Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Robot

« 1 ... 25 26 27 (28) 29 30 31 ... 141 »
Beaucoup ↑ Raoul : Les mains négatives
Quand pour évoquer un évènement tragique la construction du récit parvient à mêler comme ici narration et poésie j'apprécie vraiment ! Quelle belle idée ces mains négatives "qui nous prouvent qu'ils sont (toujours) là" (15/4/2019)
Beaucoup ↑ Ananas : Infarct-Us
Beaucoup de poésie dans cette prose ou l'intimité du sentiment et de la volupté se révèle, se découvre ouvertement, mais sans vulgarité dans l'expression. Pour ce retour, Ananas, tu signes un texte tout en nuance charnelle et amoureuse. C'est à la fois évocateur, dans une écriture pleine de légèreté et de finesse. (17/4/2019)
Beaucoup ↑ LenineBosquet : Filet de port, sauce aigre-douce
Sous l'éclairage du pilier de bistrot que l'alcool rend agressif, ce texte vient nous dire que, si l'enfer c'est les autres, il faut bien reconnaître que si les autres n'existaient pas il n'y aurait pas moyen de passer sa rage, pas moyen de détester, à moins que de retourner cette intolérance contre cet autre qui est nous même. (27/4/2019)
Beaucoup ↑ papipoete : Contemplative
Bonjour Papipoète, Musique et texte alliés font de cette chanson agréablement chantée un retour nostalgique sur le passé d'un lieu que j'ai bien connu adolescent avant que le village du Bourget ne soit détruit précédemment à la montée des eaux. Je me souviens du ramassage des puchins, ces pommes sauvages qui poussaient sur les sentiers menant... (17/5/2019)
Beaucoup ↑ taha : Romantica
Je ne choisirai pas entre les différents quatrains de cette poésie car tous, dans leur manière de parler d'amour, sont tellement fluide qu'ils donnent une impression de facilité. Quand la qualité de l'écriture sait faire oublier le travail de rédaction on ne peut que se laisser emporter au fil des vers qui déroulent leur fil comme une pelote. ... (17/5/2019)
Beaucoup ↑ hersen : Carnage
J.H. Fabre n'aurait probablement pas dédaigné cette description poético-naturaliste d'un évènement que l'auteure observatrice nous transmet avec réalisme et dans un style de lyrisme mesuré. Le final horrible nous est livré avec une image de vérité cruelle mais réelle. (17/5/2019)
Beaucoup ↑ Sodapop : La mite
Le cerveau comme un tissu de lin dévoré par les mites. Une métaphore des maladies cognitives. Une métaphore des maladies qui dévorent les tissus, qui dévorent l'homme encore vivant. C'est terriblement angoissant ce regard sur la déchéance, mais l'image est fondée et le récit mené comme une autopsie. (20/5/2019)
Beaucoup ↑ Zorino : Le lilas de mes jeunes années
Un texte qui m'a retenu de bout en bout par la fluidité de ses vers. A peine si j'ai été gêné par le "et ou" du huitième vers, mais celà n'a pas diminué mon intérêt pour la lecture de ce beau poème dont le quatrain final est empli d'amour et de tristesse aussi. (3/6/2019)
Beaucoup ↑ bipol : Horizons
Tout autant que chanson la poésie de ce texte se prête bien à la lecture. Les sentiments sont exprimés avec une simplicité qui leur apporte une vérité parfois émouvante. (4/6/2019)
Beaucoup ↑ Ithaque : Ingoa
Ce qui me paraît réussi dans ce poème, c'est le lien qui rassemble trois arts, la poésie, "votre poésie" Ithaque, avec la peinture et la danse. Votre écriture par son rythme animent les images du tableau de Degas et ses danseuses qu'il avait déjà saisi en mouvement. Et cette description de la finesse du regard du peintre pour "effiler" son œu... (14/6/2019)
« 1 ... 25 26 27 (28) 29 30 31 ... 141 »

Oniris Copyright © 2007-2019