Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Robot

(1) 2 3 4 ... 136 »
Beaucoup ↑ Sodapop : La mite
Le cerveau comme un tissu de lin dévoré par les mites. Une métaphore des maladies cognitives. Une métaphore des maladies qui dévorent les tissus, qui dévorent l'homme encore vivant. C'est terriblement angoissant ce regard sur la déchéance, mais l'image est fondée et le récit mené comme une autopsie. (20/5/2019)
Beaucoup ikran : Mais c'est le printemps
Une ode au printemps qui nous révèle les bons côtés "L'air est doux - Saisi de silence" et un peu moins bons côtés de la saison. "jeune vent fou - vient d'enlever. - Volage, fougueux, écervelé," Contrairement à mon grincheux "d'opinions printanières" le narrateur ici sait apprécier ce renouveau. "On a chanté le printemps Aux quatre coins d... (20/5/2019)
Bien ↑ wancyrs : L'épée
Une poésie en verset dont l'aspect biblique voire même coranique dans l'expression m'apparaît comme une suite de préceptes. Si je lis à partir de ce ressenti, je trouve l'idée de cette opposition entre l'arme qui tue mais qui délivre assez ambigüe. Elle pose le problème de savoir si d'un mal peut advenir un bien. Tant de dictateurs et de poten... (19/5/2019)
Beaucoup Queribus : Deux célèbres danseuses
Le sonnet classique convient bien à ce sujet. Une illustration poétique du French Cancan et de deux de ses danseuses parmi les plus admirées et que Toulouse Lautrec a célébré dans des portraits inoubliables. (18/5/2019)
Bien ↑ VictorO : Chatouillées par la brise
A la lecture de ce poème dont le thème est pour le moins original, j'ai ressenti le chatouillis du vent sous la plante des pieds. Et glisser une réflexion dans ce texte sur l'humain toujours insatisfait, il fallait le faire ! A prendre comme une fable ! (17/5/2019)
Un peu ↑ BlaseSaintLuc : Je jouerais bien la belle
Entre ce qui a été et que l'on aurait souhaité différent. le thème est bien abordé. Cependant, j'accroche sur le choix de la rédaction. Tant qu'à se contenter de l'irrégularité des vers, pourquoi n'avoir pas préféré le slam pour donner au texte un rythme un peu plus haché qui pourrait avec quelques adaptations lui convenir. Ici on a l'impress... (17/5/2019)
Beaucoup ↓ sympa : À l'encre invisible
Nous en avons eu déjà des textes sur le clown forcément triste. Mais celui-ci me paraît bien différent de ce que j'ai déjà pu lire. Il me semble plus nous parler de l'apparence que chacun peut offrir pour masquer une émotion. Le voile de pudeur que l'on met entre soi et les autres. Au travers du masque clownesque, c'est de la réalité cachée des... (17/5/2019)
Beaucoup ↑ hersen : Carnage
J.H. Fabre n'aurait probablement pas dédaigné cette description poético-naturaliste d'un évènement que l'auteure observatrice nous transmet avec réalisme et dans un style de lyrisme mesuré. Le final horrible nous est livré avec une image de vérité cruelle mais réelle. (17/5/2019)
Un peu ↑ Didadou : Nuit Zéro
Je me suis perdu dès le premier vers. En clamant d'entrée "Je suis un Guerrero" l'auteur veut il nous dire qu'il appartient à la descendance de ceux qui portèrent le patronyme ? Ou bien est-ce une référence à un toponyme "je suis un lieu de bataille". A moins que ce soit l'affirmation d'être un guerrier. Je n'ai pas trouvé une franche réponse da... (17/5/2019)
Beaucoup ↑ taha : Romantica
Je ne choisirai pas entre les différents quatrains de cette poésie car tous, dans leur manière de parler d'amour, sont tellement fluide qu'ils donnent une impression de facilité. Quand la qualité de l'écriture sait faire oublier le travail de rédaction on ne peut que se laisser emporter au fil des vers qui déroulent leur fil comme une pelote. ... (17/5/2019)
(1) 2 3 4 ... 136 »

Oniris Copyright © 2007-2019