Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Chene : La gamme sans fin
 Publié le 04/02/11  -  16 commentaires  -  892 caractères  -  323 lectures    Autres textes du même auteur

Partition.


La gamme sans fin



Un amour en Do
Endommagé

Un amour en Ré
En rétréci

Un amour en Mi
En mimodrame

Un amour en Fa
En faillite

Un amour en Sol
En solitude

Un amour en La
En lazaret

Un amour en Si
En silence

Un amour en Do
Endolori

Un amour en…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
16/1/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonsoir ! Sympa et peu courant ce poème musical, il fallait y penser. Dans la gamme des poèmes courts j'ai bien aimé ; une suggestion même si je ne suis pas musicien, pourquoi pas le ut qui n'est, c'est vrai, que l'ancien do ?

   Lhirondelle   
28/1/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une gamme sans fin... une partition déchirée d'un quatre-mains...
"Un amour en la / En lazaret" C'est pourtant la plus belle contagion qui soit... j'espère qu'il profitera de sa quarantaine pour en effet "donner le la"
Les pointillés de fin ? "Un amour en ut / En utopie ?
Une petite gamme où les bémol semblent s'accorder à mettre un amour en...tre parenthèses mais la partition est bien menée...
C'est simple, court et mélodique... comme le sont les ritournelles... celles que l'on retient facilement.
J'ai bien aimé

   Lunastrelle   
30/1/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Très sympathique cette gamme!
La disposition est un peu "simple", mais elle suffit à donner en plus une dimension spatiale à ces notes.
C'était une lecture vraiment agréable, on a envie de la chantonner (la gamme hein, pas la lecture... Quoique...)

   Anonyme   
4/2/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
sympa la forme, ça c'est de l'originalité, perso je n'en ai pas encore vu de texte présenté de cette manière. Malheureusement je n'ai pas supporté le son: " Un amour en..." répété au début de chaque strophe est d'autant plus désagréable sur le fait que les vers sont très courts, l'impression d'une recherche de mélodie qui ne se développe pas. Sinon que dire de plus que ce texte est assez mignon, il ne m'a pas transporté pour autant.

   Heisenberg   
4/2/2011
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
On peut saluer la trouvaille, l'exercice de style. Pour le reste c'est plat comme une limande, si j'apprécie la simplicité ici cette variation enfantine sur l'amour pourrait se retrouver sur les gravures hideuses que les enfants offrent le jour de la fête des mères. Chene , j'attends plus d'un auteur comme vous. Il faut parfois résister à la tentation de se faire publier à tout prix. DO RE MI FA SOL LA SI DO ......

   zahra   
4/2/2011
 a aimé ce texte 
Bien
joli poème, aérien, léger, musical; un régal pour l'ouie,
Ce que je déplore cependant, c'est le manque d'images, c'est un poème qui vous transporte avec le rythme mais qui vous laisse sur votre faim quant au contenu

   Raoul   
12/2/2011
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
L'idée de départ est jolie, la façon dont cela se développe (pas assez) sans afféterie…
En revanche, je trouve le tout maladroit, inutilement surligné.
"Un amour de" aurait été plus léger à mon oreille (et à mon goût qui n'est que le mien) le liens avec le vers du dessous moins plaqué, moins répétitif tout en restant clair…
Dommage.

   colibam   
4/2/2011
 a aimé ce texte 
Pas ↑
L’idée est plaisante mais le traitement sous forme de babil est un brin léger.
En guise de ritournelle dans un texte plus étoffé, pourquoi pas.
Ça rappelle les chants répétitifs qu’on se récitait à la récré : selle de ch’val, ch’val de course, course à pied, etc…
Pas mal par contre, l'idée du dernier vers suspendu.

   Anonyme   
4/2/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Très original, assez début de XXème siècle dans l'idée. Je retrouve la légèreté propre à Apollinaire par exemple. On le lit, on le retient, on y pense et je le trouve vraiment agréable à l'oreille. Un failure love, il fallait y penser.

   Anonyme   
4/2/2011
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'aime vraiment l'idée
même si j'aurais préféré une mise en page à l'horizontale pour donner un meilleur effet partition. (plus difficile évidemment).
Je trouve dommage ces deux fausses notes de : "en faillite" et de "en silence" qui cassent un peu la gamme dans la mesure où tout s'enchaine naturellement avec les autres vers.

   arnotikka   
4/2/2011
 a aimé ce texte 
Bien
Idée sympa et jolie mise en forme bien adaptée au contenu.
Il faut prendre le temps de lire, lentement, pour y trouver enfin un peu de plaisir.

   Anonyme   
5/2/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai pris le texte comme un jeu, et j'ai trouvé:
Endocrinien
Enrayé
Emmitouflé
Enfariné
Ensoleillé
Enlacé
Ancien
Trés agréable.

   Nescience   
6/2/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai trouvé l'idée plutôt agréable, la mise en forme est très simple mais colle bien au texte...

Mais il y a deux fausses notes comme signalé au-dessus, la faillite et le silence... et si c'est pour les mettre plus en valeur, je ne comprends pas bien pourquoi. Et sur un texte si court, je trouve ça bien dommage.

Je ne comprends pas bien l'utilité de finir par « en amour en... » étant donné que le simple fait de commencer et de finir en « do » suffirait selon moi à faire comprendre l'idée de boucle infinie... Mais en parlant de ces deux do, je les ai beaucoup aimés, d'un seul tenant comme pour ouvrir la danse sans espoir d'en sortir...

   wancyrs   
7/2/2011
 a aimé ce texte 
Bien
L'idée est originale et très bonne, mais la mise en forme, le calligramme choisi, bien qu'ayant un sens pour l'auteur, est moins bonne, car, selon moi, encore une strophe et le calligramme aurait été bouclé.
Alors la tête de flèche n'est pas approprié selon moi. j'aurais peut-être vu une forme en C qui induirait la boucle, ou qui amorcerait la spirale dont nous savons sans fin.

À moins que cette tête de flèche n'indique le point ou la direction de départ vers une ligne sans fin ? vers l'infini ?

   Pascal31   
10/2/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Jolie idée, et la présentation me plaît beaucoup. Cependant, j'aurais préféré une progression dans cet "amour musical" : là, dès le Do initial, il est déjà endommagé, comme s'il n'avait jamais commencé...

Edit : Après une explication de l'auteur ["Cette gamme commence à un moment où l'amour se vit mal et se dégrade petit à petit. La progression (la dégringolade des notes) est dans le sens des mots)], je révise mon appréciation, car la progression existe bel et bien.

   Garance   
10/2/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Présentation originale qui est un plus pour ce poème.
Un amusement poétique et musical...la poésie quand elle est ludique épure le mental de trop d'images ; une pause bienvenue.


Oniris Copyright © 2007-2019