Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Charivari : Les vestes, « à la manière de Dutronc »
 Publié le 19/01/21  -  5 commentaires  -  1460 caractères  -  103 lectures    Autres textes du même auteur

Ce texte provient d'un répertoire intitulé « Au suivant », chansons écrites « à la manière » des grands chansonniers francophones (Brel, Brassens, Gainsbourg, etc.).


Les vestes, « à la manière de Dutronc »



Il y en a peut-être qui détestent,
Mais moi je collectionne les vestes,
Je me ramasse et je les cherche,
Ou j’en attrape au bout des perches.

Chaque fois qu’je commets un impair,
Que voulez-vous je récupère
Une jolie veste à carreaux
Chaque fois qu’je reste sur le carreau.

Mais si tu me dis « reste »
Moi je ferai tomber la veste,
J’oublierai tout le reste.
Oh ! Je t’en prie mon amour
Fais-moi la veste en velours,
Une bien chaude pour cet hiver,
La plus belle de mon vestiaire.


J’ai une veste en Kleenex
Froissée qu’on peut pas repasser,
Quelques vestes en latex
Et même une veste à col roulé.

J’ai une veste à grosses ficelles
Et des tas d’vestes en peau d’lapin,
J’ai dans la peau une demoiselle
C’est une veste en peau d’chagrin.

Mais si tu me dis « reste »…

En avril, je drague les filles
Sans me découvrir d’un fil,
En mai je mets ma veste craquée
Que j’ai tant et tant retournée

Et les p’tits minets en costar
Et les marlous en blouson noir
Sont jaloux de mon allure,
D'mes vestons taillés sur mesure.


https://www.youtube.com/watch?v=IsaBPesYQKo&list=PLXoFfbMMz7565qE9XPywPBN8SdiaUzj20&index=2


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   papipoete   
19/1/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour Charivari
j'étais persuadé d'avoir commenté cette chanson en lecture aveugle...
Ben non, pourtant je me suis documenté sur Vous.
Tout-à-fait dans le style Dutronc, avec paroles et musique !
le genre de vestes ici, fait dans toutes les couleurs, mais celle qui prédomine, est celle des râteaux mille fois retournée !
je crois comprendre que le refrain est un rêve, et le minet pourrait s' caser si enfin il n'avait plus de veste à retourner ?
NB c'est entraînant avec cette musique qui twiste...( mon épouse écoute au salon :" qui a le droit... " de Bruel ; ça dépare un peu avec le ton de votre chansonnette ! mon couplet préféré est celui de la " veste à grosses ficelles "
c'est amusant et dégrisant !
Je vois que Vous êtes une " pointure " monsieur Vincent ? comme l'est Pouet l'écrivain ; je suis flatté d'à Vous-deux me frotter !

   bipol   
19/1/2021
Modéré : Commentaire trop peu argumenté.

   Corto   
19/1/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Voici une bonne dose d'iconoclastie à décoiffer plus d'un poète.
Le style Dutronc se montre en effet à l'horizon, mais un horizon très lointain.

A servir devant un public cravaté pour mettre du vinaigre dans les bulles de champagne ?

Un peu d'acide bien gavroché.
J'aime bien.

   Malitorne   
20/1/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Dis donc tu as l’air de t’éclater avec tes compositions « à la manière de ». J’ai vu sur YouTube que tu avais toute une liste. Celle-ci est bien faite, amusante, sur un rythme rock entraînant. Les paroles ne sont pas extrêmement recherchées mais ce ne n’est pas ce qu’on leur demande, il faut d’abord qu’elles collent à la musique. Juste une petite critique, le ton de ta voix est trop monocorde. N’aie pas peur de la pousser, de lancer parfois quelques braillantes. Il y a des passages où ça aurait été bienvenu.

   BlaseSaintLuc   
20/1/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Une veste qui s'étire par les plis, en quatre et en travers, pas de quoi se fendre ni se tordre.

Au risque de se la prendre dans la figure, ou bien le vent d'un public curieux mais déçu.

C'est du tergal mal ajusté, le coloris était là, mais le tailleur mal réveillé à copier à l'envers.

Ceci dit le côté burlveste , fend de falsard , rigolpalto, marche .

Ps : je te trouve plus un air du king , essaye une parodie d'Elvis dans le rock du pénitencier ...


Oniris Copyright © 2007-2020