Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Vincendix

(1) 2 3 4 ... 52 »
Passionnément ↑ Mona79 : Les mortes-saisons
Je suis admiratif, tout est superbe, tout est excellent ! Cette description de l’automne à travers des quatrains harmonieux est un tableau en trois dimensions avec les couleurs essentielles et des touches de sensibilité. Aucun mot « parasite », aucun mot « alambiqué » qui gâcheraient le paysage. Cette arrière-saison n’est pas une morte-sa... (30/11/2015)
Passionnément ↑ hersen : Voyage
Comme Cervantes, je ne suis pas fan de ce genre de poésie mais en réalité c’est faux, quand c’est (trop souvent) un bric-à-brac de mots assemblés sans fil conducteur, je ne « kife » pas. Par contre, je découvre une réelle poésie dans ce voyage pour Cythère, superbe évocation de cette danse éternelle de la vie pour deux corps en fusion. Be... (19/12/2015)
Passionnément ↑ Quidonc : Chausse étrange
Bonjour Quidonc, Ce texte un peu « déchaussé » m’avait échappé, je reviens dans ses pas car il me rappelle tant de souvenirs. Quoi de plus important que les chaussures pour un bipède, les galoches de mon enfance claquent encore sur le pavé de ma mémoire quant aux brodequins militaires crapahutant dans le djebel, ils continuent à me torturer les... (28/5/2018)
Passionnément Ramana : Les chaloupées
Je vous rejoins dans votre prière, mon fils, ne rougissez pas d’être lorgneur, je vous donne l’absolution. Maintenant je crois qu’il faut surtout remercier les parents et pourquoi pas le diable, la vue de ces démarches chaloupées incitent aux péchés capitaux que sont l’envie, la gourmandise et la luxure. Un sonnet agréable et réconfortant, a... (27/1/2016)
Passionnément papipoete : Détresse
Que dire pour commenter ce texte qui me touche particulièrement ? Il exprime une situation difficile à vivre, c’est une torture permanente face à la souffrance et à l’angoisse de l’être aimé. En faire et en dire assez mais sans excès et ce poème est tout à fait dans cet esprit... (26/2/2016)
Passionnément cervantes : Si lointains, si proches…
Après la lecture récente de quelques poèmes pas vraiment poétiques à mon goût, je retrouve un style qui convient mieux à mon esprit et à mon oreille. J’estime qu’un poème se juge dans son ensemble avec des vers transcendants, d’autres qui le sont un peu moins mais qui remplissent parfaitement leur « second » rôle, c’est le cas dans votre poème.... (28/11/2015)
Passionnément CDV : Les petits bonheurs
Les petits bonheurs font les grandes joies ! Prendre le bonheur en patience, une philosophie qui me convient. Il faut les saisir quand ils passent, ces petits bonheurs, ils ne reviennent pas toujours. Ils faut aussi les chercher car ils se cachent parfois dans les "fleurs de l'imprévisible, sur des chemins invisibles" De jolis quatrains frai... (2/11/2015)
Passionnément PIZZICATO : Confidences
Bonjour Pizzicato, Le destin ne nous appartient pas, je comprends vos regrets, j’ai eu la chance de raconter des histoires à ma fille pour l’endormir puis j’ai recommencé avec ma petite-fille, des moments inoubliables. Un texte émouvant, une émotion qui s’amplifie avec le chant et la musique. Vincent (8/7/2018)
Passionnément Robot : L’abbatiale des gisants [concours]
Bonjour, Pas de surprise pour moi, la description de ce monument est édifiante, un seul indice suffisait. La forme classique colle parfaitement au sujet et le traitement aussi, avec une certaine « froideur », celle que l’on ressent en visitant les lieux. Difficile dans un sonnet de développer longuement une telle page de l’Histoire de France e... (20/10/2017)
Passionnément Cristale : Le ressac de l'amour
Bonjour Cristale, Toujours aussi bien ciselés, vos poèmes sont tellement expressifs qu’il est naturel de se les approprier. J’adore le vers « Mes cheveux sur ton front réchauffent tes hivers » que je prends à mon compte en le modifiant « Ses cheveux sur ma joue réchauffent mes hivers ». Merci et bravo Christale Vincent (6/7/2018)
(1) 2 3 4 ... 52 »

Oniris Copyright © 2007-2018