Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Robot

« 1 ... 27 28 29 (30) 31 32 33 ... 134 »
Beaucoup papipoete : Hôte d'eau douce
Bonjour Papipoète, Une belle histoire que celle de ce poisson. La garantie que la rivière est saine, un poisson méfiant qui échappe au pêcheur. C'est un mini conte en vers que tu nous a offert. Et puis j'apprécie que tu parles de la douleur silencieuse. En effet, bien qu'il soit muet, comme tout animal le poisson est un être sensible. San... (30/9/2018)
Beaucoup Pluriels1 : Spectaculaires
Une poésie évocatrice parcourt tout ce poème. Je citerai entre autres passages que j'ai retenu: "Un océan vainqueur englue la terre en vert, Sans cesse canonnade ; une houle imparfaite Jusqu'au lagon conquis joue la belle coquette Où la vague des monts ploie ses eaux à l'envers. Lait chaud, lac apparent des herbes chatouillées, Magnif... (27/10/2014)
Beaucoup Francis : Les jardins de Matisse
Un contemporain au parfum de classique. L'effet de tableau est prenant. J'ai visualisé sans difficulté les images de ce beau texte. "L'océan indigo à demi sommeillant. Le soleil s'est perdu dans un champ de lavande" Je vois le paysage. (12/1/2017)
Beaucoup Pouet : Gardien du phare
Une poésie libre agréable à ressentir. Ici aussi, un poème plus à dire qu'à lire. J'aime beaucoup ces deux vers pour leur fluidité à l'élocution qui donne l'impression de ce roulis. Pour nier le roulis De mes heures nomades, Et ce passage d'une évocation exceptionnelle que j'ai aimé dire et redire. Et l'odeur du silence Qui suinte ... (25/9/2016)
Beaucoup Edgard : Il y a du sang, il y a du sang
Terrible et expressif, ce slam très descriptif manque peut-être d'un regard plus apitoyé car ainsi il donne l'impression d'une inexorable fatalité, comme si le destin de l'Afrique était de vivre indéfiniment cette damnation. L'horreur est superbement montré... (13/1/2014)
Beaucoup 4168 : Le veilleur d'âme
Je fais abstraction de la mise en page (Saut de ligne et discontinuité entre les strophes) qui gêne la lecture. Probablement due à l'inexpérience sur le site. Je m'attache uniquement à la forme et au fond. Le texte contemporain nous donne à entrevoir des images présentées dans un style particulièrement intéressant qui évite la mièvrerie que l... (31/12/2018)
Beaucoup troupi : Je pense à toi...
Autant le dire, je suis enchanté par la lecture de ce texte. Par ma lecture, car je le lis sans ces points de suspensions exaspérants (en fin de vers) qui n'ajoutent pas au texte et qu'une ponctuation classique aurait avantageusement remplacé. Une poésie qui supporte bien l'oralité. "Et quand je veux coucher sur un morceau de toile une idée de ... (1/6/2016)
Beaucoup Asrya : Allongée
La construction originale de ce poème lui donne un rythme qui convient à chaque quintil. La phrase séparée vient presque à chaque fois en contrepoint pour souligner les vers précédents. Le contenu est exprimé avec beaucoup de délicatesse, en tableaux qui sont chacun une étape jusqu'au dénouement. Chansonne est un peu surprenant car chansonner c... (6/3/2015)
Beaucoup LeopoldPartisan : Bruxelles, ma belle
Sans pathos, ce texte reportage est poétique dans le sens ou l'on ressent le rendu de ce que le narrateur a vécu dans ces instants exceptionnels de gravité. Qu'il ait été présent ou qu'il exprime son effroi à l'annonce de ce drame qui a touché sa belle ville, il nous le fait partager. Une analyse après coup, réfléchie, à l'inverse des textes éc... (19/10/2016)
Beaucoup telurb : Retrouvé
Voilà des images, des expressions, des néologismes qui agrémentent un texte très inventif. J'ai particulièrement aimé "Toute musique allaite ainsi qu'un sein de femme." et le second tercet (9/5/2016)
« 1 ... 27 28 29 (30) 31 32 33 ... 134 »

Oniris Copyright © 2007-2019