Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Charivari : La java des si j'avais
 Publié le 24/11/20  -  3 commentaires  -  1598 caractères  -  84 lectures    Autres textes du même auteur

Jazz ou java, j'hésite... Y a qu'à essayer les deux.


La java des si j'avais



C’est la java des "Si j’avais"
C’est la polka des "Y a qu’à"
C'est comme jacter en javanais
Jaser d'n'importe quoi…



Si j’avais des avis
Si j’avais des envies
Et si j’avais des sous
C’est la java des si
Qui ne vaut pas un clou.

Et si, que voulez-vous
Et si j’étais jaloux
Et si je vous enviais
Si je vous en voulais
Et si je vous aimais ?

Bon, bon, si j’évoluais
En avouant ma faiblesse
Si dans ma vie j'avantageais
Trop souvent la paresse ?

Si… Mais je vous vois venir
Si, si vous, là, pas d’avantage
Je n’avalerai vos sornettes
Ni vos zouaveries, ni vos adages
Vos avatars, vos devinettes


C’est la java des "Si j’avais"
C’est la polka des "Y a qu’à"
C'est comme jaser en javanais
Jacter d'n'importe quoi…



Y a qu’à s'baisser pour ramasser
Sans pour autant se ramasser
Y a qu’à pas s'tracasser
Y a qu’à faire pile ou face
Y a qu’à voir si ça passe
Et au cas où ça casse
On f'ra au cas par cas…

Des mots comme ça y en a des tas
C’est pas des mots coupables,
C’est qu’on est pas capables
De s’en passer

De temps en temps, j’en fais des tonnes
Des tonnes de p'tits paquets,
Y a qu’à pas, y a qu’à plus
Dire de y a qu’à…
Mais qui l’eût cru ?


À vous si si, je vous avoue
Je vous avertis au cas où
Que les "Y a qu’à" me cassent les oreilles
Et les "Si j’avais", c’est pareil…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   fugace   
9/11/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément
Quel talent!
Ce n'est ni simple ni simpliste de traiter la banalité des "Y'qu'a"
avec autant d'humour.
Pour vous faire sourire, une anecdote: Un ami disait de mon ancien couple:" Ici il y a le Grand Y'qu'a qui dit Il faut qu'on, et le Petit Y'qu'a qui se démerde comme il peut!"
Merci de ce rappel, qui vaut tous les vaccins, pour nous rappeler qu'on embrasse souvent plus que l'on ne peut étreindre

   papipoete   
24/11/2020
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Charivari
N'avez-vous pas un musicien qui, sur ces pas en avant en arrière, put nous chanter cette java ?
même si elle ne fait pas appel à adresse et corps souple, cette java-là se danse par tous, depuis que le monde est monde !
- ce mamouth, il faudrait l'attaquer comment ?///y'a qu'à...
- ce rocher qui va bientôt se décrocher de la falaise !///y'a qu'à !
- ce putain de covid comment le stopper ?///y'a qu'à !
///
-si j'avais des sous, je m'achèterais une conduite...décapotable !
- si j'avais du courage, je toucherais sa peau...
NB l'auteur joue toutes les facettes de cette proposition grammaticale, qu'à toutes sauces on peut goûter !
j'aime bien le couplet de " y'a qu'à s'baisser... et celui qui suit montrant la haute valeur de ces " y'a qu'à et si j'avais "
dans votre conclusion, j'aurais terminé par ( après " me cassent les oreilles//et les si j'avais, me cassent les cou... " ) cela me semblerait bien plus percutant, face à ce refrain venu d'un si grand lointain...

   Charivari   
26/11/2020


Oniris Copyright © 2007-2020