Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Amandine-L : La rencontre
 Publié le 02/03/18  -  14 commentaires  -  557 caractères  -  242 lectures    Autres textes du même auteur

Le message et son enveloppe.


La rencontre



Un soir blanc.
Le vent humide et froid
glace.
Une femme grelotte,
entre au musée,
le souffle chaud.
L’air inspire.

Elle croise un sourire en complet bleu.
Ils regardent un doux abandon.
Peau de soie,
caresse des cheveux
sur les désirs délicats.

L’homme s’écarte.
La femme s’exclame :

« Ne partez pas ! J’ai à vous parler.
J’ai à vous dire… vous allez rire,
je ne sais encore, la parole dort ».


Le message doit mettre son corsage.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BeL13ver   
14/2/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Petit poème tout empli de charmes et de douceur évocatrice. Peu de mots ont parfois plus de puissance qu'un roman ; et c'est le cas ici.
Il y a quelques renvois à la ligne qui me surprennent personnellement, comme celui de "glace", qui paraît peu harmonieux, mais rien de bien rédhibitoire qui remette en cause l'ensemble. J'aime énormément "Ils regardent un doux abandon", vers que je trouve bien en place, et qui est bien mis en valeur par l'ensemble du texte.
La troisième strophe ainsi que la quatrième me semblent moins abouties, voire même, un peu maladroites. La chute est tendre et magnifique, et le jeu d'écho "message - corsage" est délicat.

BeL13ver, en Espace Lecture.

   Brume   
18/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour

Poème d'amour assez atypique. Ça change.
Une rencontre simple exprimée par des vers fascinants.

J'aime tout particulièrement la dernière strophe, le souffle timide, la touchante tonalité. Les vers énigmatiques à la fin dégagent un parfum subtil de sensualité.

   Provencao   
20/2/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une poesie libre qui me tran sporte, me bouleverse en ce sens ou vous avez su faire de cette poésie une analyse, en campant l'attitude de la femme et celle de l'homme.

Dans votre poesie, vous avez su mettre en scène des individus inconnus , même étrangers entre eux, comme si les personnages ne savent souvent peu de choses ou même rien les uns des autres :" elle croise un sourire en complet bleu.
Ils regardent un doux abandon.
Peau de soie,
caresse des cheveux
sur les désirs délicats."


Vous nous invitez à des délices en brouillant les pistes en multipliant l'étrangeté:"Ne partez pas ! J’ai à vous parler.
J’ai à vous dire… vous allez rire,
je ne sais encore, la parole dort »

Tout cela, constitue le trait le plus manifeste de cette poesie en subjectivité, accentuant à l’extrême l’individualité de chacun, dans la complexité de la rencontre.

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   Gouelan   
20/2/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour,

Comme dans un souffle les mots se dessinent à peine.
L'émotion est palpable, mais si légère qu'il ne faudrait pas l'encombrer de mots.

Frisson, caresse, désir, souffle, soie, douceur.

La parole dort, comme le silence est d'or.

J'ai aimé cette délicatesse des mots effleurés.

   solo974   
20/2/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
J'aime beaucoup votre poésie libre.
La phrase nominale d'entame pose d'emblée le décor avec sobriété et cela m'a plu.
J'ai par ailleurs beaucoup apprécié les deux synecdoques particularisantes ("un sourire en complet bleu"/"le message doit mettre son corsage") : de mon point de vue, en effet, cette réduction illustre très bien - sur un plan symbolique - la brièveté de cette rencontre et son caractère éphémère.
Bien à vous.

   Queribus   
21/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

J'ai beaucoup aimé la forme moderne mais "bien comprise" de votre texte de par sa simplicité, ses mots poétiques et réalistes à la fois; de plus, le texte n'est pas très long et se lit facilement.

Sur le fonds, le sujet a souvent été traité notamment dans les chansons ("J'la croise tous les marins", etc.) mais vous avez su trouver vos mots à vous et y mettre une certaine originalité.

Pour résumer, de la poésie moderne bien assimilée et un bon moment passé à vous lire.

   PIZZICATO   
2/3/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Coup de foudre en regardant un tableau, érotique (?).
Des mots, juste ce qu'il faut, comme des touches impressionnistes, qui nous font bien visualiser l'instant.

Un texte tout en élégance et délicatesse.

« Ne partez pas ! J’ai à vous parler.
J’ai à vous dire… vous allez rire,
je ne sais encore, la parole dort ». Une douce invitation...

   papipoete   
2/3/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Amandine
Entrez donc, je vous en prie, et voyons ce que vous nous proposez !
" Rencontre " , celle de deux regards inconnus, mais bientôt des silences qui en disent long !
<< Ne partez pas, je voulais vous dire ... >>
NB des touches au petit pinceau de couleur, des pointillés sur un vélin si délicats !
Maintenant que vous êtes entrée, écoutez, j'ai à vous parler ...

   kreivi   
2/3/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
D'une rare et émouvante délicatesse.
Merci.

   Vincendix   
3/3/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,
Je n’aime pas trop ces textes décousus qui se veulent poétiques, ce style télégraphique me dérange et malgré quelques étincelles je ne vibre pas.
Je me demande ce que le dernier vers veut dire, faut-il voir un message niché dans un corsage, lequel ?
Vincent

   David   
3/3/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour Amandine-L

J'ai pensé à un poème sur un tableau, mais je ne suis pas sûr, je reste devant l'anecdote : l'homme à le charme d'un sourire, d'un regard et d'un veston, alors que la femme rate un peu son abordage, faute de ne pas avoir la parure adéquate... c'est quand même pas très sentimental, et plutôt esthétisant, comme s'ils se plaisaient parce qu'ils sont beaux dans un bel endroit. Pas d'émotions mises en avant, trouver le poème pragmatique c'est un peu fort mais je ne trouve pas d'autres mots.

   Amandine-L   
4/3/2018

   plumette   
5/3/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Amandine -L

j'avais lu votre poème, avec plaisir et je l'ai relu à la lumière de votre petite explication.

j'en garde une sensation douce et amusée, je trouve ce texte fin et délicat comme les désirs exprimés ici. Délicat au sens de délicatesse et délicat au sens où l'on dit de quelque chose d'un peu "osé" ou difficile à exprimer " c'est délicat".

L'ambiance m'évoque " je chante un baiser" d'Alain Souchon

Jolie entrée dans le catalogue Oniris!

Bienvenue et bonne continuation


Plumette

   Anonyme   
10/3/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Le découpage des phrases, par instant, m'a un peu dérangé, particulièrement dans la première strophe :

" Le vent humide et froid
glace. "

De plus, je trouve des inégalités au sein de cet écrit, dans la formulation que veut exprimer cette "Rencontre", ce dialogue par exemple :

« Ne partez pas ! J’ai à vous parler.
J’ai à vous dire… vous allez rire,
je ne sais encore, la parole dort ».

De ce fait, le ressenti des premières phrases est rompu ...
"La rencontre", perd ainsi de son attrait.

J'ai aimé :

- " elle croise un sourire en complet bleu "
- " ils regardent un doux abandon "
- " le message doit mettre son corsage "


Oniris Copyright © 2007-2018