibrer mon ego, mais ils sont surtout précieux car autant d'encouragements pour moi.
Grand merci pour votre lecture commentée !

Contribution du : 13/04 17:12:30
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020